Canada

Canada : Montréal-Vancouver en train

31 juillet 2017
Ma fille avait 18 mois la première fois qu’elle a traversé le Canada d’un océan à l’autre. C’était dans le cadre du projet « Le Canada en 31 jours », réalisé en famille pour Canoë. À l’époque, nous avions fait escale dans neuf provinces. Un projet que les lecteurs pouvaient suivre presque en direct sur le web. J’écrivais mes articles la nuit, après des journées d’exploration et de déplacement… Oui, j’ai toujours aimé les projets un peu fous.
Neuf ans plus tard, j’ai eu envie de parcourir de nouveau le pays. Quoi de mieux pour célébrer la fin de l’année scolaire ET la sortie d’un livre portant sur le Canada ? Cette fois-ci, Chéri ne pouvait toutefois pas nous accompagner à cause d’obligations professionnelles.

Photo de famille à Peggy’s Cove, en Nouvelle-Écosse, en juillet 2008

À l’île-du-Prince-Édouard

L’itinéraire

Nous avons quitté Montréal en train quelques jours après la fin des classes. À Toronto, nous sommes montées à bord du Canadien, qui se rend jusqu’à Vancouver.
N’ayant jamais visité la Saskatchewan, je me suis dit que c’était l’occasion idéale d’y faire escale. Nous sommes ainsi descendue du train à Saskatoon au milieu de la nuit pour 48 heures d’exploration, avant de poursuivre le voyage jusqu’en Colombie-Britannique.
Pendant le périple, nous sommes amusées à tourner de petites vidéos pour relater nos aventures. Voici les trois épisodes filmés et montés avec mon iPhone, dont certains sur place, pendant le voyage.

Le bilan

Encore une fois, j’ai savouré chaque minute du trajet. Je ne me lasserai jamais de ce moyen de transport, même si les retards sont fréquents au Canada* !
Je ne répèterai pas ici tout ce que j’ai dit 1000 fois à propos de mon amour des trains, mais je continue de penser tout ce que j’ai dit/écrit sur le sujet au fil des ans.

Quelque part en Ontario

En Alberta

Est-ce que je recommande de s’arrêter en cours de route ? Comme je le mentionne dans la troisième vidéo, je pense que rien ne vaut l’aventure de traverser le pays d’une traite, sans escale. Il est facile de tisser des liens avec les autres passagers, notamment au moment des repas, puisqu’on nous assigne des places avec d’autres passagers dans la voiture-restaurants.
Des activités sont aussi proposées, comme des dégustations de vins locaux et des minispectacles d’artistes canadiens (Via Rail propose aux artistes de voyager gratuitement ou à prix réduit en échange de prestations).

Voiture-restaurant

Les Rocheuses

En passant quatre nuits à bord, on voit l’horizon se transformer peu à peu. Chaque matin, on remonte le store en se demandant à quoi ressemblera le paysage. Verrons-nous des animaux aujourd’hui ? Oui, chaque voyage est différent. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je pourrais refaire ce trajet plusieurs fois par an sans me lasser, chaque fois excitée de redécouvrir ces tableaux mouvants dont les couleurs changent au gré des saisons.
Si vous souhaitez vous arrêter en route, je vous conseille de passer plus de temps que nous dans chacune des escales. À Saskatoon, par exemple, nous sommes arrivées et reparties au milieu de la nuit. J’aurais aimé avoir une journée de plus pour me reposer plutôt qu’essayer de tout voir en 48 heures. Malgré tout, nous avons toutes deux adoré notre passage dans cette ville. Une belle surprise, dont je vous reparlerai bientôt !
S’arrêter à Winnipeg et/ou Jasper peut aussi être une bonne idée. Comme on y arrive pendant la journée, la fatigue est plus facile à gérer en cas de retard du train.

Gare Union, Winnipeg

Un conseil toutefois : si vous voyagez en plein été, réservez votre hébergement le plus tôt possible, surtout à Jasper ! J’avais comme plan initial d’y faire escale quand j’ai tout organisé, en avril dernier, mais tous les hôtels affichaient déjà complet pour la fin juin… sauf un à 500$ la nuitée.

Faire ce voyage avec un enfant : oui ou non ?

Pour ma part, je réponds oui sans aucune hésitation ! Il faut tout de même préciser qu’il est plus facile de voyager avec une fillette de 10 ans qu’avec un bambin. De plus, ma fille prend le train au Canada depuis sa naissance (J’ADORAIS prendre le train avec mon bébé !). Elle a donc l’habitude des longs trajets.

Ma fille et moi à Jasper

J’ai toujours trouvé le train idéal avec des enfants, puisqu’ils peuvent se dégourdir les jambes quand bon leur semble. Il est évident qu’en ayant un seul enfant, les coûts restent raisonnables. Cet été, par contre, le prix n’était pas un obstacle pour les familles puisqu’il en coûtait 15$ par segment (avant taxes) par enfant âgé entre 2 et 11 ans partout au Canada (gratuit pour les moins de 24 mois).
Sinon, à d’autres moments de l’année, le truc est de surveiller les rabais du mardi et d’acheter ses billets le plus longtemps à l’avance pour profiter des meilleurs prix (j’avoue être accro à l’infolettre de Via Rail).
À bord du Canadien, nous avons croisé des préados et des ados, mais très peu d’enfants plus jeunes. D’ailleurs, à garder en tête : le jeu de UNO est toujours une excellente manière d’initier la conversation, peu importe la langue des jeunes passagers !
Bien sûr, dans les sections avec cabines privées, les retraités constituent la majorité. Mais j’ai vu aussi des voyageurs sac au dos prendre le train en classe économique.

Notre cabine avec des lits superposés, lavabo et toilette

Pour les infos pratico-pratiques et en savoir plus sur mon expérience, je vous invite à lire mes reportages et à écouter mes chroniques et entrevues radio (voir liste ci-bas). Je consacre aussi tout un chapitre à ma première traversée du pays à bord du Canadien dans Cartes postales du Canada (éditions Michel Lafon, 2017), disponible au Québec et en France. Il est très facile à trouver en librairie et en ligne, notamment sur le site des librairies Ulysse.
* Sauf pour de rares exceptions, les rails appartiennent à des compagnies de trains de marchandises au Canada, alors ces derniers ont priorités sur les trains de passagers, qui doivent régulièrement se ranger sur la voir d’évitement pour leur céder le passage. Résultat : les retards sont fréquents. Mieux vaut être prévenus pour profiter à fond du voyage… et cesser de regarder l’heure !

MÀJ 20 août : Je viens de mettre tous les vlogs sur YouTube. La playlist est ici !

À la gare de Jasper

Le wagon de queue

À la radio :

Le retour de Gilles Parent, en direct du Canadien, FM93
Les Éclaireurs, ICI Radio-Canada Première
Week-end Extra, 98,5 FM
À la recherche du cool à Saskatoon, Les Éclaireurs, ICI Radio-Canada Première

Sur le Web : 

Traverser le Canada en train!

Reportage dans le Huff Post Québec

Cartes postales du Canada

(Re)découvrir le Canada en train

Voyager en train au Canada

Halifax-Montréal en clichés Instagram

Rocky Mountaineer : il était une fois dans l’Ouest

Le goût du voyage en héritage

La playlist des vlogs sur YouTube :

Nous étions les invitées de Via Rail et Tourism Saskatchewan. Merci aussi à Air Transat, qui offre maintenant des vols directs entre Montréal et Vancouver, et à Hotels.com, qui permet notamment d’obtenir une nuitée gratuite après 10 nuits.

Suivez-moi sur TwitterFacebookInstagram, Snapchat (@Technomade) et YouTube !

Vous pourriez également aimer

1 commentaire

  • Répondre Julie 29 août 2017 - 2 h 49 min

    Superbes photos et paysages!!

  • Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :