États d'âmes

Sans tambour ni trompette

10 juin 2010

Je suis en feu. Je viens enfin de trouver le filon d’une nouvelle littéraire que je tente de pondre pour un recueil collectif qui sortira l’automne l’hiver prochain depuis des jours. Avant de «m’embraser» par contre, qu’est-ce que j’ai dû frotter les pierres! lol Autant je nage aisément dans les eaux de la littérature jeunesse en ce moment (j’ai hâte de pouvoir en dire plus à ce sujet, d’ailleurs;-), autant écrire à nouveau de la fiction destinée aux adultes me paraît ardu.

C’est pourquoi je choisis aujourd’hui de rendre public un blogue créé il y a quelques mois: Une nouvelle par semaine (consultez la page «À propos» pour le contexte). J’ai attendu d’avoir un peu plus de temps et la motivation nécessaire avant de débuter officiellement l’aventure.

Dès jeudi prochain, je me donc lance le défi de publier un texte hebdomadairement. Je ne garantie pas que mes histoires seront transcendantes par contre! 😀 Mon but est de réactiver la machine à idées, qui semble plus rouillée que je le croyais. J’en parle ici une fois et ce sera probablement la dernière. Pour le moment, je suis gonflée à bloc, mais je me connais: je vais constamment osciller entre le doute, l’angoisse et la fierté. Ne faut pas trop que je réfléchisse et que j’écrive, point. Que je mette de côté orgueil, pudeur, timidité (oui, je vous assure!) et perfectionnisme…

J’ai par moment peur que le journalisme ait trop poli mes aspérités. Tué ma spontanéité créative, en quelque sorte. Je bâtis autour des faits depuis si longtemps… Et si je n’arrivais plus à imaginer, tout simplement? On verra bien. Chose certaine, j’ai BESOIN de replonger dans la fiction. Et j’ai absolument BESOIN de deadlines pour bouger.

Le résultat? Pour le moment, on s’en fiche. Ce sera mon labo et je m’autorise à tout… même à la médiocrité, si elle me permet d’avancer.

Pourquoi m’exposer à la critique alors? Parce que je ne veux pas me donner l’option de ne pas écrire, parce que je ne suis pas obligée (pas-pas-pas question!). Je déciderai peut-être de désactiver les commentaires en cours de route (si commentaires il y a), et même de remettre le blogue en privé si j’en ressens la nécessité. Mais maintenant que je me donne le signal du départ, je ne peux plus reculer.

Allez hop! J’ai une semaine, top-chrono, pour publier ma première nouvelle! (Ne comptez pas sur moi pour vous le rappeler par contre…;-)

MÀJ 15 février 2011: Maladie et surcharge de travail m’ont tenue loin d’Une nouvelle par semaine pendant plusieurs mois. Je reprends le collier tranquillement. Pas si facile de replonger dans la fiction, comme j’en parle dans ce billet.

Vous pourriez également aimer

10 Commentaires

  • Répondre sylvain robert 10 juin 2010 - 20 h 33 min

    Rien de mieux qu’un deadline pour produire. Je déteste écrire mais j’ai toujours eu des tonnes d’idées! Les histoires étaient écrites dans ma tete mais le passage à la feuille est tres ardu!! Voila pourquoi j’ai étudié en création littéaraire! J,avais un deadline à respecter qui me forcait à produire!!
    Depuis la fin de mes études , c’est le néant point de vue création!! J’ai encore les idées mais plus de deadline!! Les seules lettres que j’entretiennent, sont celles qui sortent de ma poche de facteur!!
    P.S: le fait que je sois un peu paresseux n’aide pas non plus….

  • Répondre miiiiissk 11 juin 2010 - 0 h 03 min

    Je viens de lire ton billet et j’ai deux choses à te dire:
    1- Yéééééé!
    2- Je te retrouve là-bas 😉

  • Répondre Marie-Julie Gagnon 11 juin 2010 - 0 h 25 min

    @Sylvain: Pars-toi un blogue! 😉
    @miiiiissk: Merci! XX

  • Répondre Mélanie 11 juin 2010 - 9 h 27 min

    Eh! bien, tu peux compter sur nous pour l’inscrire dans nos Favoris, par contre. Bonne route sur les chemins de la création, Marie-Julie!

  • Répondre Marie-Julie Gagnon 11 juin 2010 - 10 h 42 min

    @Mélanie: Oh! Merci! 🙂 La pression, la pression! lol

  • Répondre Razberry 11 juin 2010 - 11 h 01 min

    Belle initiative!!

    On aime!

  • Répondre Nathalie Roths 13 juin 2010 - 23 h 44 min

    Un beau défi à relever! Bonne chance! 🙂

  • Répondre Gary 14 juin 2010 - 12 h 39 min

    Sacrée Super-Marie-Julie! T’es vraiment infatigable!

  • Répondre Marie l'urbaine 14 juin 2010 - 23 h 43 min

    Quel beau défi tu te lances !
    Chouette, chouette, chouette !!!
    xxx

  • Répondre Marie-Julie Gagnon 15 juin 2010 - 23 h 26 min

    @Tous: Merci!
    @Gary: Ah non! Pas vrai! J’ai en fait BESOIN de mes moments de solitude, où je joue toute seule dans mon carré de sable… (Me reste maintenant à me rappeler comment on joue!)

  • Répondre à sylvain robert Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :