Actualité Canada

Voyager en français au Canada

27 juin 2018

J’ai touché une rémunération pour la rédaction de ce billet. Toutes les opinions émises sont 100% les miennes.

Qu’on maîtrise ou non la langue maternelle d’Alexander Graham Bell, pouvoir vivre certaines expériences au Canada en français reste un must. Afin de faire connaître les communautés francophones du Canada – tant aux francos qu’aux anglos -, mais aussi les expériences touristiques et les services prodigués en français aux quatre coins du pays, un site web et une application mobile baptisés le Corridor patrimonial, culturel et touristique francophone ont été lancés en février dernier.

Pour qui ?

Dans la Vallée de l’Okanagan

Disponible en français et en anglais, ces outils s’adressent autant aux Canadiens qu’aux voyageurs internationaux qui s’intéressent au patrimoine francophone du pays. Des centaines d’expériences regroupées par province ou par thèmes (accessibles en cliquant sur «Découvrir») sont répertoriées.

Par où commencer ?

On peut bien sûr fureter au hasard et se laisser surprendre, mais également bâtir un itinéraire modulable en sélectionnant ses favoris. Pour fouiner par intérêt, 10 rubriques: Arts et culture, Festivals et événements, Nature et faune, Au fil de l’eau, Aventures extérieures, Agrotourisme, Exploration urbaine, Sites patrimoniaux, Patrimoine culturel et Portraits de communautés.
Cette dernière thématique permet d’avoir une perspective historique d’un coin de pays dont on connaît souvent assez peu l’héritage francophone. Par exemple, on apprend que plusieurs des premiers habitants permanents de la Vallée de l’Okanagan, en Colombie-Britannique, étaient originaires de l’Europe francophone, mais aussi qu’un Québécois ayant participé à la ruée vers l’or en Californie a été le premier à s’établir à Vernon.
Puisque le niveau de français n’est pas toujours le même d’un endroit à l’autre, un système de classification permet de savoir si l’on peut y avoir des services en français en tout temps (pictogramme bleu), sur demande (pictogramme vert) ou si l’on trouve seulement de la documentation dans la langue de Louis Riel (pictogramme jaune). Ainsi, pas de mauvaises surprises : on sait exactement à quoi s’attendre.

Des vidéos, qu’on peut visionner sur la chaîne YouTube de Corridor, sont par ailleurs intégrées au site.

Mes recos

M’étant toujours intéressée de près à la culture francophone et à l’histoire du pays, j’ai eu l’occasion de prendre part à une foule d’expériences au fil des ans, dont plusieurs sont relatées dans mon récit Cartes postales du Canada, publié aux éditions Michel Lafon en 2017, année du 150e anniversaire du pays.
Pour moi, l’expérience ultime reste sans contredit celle du Grand tintamarre de la Fête nationale de l’Acadie, à Caraquet, qui permet de vraiment « ressentir » la fierté acadienne. La Forteresse de Louisbourg, en Nouvelle-Écosse, la visite de Saint-Boniface, le Festival du voyageur de Winnipeg et l’incontournable Carnaval de Québec font également partie des aventures phares pour remonter le temps.

Festival du voyageur de Winnipeg

Le Grand Tintamarre de Caraquet

Lieu historique national de la Forteresse-de-Louisbourg, en Nouvelle-Écosse

D’un bout à l’autre du pays, j’aime tendre l’oreille pour savourer tous les accents qui composent la diversité de notre culture francophone. D’ailleurs, l’un des endroits qui m’a le plus étonnée est Chéticamp, en Nouvelle-Écosse. Jamais je n’avais entendu cet accent coloré avant d’y passer lors d’un road trip en famille, il y a deux ans !
Au Nouveau-Brunswick, la « parlure » des pêcheurs de homards est presque aussi délicieuse que leurs prises. Un aperçu :

Et je ne vous parle même pas des escapades nature, qui constituent sans doute le principal atout du Canada d’un point de vue touristique ! Une poutine avec ça ?

Le projet est piloté par le Réseau de développement économique et d’employabilité (RDÉE Canada), dont la mission est de favoriser le développement économique des communautés francophones et acadienne du Canada.

À lire également :

Road trip en famille dans les Maritimes

Canada : Montréal-Vancouver en train

Lettre à Winnipeg

L’Acadie, pays de coeur, Avenues.ca

Traverser le Canada en train, Avenues.ca

Suivez-moi sur TwitterFacebook et Instagram !

Vous pourriez également aimer

2 Commentaires

  • Répondre Pélouas 28 juin 2018 - 9 h 03 min

    Je dis oui à toutes ces belles propositions francs sauf à la poutine !

  • Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :