États d'âme Réflexions

Voyager malgré la menace terroriste

22 mars 2016

Résignation. C’est le premier mot qui m’est venu à l’esprit ce matin pour qualifier comment je me sens suite aux attentats de Bruxelles.

Il y a quelques jours, je parlais de la peur qui m’accompagne plus que jamais lors de mes déplacements dans ma chronique d’Avenues.ca. La veille de mon départ pour Toronto, j’évoquais les craintes qui m’habitaient après la lecture d’articles à propos de menaces reçues par Via Rail.

Pour retrouver le sourire, j’ai choisi alors l’autodérision. Un «mécanisme anti-stress» qui m’a tant de fois aidée à dédramatiser des situations! Ma propension à tisser des scénarios catastrophes ne date pas d’hier (pas pour rien que j’ai coécrit un livre qui s’appelle Le voyage pour les filles qui ont peur de tout!). Alors mieux vaut rire un peu de soi, non? La différence, ces temps-ci, c’est que les histoires d’horreur qui me traversent l’esprit ne sont pas si loin de la réalité.

Dans le même article, je mentionnais mon départ imminent pour Bruxelles au début du mois d’avril. Irai-je quand même après ce qui s’est passé ce matin? À ce stade-ci, je ne vois pas pourquoi je changerais mes plans. Cette peur, elle m’accompagnera de toute façon dans mes prochains déplacements, que j’aille à Bruxelles, Paris, Toronto, Dakar ou à quelques coins de rue de chez moi.

Je suis passée par toutes la gamme d’émotion suite aux attentats de Paris. Le choc a été violent. Il m’a fallu un moment avant de recommencer à voir le beau. Ce matin, je suis triste, mais quelque chose est différent. Je me suis faite à l’idée de vivre avec la menace terroriste. Rester terrée chez moi? Je ne vois pas pourquoi (cela ne veut pas dire que j’rais n’importe où non plus). La menace est tout aussi présente ici…

Nier la peur ne sert à rien. Elle est là, elle sera là. Alors autant apprendre à vivre avec, non?

Résignation, disais-je.

Vivre, surtout.

P.S.: Amis belges, je pense très fort à vous.

P.P.S.: Merci à Chéri, qui arrive toujours à me calmer avec son pragmatisme quand mon imagination s’emballe.

MÀJ 11h10: Adeline de Voyages etc a aussi écrit sur le sujet après son voyage à Istanbul.

Suivez-moi sur TwitterFacebookInstagram, Vine, Snapchat (ID: Technomade) et YouTube!

Vous pourriez également aimer

9 Commentaires

  • Répondre Jean-Pierre Lavoie 22 mars 2016 - 10 h 15 min

    Un triste événement en effet qui aura malheureusement des impacts négatifs pour le tourisme et le voyage en général. J’admire ta résilience, mais beaucoup ne braverons pas la menace comme toi. Espérons que la spirale du terrorisme ne s’emballe pas trop dans les prochains mois.

    • Répondre Marie-Julie Gagnon 22 mars 2016 - 10 h 54 min

      Ce n’est pas pour braver la menace que je veux continuer à voyager. La peur est bel et bien là. Mais j’ai deux choix: passer le reste de ma vie à angoisser et rester chez moi (alors que des attentats peuvent tout aussi bien se produire ici!), ou continuer à vivre pleinement. Je choisis la seconde option. Je suis les actualités et je ne prends pas de risques inutiles. Une fois qu’on se résigne à vivre avec la peur, on passe à une autre étape. Elle ne paralyse plus; elle agit plutôt comme un «reminder» qu’on est tous mortels et qu’on y peut rien. Mettre sa vie sur «pause» serait une erreur à mon avis.

  • Répondre Anick-Marie (@globestoppeuse) 22 mars 2016 - 10 h 22 min

    Je crois que lorsque l’on choisit de visiter un endroit, on dit aux gens qui sont là qu’ils sont comme nous et que si la menace pèse sur eux, elle pèse sur nous aussi. C’est ce que je pensais face à Istanbul et Ankara, c’est ce qui s’est passé face à Paris. Que l’on cible ou non les touristes, ce sont toujours les locaux qui finissent par en être les victimes, comme en Tunisie… je pense donc que j’irai en Tunisie cette année. Faire un pied de nez aux terroristes, n’est-ce pas de nos derniers remparts pacifistes ? *câlin*

  • Répondre Laurianeestpartie 22 mars 2016 - 10 h 46 min

    Je suis d’accord avec toi, même s’il ne faut pas trop que j’y pense. Après Paris et même ce matin, je me suis souvenue que ma prochaine destination se situe en Amérique du Sud, archétype de la zone où la violence est présente avec des chiffres impressionnants d’homicides (même si ce n’est pas dans tous les pays pareil on s’entend). Il y a toujours des gens qui se rendent en Afrique et aux Etats-Unis où les chiffres de morts par balle sont aussi importants, mais l’Europe n’est pas “habituée” à tout ceci… ce qui me fait surtout peur c’est que les attaques sont terriblement “random” et qu’à la fin, on y peut rien, ça peut arriver sur son lieu de vie comme en voyage.

  • Répondre Elzéar Belzile 22 mars 2016 - 11 h 11 min

    Oui, cet attentat qui s’ajoute à plusieurs autres est une bien triste nouvelle ce matin. C’est sûr qu’une certaine crainte s’installe et comme tu le mentionnes, ça ne donne rien de dire qu’elle n’existe pas, même si la possibilité d’être au mauvais endroit au mauvais moment est quand même très faible. Cette possibilité existe par contre (je l’ai appris en étant présent pendant 2 coups d’état, ;)) et comme tu le mentionnes, il faut faire avec. Arrêter de se déplacer et visiter d’autres pays ne font que renforcer la position des terroristes et nuisent aux gens qui habitent ces pays.
    Alors, bon voyage à Bruxelles et on te regardera manger des gaufres. 🙂

    • Répondre Marie-Julie Gagnon 22 mars 2016 - 11 h 22 min

      Deux coups d’état? Ouf… «Arrêter de se déplacer et visiter d’autres pays ne font que renforcer la position des terroristes et nuisent aux gens qui habitent ces pays.» Bien d’accord! Merci!

  • Répondre Emily Zanier 22 mars 2016 - 11 h 12 min

    En tout cas, tu as bien raison de ne pas changer tes plans. Allez, un autre truc pour te rassurer: si ça vient d’arriver, ça ne devrait pas se reproduire juste après! Mais comme tu dis, on est l’abri nulle part, tu as raison de voir les choses comme ça. Aussi triste que ça peut l’être, la menace terroriste fait tout simplement partie de notre vie maintenant, que l’on voyage ou pas. Et malheureusement on ne peut pas y faire grand chose nous en tant que personne, mis à part dénoncer si on voit quelque chose de suspect bien sûr! Et ça il faut vraiment le faire, TOUS!

  • Répondre Flâner (sans peur) à Istanbul· 18 juillet 2017 - 14 h 52 min

    […] terroriste suite aux attentats de Paris et de Bruxelles. Je vous invite à aller lire ceux-ci chez taxi-brousse et voyagesetc par […]

  • Répondre à Marie-Julie Gagnon Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :