Aéroport Entrevues Prendre le large

Comment se faire détester d’un agent de bord

12 octobre 2017
Facile, le métier d’agent de bord ? Pas autant qu’il n’y paraît. Contraintes d’espace, clients difficiles, manque de respect… Quels comportements exècrent le plus ceux et celles qui vous accueillent à bord ? En voici dix.

1- Refuser de montrer sa carte d’embarquement à l’agent

Autrice du blogue Les Chroniques d’une hôtesse de l’air et de la trilogie Hôtesse de l’air, publiée chez Libre Expression, Élizabeth Landry est agacée par le manque de coopération de certains voyageurs. «Au moment de l’embarquement, nous demandons la carte des passagers parce que souvent, deux ou trois avions de notre compagnie partent simultanément. Il est déjà arrivé que des gens se retrouvent dans le mauvais avion. Alors ne me dites pas seulement où vous êtes assis : montrez-moi votre carte d’embarquement. Il y a une raison pour laquelle je veux la voir ! »

2- Remettre en question les règles de base

Toutes les personnes interviewées pour ce reportage l’ont mentionné : nombreux sont les passagers qui tentent de contourner les règlements. « Il faut ranger les sacs sous le siège ou dans le compartiment parce que c’est lors du décollage et de l’atterrissage qu’il y a le plus grand risque d’accidents, rappelle Véronique Shapiro, agente de bord depuis plus de dix ans.
Qui a envie de recevoir votre valise chargée de documents en pleine poire ? Surtout pas vous… Encore moins si ladite valise vous fait perdre conscience au moment où l’avion doit être évacué.
De la même manière, quand les agents de bord sont attachés, cela signifie que vous aussi, vous devez l’être. « Quand la lumière est allumée, il y a une raison, martèle Véronique Shapiro. Les règles dans un avion sont liées à la sécurité. »

3- Vous soûler

L’altitude multipliant les effets de l’alcool, il est déconseillé d’en boire quand on prend l’avion. D’ailleurs, quand un passager arrive dans un état douteux, l’équipage ne le laisse même pas monter à bord. Une fois en vol, les agents peuvent également refuser de servir des boissons alcoolisées à quelqu’un qui semble avoir fait des abus.
« J’ai vu un jour un gars trop soûl qui insultait tout le monde, raconte Danielle (nom fictif), à l’emploi d’une compagnie aérienne depuis quatre ans. La police l’attendait à la sortie de l’avion. »

Élizabeth Landry alias l’Hôtesse de l’air

4- Manquer de courtoisie et de civisme

Agripper les vêtements d’un agent de bord attirera peut-être son attention, mais pas sa sympathie. « Pire : certains nous donnent une tape sur la hanche ou le coin des fesses », confie Élizabeth.
« Les soupirs et les yeux qui roulent quand j’explique une règle de sécurité, je ne suis pas capable, dit pour sa part Danielle. Quand j’entre dans votre bureau, je respecte les règles. Quand vous venez dans mon espace de travail, respectez les miennes. Et respectez-moi. »

5- Jouer les humoristes

« On a entendu TOUTES les blagues possibles au moins 100 fois, dit Véronique Shapiro. Quand je réponds  ” C’est la première fois que je l’entends AUJOURD’HUI “, cela signifie qu’on me l’a faite au moins 100 fois auparavant. »
Un exemple ? « Quand j’explique comment ouvrir la porte en cas d’urgence, il y a toujours quelqu’un qui demande ” Puis-je l’essayer? “. Je réponds la vérité : “Une fois ouverte, c’est un mécanicien qui doit venir la remettre en place, ce qui risque de retarder le décollage”… »

6- Vouloir à tout prix donner ses déchets à l’agent de bord

L’espace à bord d’un avion est restreint. Tout est calculé de manière à le maximiser. Ainsi, le service des boissons et des repas est effectué de manière la plus efficace possible.
« Pendant que je suis en train de faire un service, ce n’est pas le temps de me demander autre chose, souligne Élizabeth Landry. Les allées sont étroites. Je n’ai pas de place pour ramasser les déchets au moment où je suis en train préparer une boisson. » Tenez-vous le pour dit !

Non, tous les passagers n’ont pas appris les règles de base du savoir-vivre, observe Elizabeth Landry

7- Apporter des bagages à mains trop lourds

« Si vous n’êtes pas capable de soulever votre valise, je ne peux pas le faire non plus », dit simplement Danielle. De plus, les assurances des compagnies aériennes ne couvrent pas toutes les accidents encourus suites à ce genre de tâches qui ne font pas formellement partie de leur description.
Véronique Shapiro ne comprend pas non plus l’acharnement de certains passagers à frapper dans les compartiments pour les fermer. « Quand la porte est refermée au bon endroit, il n’est pas nécessaire de faire tout un boucan en cognant dessus ! »
Même si elle refuse de déplacer les bagages trop lourds, elle reconnaît avoir développé certaines habiletés pour maximiser l’espace au fil des ans. « Nous sommes des pros de Tetris ! », dit-elle en riant.

8- Les prendre pour des gardiens d’enfants

Les agents de bord ont l’habitude des bébés et des jeunes enfants. Pourtant, certains comportements les laissent perplexes. « Des parents laissent leurs enfants à eux-mêmes dans l’avion, observe Élizabeth Landry. Il m’est déjà arrivée de ramasser un bébé d’environ un an et demi dans l’allée. J’ai dû le porter à bout de bras et demander à tout le monde si c’était le sien ! »
« Permettre à son enfant de se dégourdir les jambes, c’est correct, considère pour sa part Danielle, mais le laisser taper dans le dos des gens ou courir dans l’allée, non. Les parents devraient intervenir. À l’inverse, j’ai de la misère avec les gens qui ne supportent pas les enfants. »

Un jus de tomates, s.v.p.!

9- Envahir l’espace qui leur est réservé

Pendant un vol, les agents de bord ont peu de répit. « Les passagers ont un siège, plaide Élizabeth. Ils peuvent se promener dans l’allée. La cuisine, c’est NOTRE espace. Nous avons besoin d’une pause parfois, nous aussi. »
Quand les appareils ne sont pas remplis à pleine capacité, une rangée à l’arrière est réservée aux agents de bord. Il leur arrive d’y déposer des objets personnels. « Les gens prennent des choses sans le demander. J’ai même vu une agente se faire voler la bouteille d’eau qu’elle avait spécialement identifié. »
Pire : certains vont jusqu’à s’assoir sur les strapontins (jump seat) des agents. «J’ai vu des gens y mettre des déchets. On ne voit les voit pas toujours. Et c’est là où nous nous asseyons ! »
Sara Keagle, agente de bord depuis plus de 20 ans et blogueuse pour Jaunted.com en a elle aussi vu de toutes les couleurs. « Un passager s’est assis sur un strapontin pour attendre son tour pour aller aux toilettes, écrit-elle. Un agent de bord lui a dit qu’il ne pouvait y rester assis. Quand je suis sortie des toilettes et que je me suis assise sur le siège en question, nous avons réalisé qu’il avait uriné dessus…

10. Agresser, peu importe la manière

Draguer un agent de bord est une chose. L’empêcher de faire adéquatement son travail en est une autre. « Les hommes qui appuient compulsivement sur le bouton pour nous appeler afin de nous cruiser sont insupportables », tranche Véronique.
« Ceux qui essaient discrètement de nous pogner une fesse quand nous passons, encore pire ! », renchérit Élizabeth.
Et ne mentionnons même pas ceux qui vont encore plus loin et adoptent des comportements indécents… Glamour, dites-vous, le métier d’agent de bord ?

(Cet article a été publié une première fois sur MSN.ca en 2012. Merci à Élizabeth Landry de m’avoir permis d’utiliser quelques photos tirées de sa page Facebook !)

Suivez-moi sur TwitterFacebookInstagram et YouTube !

Vous pourriez également aimer

4 Commentaires

  • Répondre Voyage Perou 11 juin 2012 - 12 h 14 min

    Il faut dire que les gens en voyage sont souvent stressés et/ou fatigués. Ce n’est pas tout le temps de la mauvaise foi sinon parce qu’ils sont un peu tête en l’air. Mais je veux bien croire que répéter la même chose constamment doit être plus que fatigant, c’est un peu comme travailler avec des enfants 😉

  • Répondre week end romantique 16 juin 2012 - 12 h 27 min

    effectivement ça doit être un peu pénible par moment d’autant qu’il doit y avoir de nombreuses personnes tête en l’air qui ont déjà du dans le passé se retrouver au bout du monde!!!

  • Répondre Voyage 19 juin 2012 - 17 h 51 min

    Sympa comme article , ça change un peu des récits de voyages. C’est vrai que les hôtesses de l’air doivent franchement être lassées de tomber sur des gens irrespectueux. Et en plus elles doivent faire face à différentes langues avec surtout des cultures complètement différentes!

  • Répondre Mariejosee 15 octobre 2017 - 19 h 51 min

    C est bien vrai. Sauf pour Air Canada, les agents de bord ont toujours l’air bête meme quand est super gentils !

  • Répondre à Voyage Perou Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :