Europe France

À la découverte du Mont-Saint-Michel

15 septembre 2016

Je reviens tout juste d’un merveilleux voyage en « Bretagne historique », à Nantes (Loire-Atlantique), Rennes et Saint-Malo, avec escale au Mont-Saint-Michel et à la forêt de Brocéliande, lieux des légendes arthuriennes. J’ai eu l’occasion de parler de Nantes aux Éclaireurs la semaine dernière, et du Mont-Saint-Michel cette semaine (avec quelques mots sur Brocéliande et Rennes). Je partage avec vous un extrait de ma chronique de cette semaine sur Avenues.ca

L’heure magique. Depuis la terrasse de l’abbaye, j’aperçois la Bretagne d’un côté et la Normandie de l’autre. La façade dorée par les rayons du soleil accentue l’impression d’être entre ciel et terre. Je me trouve sur la terrasse de l’abbaye, tout en haut du Mont-Saint-Michel, «la Merveille», comme on l’appelle, à environ 92 mètres au-dessus du niveau de la mer. Fondé au 10e siècle, l’endroit en jette dehors comme dedans. On sent une telle énergie… Pas étonnant, quand on s’arrête à son histoire et aux mythes qui l’entourent.

Érigée par l’évêque d’Avranches, Aubert, qui en aurait eu la demande en rêve par l’Archange Michel, «chef des milices célestes», la première église a été inaugurée en 709, puis a accueilli une communauté de bénédictins dès 966, à la requête du duc de Normandie. Au fil des siècles, les bâtiments ont été agrandis.

C’est au 13e siècle qu’une donation du roi de France Philippe Auguste, à la suite de la conquête de la Normandie, permet d’entreprendre l’ensemble gothique du lieu. Deux bâtiments de trois étages couronnés par le cloître et le réfectoire sont ajoutés. Puis, la guerre de Cent Ans pousse à la construction de tours et de rampants. C’est ainsi que la Merveille résiste à un siège de plus de 30 ans.

L'heure magique. Fascinant de voir ainsi briller la façade dorée depuis la terrasse...

L’heure magique. Fascinant de voir la façade dorée depuis la terrasse…

img_4679

L’une des chapelles

img_4711

Après la Révolution française, l’abbaye devient une prison. Par la suite, d’importants travaux de restauration sont entrepris.

En 1874, le service des Monuments historiques reprend le flambeau. Aujourd’hui, on croise parfois des frères et des sœurs des Fraternités monastiques de Jérusalem, qui habitent l’abbaye depuis 2001. Depuis le Moyen-Âge, des commerçants sont par ailleurs installés sur le flanc sud-est du rocher.

Le Mont-Saint-Michel fait partie de ces lieux qu’on se promet tous de voir une fois dans sa vie…

La suite sur Avenues.ca !

J’ai visité le Mont-Saint-Michel grâce à une invitation d’Atout France, Destination Rennes, du Voyage à Nantes et d’Air France. Toutes les opinions émises sont 100% les miennes.

Suivez-moi sur TwitterFacebookInstagram, Snapchat (ID: Technomade) et YouTube !

Vous pourriez également aimer

3 Commentaires

  • Répondre LadyMilonguera 15 septembre 2016 - 16 h 03 min

    C’est une site que je rêve de découvrir…

  • Répondre estellehertault 30 novembre 2016 - 13 h 01 min

    Chouette article ! 😉

  • Répondre Souvenirs de la Bretagne historique - Taxi-Brousse 3 novembre 2017 - 12 h 59 min

    […] À la découverte du Mont-Saint-Michel […]

  • Répondre à estellehertault Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :