Afrique Complément de chronique

Safaris 101

10 février 2016

En décembre dernier, l’équipe de Ménage à trois m’a demandé de faire une chronique sur les safaris en Afrique, l’un des voyages que souhaite faire un jour le comédien David Savard, invité de cet épisode, avec sa famille. L’émission a été diffusé le 9 février. Au début du mois, j’ai également animé un Rendez-vous Avenues portant sur le même thème avec Thierry Menoux, expert d’Uniktour, en collaboration avec les librairies Ulysse. J’ai également fait mention des safaris africains dans un reportage sur les voyages multigénérationels pour un magazine. Ça fait pas mal de coïncidences, non? À force d’effectuer des recherches, j’ai eu envie de tout rassembler ici. Voici quelques infos pratiques qui pourront vous être utiles si vous rêvez de ce type de voyage vous aussi.

Évidemment, la première personne que j’ai bombardée de questions a été Ariane Arpin-Delorme, avec qui j’ai coécrit Le voyage pour les filles qui ont peur de tout, car elle organise régulièrement des safaris pour les clients de son agence Esprit d’aventure et a eu l’occasion d’en vivre elle-même quelques-uns. «C’est souvent le rêve d’une vie, observe-t-elle. C’est l’un des voyages pour lequel les gens se préparent le plus longtemps à l’avance.»

Un safari en famille

La chroniqueuse et blogueuse Caroline Jacques, alias Maman Globe-Trotteuse, a eu l’occasion de vivre l’expérience des safaris à quelques reprises. Elle repartira bientôt en Tanzanie avec un groupe de Club Aventure Québec constitué de familles.

Elle est intarissable quand il s’agit de parler de sa passion. «Vivre un safari africain, c’est se plonger dans un monde mythique, celui des animaux tels que nous les voyons dans nos livres, m’écrit-elle. Il s’agit d’un privilège et d’une opportunité à saisir dans une vie. C’est également aller à contre-sens de notre culture nord-américaine: rythme ralenti, contact étroit avec la nature, simplicité dans les rencontres interculturelles et… l’aventure! Lorsqu’on est témoins ensemble d’une traversée d’éléphants devant notre véhicule ou encore d’une chasse endiablée entre un lion et une gazelle, on ne peut pas rester indifférents. L’empreinte de ces souvenirs uniques demeurera gravée à jamais dans les souvenirs familiaux.»

«Les installations touristiques se sont développées à grande vitesse ces dernières années en Afrique de l’est, poursuit-elle. Quelques exemples: dormir dans le milieu du Parc national du Serengeti peut s’avérer intimidant, mais sachez que vous pouvez disposer d’un cabinet de toilette (identique à chez vous) directement dans votre tente de safari (l’intimité est préservé par le biais de panneaux en toile). De plus, de nombreux hôteliers offrent la disponibilité d’un médecin directement sur leur site, si ce dernier est éloigné d’un hôpital.»

Crédit photo: page Facebook d'Esprit d'aventure

Source photo: page Facebook d’Esprit d’aventure

Crédit photo: Esprit d'aventure

Crédit: Esprit d’aventure

Crédit: Esprit d'aventure

Crédit: Esprit d’aventure

Quelques options

Ariane insiste sur l’importance du choix de la destination puisque «le safari lui-même dure généralement de cinq à huit jours». C’est la raison pour laquelle la Tanzanie, où elle s’est rendue la dernière fois en 2015, se retrouve en haut de sa liste. «C’est un pays où je me sens bien», confie-t-elle. Les plus aventuriers (sans enfants) pourront faire l’ascension du Kilimandjaro, alors que ceux qui rêvent de quelques jours de farniente opteront pour Zanzibar. Elle suggère aussi une immersion culturelle dans un village pour rencontrer les habitants du pays. Pour s’assurer de voir des animaux, Ariane conseille entre autres de mettre le cap sur les parcs du nord de la Tanzanie, très réputés.

Lors du Rendez-vous Avenues, Thierry Menoux a insisté sur l’importance de l’ensemble de l’expérience et non seulement sur les animaux qu’on peut apercevoir. Pour un premier safari, il recommande souvent la Tanzanie et l’Afrique du Sud, mais évoque la Zambie, notamment, pour ceux souhaitent aller plus loin (par exemple, marcher plutôt que se déplacer à bord d’un véhicule).

Crédit: Esprit d'aventure

Crédit: Esprit d’aventure

Voici les + et les – de quelques destinations populaires, selon les infos compilées pendant ma recherche. Évidemment, c’est un résumé très grossier, histoire de mettre en relief certaines caractéristiques qui peuvent nous aider à arrêter le choix de la destination pour un premier safari.


Kenya

Les +

  • L’une des destinations safari les plus abordables.
  • Facile de combiner avec la Tanzanie. L’un des séjours les plus populaires – mais aussi plus cher – est de suivre les migrations d’animaux de la Réserve nationale du Masai Mara, au sud du pays, qui se déplacent vers le nord de la Tanzanie, dans le parc Serengeti (qui chevauche en fait les deux pays), en janvier et février, ou l’inverse en juin et juillet.

Le –

  • Voyager au Kenya s’avère dangereux dans certaines zones (les grandes villes). Beaucoup de criminalité et nombre croissant d’attentats terroristes. Thierry Menoux souligne cependant que les secteurs où ont lieu les safaris restent sécuritaires.

Tanzanie 

Les + :

  • Les parcs du nord sont très réputés, notamment Tarangire. Le cratère du Ngorongoro, entouré d’une aire de conservation où les Masai continuent d’aller avec leurs troupeaux, est reconnu comme étant l’un des endroits où l’on peut voir la plus grande concentration d’animaux en Afrique de l’est.
  • Le fameux parc Serengeti, qui chevauche la Tanzanie et le Kenya.
  • La possibilité de combiner avec d’autres expériences.
  • Beaucoup de choix d’hébergement, surtout en «tentes prospecteurs», du rustique au très chic.

Les –

  • Plus cher que le Kenya.

Afrique du Sud

Les +

  • Le Parc National Kruger est la plus grande réserve animalière d’Afrique du Sud. Il est de la taille d’Israël! C’est aussi l’un des parcs les plus célèbres et les plus anciens au monde.
  • Possible de conduire soi-même son véhicule.
  • D’autres attraits : les vignobles, les plages pour faire du surf ou nager avec grands requins blancs (mais l’eau est très froide !), route des jardins, qui permet de voir des baleines (baleines australes et les baleines à bosses, qui sont présentes de Juin à Novembre), des phoques, des bacs de dauphins et des requins. On peut aussi observer les autruches (Route 62) et des troupeaux éléphants (Addo Elephant Park).

Les – :

  • Moins «sauvage» que bien d’autres destinations. Les routes sont asphaltées et on croise beaucoup de touristes (à moins d’aller dans des réserves privées, qui sont extrêmement chères).
  • Très développé, moins de possibilités d’interaction avec les populations locales

Namibie 

Les +

  • De plus en plus populaire. On peut conduire nous-même (donc plus abordable). Une chouette reco d’Ariane: louer une jeep avec tente sur le toit. On s’installe dans des campements clôturés pour plus de sécurité et on a accès aux installations sanitaires et au restaurant.
  • Le désert du Namib est l’un des plus photogéniques!
  • Le parc national d’Etosha
  • Le peuple des Himba, des semi-nomades, acceptent d’accueillir les visiteurs dans leurs villages.

Les – :

  • Les distances sont longues, donc pas idéal avec de jeunes enfants.
  • On oublie les déplacements à bord de gros autobus, qui restent souvent pris dans le sable.

Sécurité

Rien n’est laissé au hasard quand il s’agit de la sécurité. Des guides expérimentés (et armés!) accompagnent les visiteurs. «La nuit, explique M. Menoux, il est interdit de sortir de sa tente.» Les raisons sont bien évidentes: personne n’a envie de servir de repas aux mammifères qui se trouvent dans les parages.Pas de guides armés dans les campements, cependant! Et pour ceux qui se posent la question, oui, il arrive qu’on entende certaines scènes de chasse dans la nature…

P1080772

Et les prix ?

Pour un safari de 5 jours (sans rien d’autres), il faut calculer environ 2000$ par personne selon Ariane. Pour le budget total, pour un voyage deux semaines, elle estime qu’il faut prévoir un bon 6000$ par personne (sans les vaccins). Tout dépend bien entendu du type d’hébergement choisi, du coût des vols, etc.

Les vaccins

Je vous recommande fortement de téléphoner à une clinique voyage pour connaître la liste des vaccins nécessaires le plus tôt possible. Certains nécessitent plus d’une dose. Comme c’est très cher, on est content d’étaler les frais… Une consultation avec un médecin vous permettra aussi d’avoir des prescriptions pour apporter avec vous certains médicaments de base.

Selon la Clinique Santé-voyage de la Fondation du CHUM, pour quelqu’un qui n’a reçu aucun vaccin pour ce type de voyage, la facture peut s’élever à environ 800$ par personne.

Pour plus d’information sur les vaccins, consultez mon article publié sur Avenues.ca.

Bon à savoir :

  • En Afrique du Sud et en Namibie, l’option avec guide-chauffeur est plus chère parce que selon la loi, ces derniers doivent loger dans les mêmes hôtels et dans des chambres de la même catégorie que les voyageurs.
  • Ariane recommande d’éviter les véhicules ouverts et d’opter plutôt pour les jeeps avec toit rétractable. Thierry Menoux, lui, ne semble pas stressé le moins du monde par le type de véhicule choisi!
  • Plusieurs (la majorité?) compagnies n’acceptent pas les enfants en bas âge pour des raisons de sécurité.

Pour de plus amples informations, contactez une agence de voyages qui saura vous conseiller adéquatement. Un professionnel du voyage sera un précieux allié pour l’élaboration d’un séjour en Afrique. Quelques pistes: Esprit d’aventure, UniktourClub Aventure, Traditours, Routes du monde

Un safari… à Disney World!

Pas les moyens ou l’envie d’aller aussi loin? Si jamais vous passez par Disney World, en Floride, sachez qu’il est possible de faire un safari au parc Animal Kingdom! Pour 139$US, le Wild Trek Africa propose une visite VIP du parc pendant trois heures. Parmi les attractions incluses dans le prix d’accès au parc à signaler, mentionnons le Kilimandjaro Safaris, qui permet de voir des animaux de près, notamment des lions et des éléphants.

À lire également: le reportage d’un journaliste qui a fait quatre safaris dans Châtelaine. Il répond à plusieurs questions que la majorité se pose à propos des safaris.

Quelques billets sur le sujet: Safari en Afrique du Sud (Carnet de traverse), Partir en safari en Afrique : à quoi s’attendre ? (Moi, mes souliers…) et Safari en famille au Sénégal (Maman Globe-trotteuse).

D’ici là, bons rêves!

À Ménage à trois, émission animée par Annie-Soleil Proteau et Patrick Langlois. L'invité de l'épisode, David Savard, rêve d'un safari en Afrique en famille.

À Ménage à trois, émission animée par Annie-Soleil Proteau et Patrick Langlois. L’invité de l’épisode, David Savard, rêve d’un safari en Afrique en famille.

Suivez-moi sur TwitterFacebookInstagram, Vine et YouTube!

Vous pourriez également aimer

7 Commentaires

  • Répondre Géologue 10 février 2016 - 6 h 42 min

    Deux pays avec moins de touristes: le Botswana pour les éléphants et l’Ouganda pour les gorilles des montagnes. Ce sont aussi deux des pays avec le moins de corruption et les plus sécuritaire d’Afrique…

    • Répondre Marie-Julie Gagnon 10 février 2016 - 7 h 02 min

      Merci! Comme on avait environ six minutes pour faire «le tour de l’Afrique» pendant l’émission, je me suis limitée à quatre destinations. 😉 L’Ouganda, mais aussi le Rwanda pour les gorilles! Ah! Que j’aimerais aller dans tous ces endroits!!!!!

      • Répondre Géologue 10 février 2016 - 8 h 09 min

        Rwanda 2-3 groupes de gorilles, Congo 1-2 groupe (plus rebelles armés)! Ouganda 12-18 groupes… Donc tu peux skipper le Rwanda. 😉 en plus c’est tout petit…

        • Répondre Marie-Julie Gagnon 10 février 2016 - 8 h 21 min

          Sauf que le Rwanda m’intéresse pour plein d’autres raisons aussi. Ça compte!

  • Répondre maman Globe-Trotteuse 10 février 2016 - 8 h 21 min

    Merci pour cette mention sympa! Un beau tour complet que cet article que je vais m’empresser de partager. Et je seconde pour le Botswana, un pays authentique et des animaux à ne plus savoir où regarder!

  • Répondre Où iriez-vous avec un budget sans limite ? - Taxi-Brousse 20 mars 2016 - 18 h 14 min

    […] d’un safari? L’aventure n’est cependant pas à la portée de toutes les bourses et demande beaucoup d’organisation. Mais avec un budget sans limite, les possibilités sont infinies… Le magazine Forbes […]

  • Répondre Jennifer 6 mars 2017 - 21 h 09 min

    Ah, merci d’avoir mentionné mon article! Tes photos sont vraiment belles!

  • Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :