EnTransit.ca Europe Voyager avec des enfants

24 heures à Athènes avec un enfant

19 novembre 2013

6a00e54f916452883401901edfb180970b-500wi

On me demande régulièrement des suggestions de destinations à découvrir en famille.  Lors de mon premier passage à Athènes en février 2012, je m’étais promis de revenir en Grèce avec ma fille. Je ne croyais toutefois pas à ce moment que j’aurais la chance de repasser dans le coin si vite!

Le prétexte: une croisière à bord de L’Austral avec la compagnie marseillaise Le Ponant au départ de la capitale grecque. L’occasion est trop bonne: nous prolongerons notre séjour de quelques heures au pays de Zeus!

Évidemment, 24 heures, c’est très court. Encore plus quand le décalage horaire vient saper notre motivation. Et puis, comme je le répète constamment, la pire chose à faire quand on voyage avec un enfant est de surcharger l’horaire. Pour toutes ces raisons, je n’avais mis qu’une seule chose au programme: la visite de l’Acropole.

La notion de plaisir reste primordiale avec les tout-petits. La Grèce m’apparaissait une destination de choix pour une raison bien simple: l’histoire. Au-delà de la théorie gobée sur les bancs d’école, la Grèce antique recèle de personnages fascinants tant pour les adultes que pour les enfants.

J’ai préféré réserver une chambre près du quartier Plaka, à deux pas de l’Acropole et d’une foule d’attractions, même si le prix est plus élevé que dans les établissements plus éloignés. Moins de perte de temps et plus de plaisir à déambuler sans se tracasser avec le transport.

Les jours précédents notre départ, j’ai commencé à lire quelques légendes à ma fille, histoire de la mettre dans le bain (vous dire à quel point j’étais fière quand elle s’est rappelé d’Icare et Dédale en voyant une œuvre dans un musée par la suite!). Sa curiosité était piquée.

6a00e54f91645288340192ac9f3242970d-500wi

Dans l’avion, elle s’amuse à dessiner l’Acropole.

6a00e54f91645288340192ac9ed850970d-500wi

De l’aéroport, nous prenons le métro. Malgré la fatigue, impossible de ne pas s’intéresser auxartéfacts exposés à la station Akropoli, où nous descendons. Un véritable musée sous-terrain!

6a00e54f9164528834019104d57960970c-500wi

6a00e54f91645288340192ac9ee433970d-500wi6a00e54f91645288340192ac9ee4e2970d-500wi

6a00e54f91645288340192ac9ee360970d-500wi

Une fois à l’hôtel, nous prenons le temps de nous reposer au frais. Nous allons ensuite nous balader tranquillement, le temps d’acheter des chapeaux et de déguster un yogourt glacé.

6a00e54f91645288340192ac9ee5fc970d-500wi

Nous choissons de souper sur le toit de l’hôtel, qui offre une vue sur le temple de Zeus d’un côté et, de l’autre, sur l’Acropole.

6a00e54f91645288340192ac9ef5c2970d-500wi6a00e54f916452883401901edfa2f6970b-500wi

Mon plan idéal est d’aller visiter l’Acropole tôt le lendemain matin pour éviter la chaleur. Comme ma puce s’endort très tard ce soir-là (sur sa chaise, au resto!), mais qu’au Québec, il n’est même pas 16h, je choisis plutôt de la laisser dormir.

Après un petit déjeuner éclair à 10h30, nous quittons l’hôtel en nous disant qu’une visite au Hellenic Children’s museum serait sans doute notre seule activité de la journée. Le soleil tape déjà pas mal fort. L’Acropole? Voir le monument d’en bas pourrait peut-être suffire pour cette fois-ci.

Seulement voilà, un passage au centre touristique nous apprend que ledit musée est fermé. Déçues, nous apercevons un petit train en quittant l’endroit. Hop! Voilà l’ocasion de faire une pause à l’ombre!

6a00e54f91645288340192ac9effa2970d-500wi

Ledit train est tout sauf efficace. Son trajet est supposé durer environ une heure et nous permettre d’apercevoir les principaux sites qui se trouvent dans les parages (pour la somme de cinq euros – gratuit pour Maya), mais en réalité, nous passons plus de temps à voir le rabatteur tenter de convaincre les touristes de monter à bord près des différentes escales. Malgré tout, la promenade reste sympathique.

L’Acropole. Tant qu’à nous arrêter devant, aussi bien aller y jeter un coup d’oeil! Nous quittons le train en gardant l’option de rebrousser chemin si la queue est trop longue.

Aucune attente. Youppi!!!

Nous faisons le tour du site à notre rythme. La chaleur est torride et les chiens errants donnent un peu la frousse à ma progéniture, mais nous sommes heureuses d’être là.

6a00e54f91645288340192ac9f00e8970d-500wi6a00e54f91645288340192ac9f2bd1970d-500wi

Nous mettons ensuite le cap sur The Acropolis museum, qui a ouvert ses portes en 2009. Parfait pour une pause fraîcheur à deux pas de l’Acropole!

Avant même d’y entrer, la magie opère: un plancher de verre permet de voir les ruines de l’ancienne ville sous nos pieds. Aussi fascinant pour la mère que pour la fille.

6a00e54f9164528834019104d5d62f970c-500wi6a00e54f916452883401901edfe556970b-500wi

La visite s’avère un franc succès. Nous cassons la croûte au restaurant du musée (abordable et franchement très bon) avant de nous balader dans les différentes salles. Maya est fascinée par tous ces bouts de sculptures et spécule sur le sort réservés aux bras et autres membres manquants.

Salade de pommes de terre et poisson

Salade de pommes de terre et poisson

Quand il faut quitter l’endroit pour aller prendre notre bateau, même après une petite mésaventure dans l’ascenceur (nous y sommes restés coincés deux bonnes minutes dans le noir!), il me faut insister. «Je veux continuer à visiter!» réclame l’archéologue en herbe.

Ennuyeux pour les enfants, les musées? Pas pour tous en tout cas!

Bilan: 24h, ce n’est certes pas assez, mais c’est suffisant pour initier un enfant aux richesses d’une culture. La suite leur appartient…

6a00e54f9164528834019104d59272970c-500wi

Pratico-pratique:

• Amission à l’Acropole: 12 euros (gratuit pour les jeunes enfants).

• Admission à l’Acropolis museum: 5 euros (rabais pour les enfants et personnes âgées).

• Porter de bonnes chaussures est essentiel: les pierres des trottoirs comme celles les sites archéologiques sont glissantes!

À découvrir également: Carte postale d’Athènes et Racontez-moi des histoires.

Merci à Trivago.ca, dont nous avons été les invitées le temps de notre nuit à Athènes (je vous reparlerai de mon expérience avec le site dans un prochain billet).

 (Cet article a d’abord été publié sur EnTransit.ca, défunt blogue voyage de MSN.ca, le 15 août 2013.)
 

Vous pourriez également aimer

4 Commentaires

  • Répondre Amandine@Unsacsurledos 20 novembre 2013 - 9 h 00 min

    Vision fraîche et originale d’Athènes (malgré la chaleur qu’on devine entre les lignes !), cela donne envie de se joindre à vous !
    On doit te le dire sans doute sans arrêt, mais ta fille est vraiment adorable !

    Je trouve que tu as eu une très bonne idée d’approche, en lui lisant les mythes et légendes : rien de mieux pour éveiller la curiosité (ça marche aussi pour les adultes ! 😉 ).
    Je ne suis encore jamais allée en Grèce, mais amoureuse d’archéologie, c’est clairement sur ma liste !

  • Répondre Tiphanya 9 janvier 2014 - 14 h 48 min

    Et alors à 2 ans, l’Acropole est un grand terrain de jeux où l’on peut monter, descendre et sauter. Fantastique. Il y a même des chats !
    Par contre je n’ai pas fait le musée de l’Acropole, ma fille ayant préféré aller au musée des enfants avec ses nouveaux meilleurs amis qui nous hébergeaient (nous faisions du couchsurfing). Seul le rez-de-chaussé était accessible, à 2 ans, c’était déjà beaucoup. Mais c’est un endroit que je recommande chaudement (surtout quand il fait chaud justement, puisqu’on peut même jouer avec de l’eau).

  • Répondre rlbrasset 26 avril 2017 - 9 h 39 min

    Super article et photos magnifiques! Merci Marie-Julie pour toutes ces pistes de visites avec ma fille. J’anticipe déjà le plaisir que nous aurons! 🙂

  • Répondre à Marie-Julie Gagnon Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :