Canada Côte-Nord Québec

5 expériences touristiques hors du commun au Québec

14 juillet 2015

Mon sujet ce mois-ci à Salut, bonjour! week-end: des lieux à visiter au Québec pour rapporter plus que des aimants pour décorer le frigo. Comme je terminais tout juste la première partie du #RoadTripQM, mes choix ont forcément été teintés par ce voyage. Voici donc des suggestions pour «vivre» la Côte-Nord, la Gaspésie et le Bas-Saint-Laurent avec, en prime, un petit détour en Abitibi-Témiscamingue!

J’ai testé chacune de ces suggestions au cours des derniers mois. L’ordre n’a pas d’importance: ce sont toutes des activités très chouettes! D’ailleurs, plusieurs autres endroits auraient pu se retrouver dans cette courte liste.

Capture d’écran 2015-07-14 à 06.58.28

1- Les îles Mingan, Côte-Nord

Je rêvais de voir la Réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan, qui se trouve sur la côte nord du golfe du Saint-Laurent, au-delà du 50e parallèle, depuis longtemps. Je n’ai pas été déçue. Les monolithes, ces immenses statues naturelles faites de calcaire m’ont particulièrement charmée.

L’archipel compte une trentaine d’îles qui se seraient formées dans le golfe du Saint-Laurent il y a 25 millions d’années. Les monolithes sont apparus bien plus tard, après la dernière grande glaciation (il y a 20 000 ans), puis la fonte du glacier, suite au réchauffement. Les géants de calcaires ont été sculptés par les éléments, au fil des siècles. Vraiment impressionnant de les voir devant soi.

Il est possible de prendre part à des excursions d’environ une demi-journée pour découvrir certaines îles (c’est ce que j’ai fait à l’île Nue et à l’île aux Perroquets, baptisée ainsi à cause du surnom donné au macareux moine, qu’on peut observer sur l’île («perroquet des mers»), mais aussi de dormir sur l’île Quarry en camping rustique (six emplacements) ou dans une tente oTENTik (six emplacements). C’est cette seconde option que j’ai expérimentée. Je parle des monolithes, qui m’ont particulièrement impressionnée, mais les différents écosystèmes des îles sont aussi intrigants, par exemple la lande.

Il faut prévoir une trentaine de minutes en bateau pour se rendre sur l’île Quarry et il est nécessaire d’emporter son sac de couchage, sa nourriture et son eau potable pour toute la durée du séjour. Pas de douche ni d’électricité, mais une prise USB permet de recharger certains appareil (comme un cellulaire). Les tentes sont chauffées, alors on a pas froid même quand le mercure descend. Il faut aussi prévoir des vêtements chauds, surtout pour le trajet de bateau (même si on nous prête des vestes très chaudes). Prix d’une nuitée : 120$ (incluant un bac avec ustensiles, gamelle etc).

Dès la mi-juillet, il sera aussi possible de dormir dans la maison du gardien de phare de l’île aux Perroquets, mais le prix d’une nuitée s’élèvera à 375$. 

2- Sous-marinier d’une nuit, Rimouski, Bas-Saint-Laurent
Capture d’écran 2015-07-14 à 08.01.09

Vous avez probablement déjà entendu parler du sous-marin Onondaga, qu’on peut visiter au Site historique maritime de la Pointe-au-Père (Rimouski). C’est un vrai sous-marin qui mesure 90 mètres de la Défense Nationale Canadienne qui a été mis hors service en 2000. C’est le sous-marin qui a connu la plus longue carrière : il a été en opération pendant 33 ans.

On peut le visiter avec un audio-guide pendant environ 45 minutes, mais aussi y passer une nuit et se mette dans la peau d’un sous-marinier.

J’ai vécu l’expérience avec ma fille à la fin de l’été dernier et on a toutes les deux été enchantées. On ne fait pas qu’y dormir : on devient un membre de l’équipage le temps d’une nuit, avec des tâches à accomplir et des défis, par exemple enfiler le costume de scaphandre dans un temps record.

On dort sur de minuscules couchettes très rustiques. Au petit matin, on nous remet «Les dauphins», soit nos insignes de sous-mariniers.

L’activité Nuit à bord accueille entre 5 et 15 personnes. L’espace est exigu, alors il ne faut pas souffrir de claustrophobie. Prix de l’expérience : 75$ pour les adultes et 50$ pour les 9-17 ans.

Capture d’écran 2015-07-14 à 07.40.24

3- Passer la nuit dans une ferme maricole à Sept-Îles, Côte-Nord

unnamed-3

À Sept-Îles, les Croisières du capitaine offrent toutes sortes d’excursions pour se découvrir les îles, notamment celle du Corrossol, où l’on peut admirer des dizaines et des dizaines de petits pingouins (j’ai capoté!!!!!).

On peut camper sur l’île Grande Basque, mais aussi sur l’île Grosse Boule, à 15-20 minutes en bateau de la marina de Sept-Île, à la ferme maricole PurMer, tenue par un couple absolument charmant, Sandra Blais et André Gauthier. Ils ont eu envie de se lancer dans l’élevage de moules bleues et de pétoncles en prévision de leur retraite et de proposer aux touristes de découvrir leur univers. En plus d’offrir des ateliers pour mieux comprendre comment on fait l’élevage, ils proposent de dormir dans une de leurs yourtes toute équipée (une pour le moment + deux autres dès la mi-juillet). On peut par ailleurs plonger en apnée pour voir, entre autres, des étoiles de mer et des homards!

Sandra et André, les charmants propriétaires

Sandra et André, les charmants propriétaires

La yourte dans laquelle nous avons dormi

La yourte dans laquelle nous avons dormi

unnamed-2

Info: www.tourismeseptiles.ca/, 418-960-4915 ou San.abyss@hotmail.com (site Web en construction)

4- La Vallée des coquillages, Baie-Comeau, Côte-Nord

La Vallée des coquillages

La Vallée des coquillages

À Baie-Comeau, j’ai particulièrement aimé visiter le Jardin des glaciers, qui permet de découvrir le monde des glaciers à travers une expérience multimédia et une exposition très chouette, mais aussi de voir un exemple concret de leur effet dans la Vallée des coquillages, qui se trouve en pleine forêt.

La présence de coquillages s’explique par la fonte du glacier qui recouvrait la région.

On visite deux bancs coquillers. Le premier est le plus haut du monde (15 mètres), et le deuxième, le plus pur du monde, soit 90%. Lors de la visite du second, on apprend notamment à identifier certains coquillages. Une super-activité à faire en famille!

5- Mineur d’un jour, Val-d’or, Abitibi-Témiscamingue

unnamed-5

Une autre activité que les claustrophobes n’aimeront pas! J’ai eu la chance d’apprendre comment chercher de l’or au Yukon il y a quelques années, dans des rivières, et j’étais très intriguée de découvrir une mine d’or sous-terraine. À la Cité de l’or de Val-d’or, c’est possible de descendre sous terre et d’avoir un aperçu du quotidien des mineurs depuis le milieu des années 1990. La mine a été exploitée de 1945 à 1985.

On enfile une combinaison ainsi qu’une ceinture sur laquelle est accrochée une batterie très lourde servant à alimener la lampe frontale qui se trouve sur notre casque, puis on descend dans la mine, jusqu’à 91 mètres. On nous explique comment les mineurs travaillaient. On peut non seulement constater à quel point il fait noir quand on éteint nos lampes, on sent aussi l’odeur particulière de la mine et entendre différentes anecdotes comme les blagues que se faisaient les mineurs entre eux, par exemple pour initier un «p’tit nouveau».

Une fois sur la terre ferme, les mineurs devaient enlever leurs combinaisons et quitter la pièce qu’on surnomme «la salle des pendus», parce qu’on y suspend tous les habits – nus afin de s’assurer qu’on ne cachait pas d’or dans ses vêtements (ils ont bien sûr trouvé mille et un stratagème pour en dissimuler, comme dans un savonier).

Deux visites sont proposées : une «express» et une plus complète. On nous présente aussi les laboratoires et on nous apprend une foule de choses, par exemple que l’or est en réalité jaune moutarde et ne brille pas.

Visitez aussi le village de Bourlamaque, où vivaient les travailleurs de la mine!

Info : www.tourismevaldor.com/, www.tourisme-abitibi-temiscamingue.org/

À lire également : Abitibi: on est dans le champs! (sur Avenues.ca), Quatre jours en Abitibi, Mingan, la pluie et le beau tempsBaie-Comeau: goélands et coquillagesBaleines droit devant!#RoadTripQM, c’est parti!!! et Prêt à camper? (sur Avenues.ca)

À (re)voir : ma chronique sur des suggestions d’automne au Québec, qui peuvent être tout aussi intéressantes en été! http://tva.canoe.ca/emissions/salutbonjour/chroniques/sbwe/extras/224041/on-voyage-au-quebec-avec-marie-julie-gagnon

Vous pouvez me suivre sur TwitterFacebookInstagramGoogle+ et YouTube. Taxi-brousse a aussi une page Google+.

Vous pourriez également aimer

8 Commentaires

  • Répondre Chrissand 14 juillet 2015 - 9 h 17 min

    C’est excellent ces activités hors du commun. Ta fille a bien du en profiter et je suppose que toi aussi :p

  • Répondre Sylvie Laroche 15 juillet 2015 - 8 h 26 min

    Bonjour Marie-Julie,

    Dans le monde du blog de voyage, tu es pour moi l’exemple à suivre! J’adore tes articles et je te suis avec beaucoup de plaisir. Nous voyageons en moto et la Côte-Nord sera de nos voyages cet été. Tes suggestions sont super intéressantes!

    Au plaisir de te lire et relire 😉

    Merci pour tes écrits.

    Sylvie

  • Répondre 46 coups de coeur au Québec - Taxi-Brousse 15 juillet 2015 - 14 h 49 min

    […] 5 expériences touristiques hors du commun au Québec, 24 heures à Québec, Quatre jours en Abitibi, Québec, je t’aime!, (Re)découvrir sa région natale,  Abitibi: on est dans le champs! (sur Avenues.ca), Quatre jours en Abitibi, Mingan, la pluie et le beau temps, Baie-Comeau: goélands et coquillages, Baleines droit devant!, #RoadTripQM, c’est parti!!! et Prêt à camper? (sur Avenues.ca). […]

  • Répondre Marie 27 juillet 2015 - 11 h 21 min

    Merci beaucoup pour ce magnifique partage !

  • Répondre 10 lieux à découvrir sur la Côte-Nord - Taxi-Brousse 12 septembre 2015 - 10 h 17 min

    […] lire également: 47 coups de coeur au Québec, 5 expériences touristiques hors du commun au Québec, Mingan, la pluie et le beau temps, Baie-Comeau: goélands et coquillages, Baleines droit […]

  • Répondre 8 endroits où «coucher dehors» cet hiver - Taxi-Brousse 29 décembre 2015 - 7 h 48 min

    […] coups de coeur au Québec, L’Auberge de montagne des Chics-Chocs en 15 clichés Instagram, 5 expériences touristiques hors du commun au Québec, Charlevoix gourmands, 24 heures à Québec, Quatre jours en Abitibi, Québec, je t’aime!, […]

  • Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :