Boulot Prendre le large Réflexions

Pourquoi NE PAS partir?

11 novembre 2015

J’en ai marre. Marre que tout le monde ressasse les mêmes clichés quand il s’agit de voyage. «Qu’est-ce qui ne va pas?» «T’es pas bien ici?» «Que cherches-tu à fuir?»

Quand on part souvent ou longtemps, c’est évidemment parce que quelque chose cloche. Pire: si on émet la possibilité d’aller s’installer ailleurs, on est probablement en proie à une grave dépression ou à un épisode psychotique… Pourquoi tout quitter quand ce «tout» semble si parfait aux yeux des autres?

Parce qu’on ne vit pas à l’extérieur de soi, justement. Parce que l’appel de l’ailleurs est parfois plus fort que le reste. Parce qu’à différents moments de nos vies, on ressent le besoin d’aller voir ailleurs si on y est, pour des raisons qui n’ont bien souvent rien à voir avec ce «tout». Parce qu’on ne sait pas ce qui nous attend et que l’inconnu est la plus grisante des invitations. La page blanche nous attire plus que tous les bouquins lus et relus.

Pour explorer, tout simplement. Parce qu’on est curieux. Rêveur. On veut mieux comprendre le monde qui nous entoure. Est-ce si mal? Pourquoi investir en expériences de vie plutôt qu’en biens matériels serait-il forcément le «mauvais choix»? Pourquoi se bâtir une maison serait-il plus important que se construire soi-même? Et pourquoi toujours voir une finalité là où il n’y en a pas forcément?

«Le mieux consiste donc à construire un donjon solitaire avec le ciment de son rêve suffisamment solide pour que le ressac du monde extérieur s’y fracasse»
Sylvain Tesson

Pourquoi rester?

À ceux qui lancent aux globe-trotters le sempiternel «Que cherches-tu à fuir?», j’ai envie de demander: «Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi vous ne partez pas? Pourquoi préférer une nouvelle bagnole plutôt qu’aller prendre un bain d’exotisme? Pourquoi la sédentarité et non le mouvement?» Peut-être qu’ils n’en ont pas envie et c’est très bien comme ça. Ou qu’ils ont fait d’autres choix financiers. Peut-être qu’ils n’ont pas la santé pour le faire. Qu’un proche a besoin d’eux.

Et si c’était parce qu’ils ont peur? Que la seule idée de se retrouver en terrain inconnu leur donne le vertige? Est-ce une bonne raison pour rester? Pourquoi ne serait-ce pas, au contraire, une bonne raison pour partir à la conquête du monde? D’ailleurs, qui décide quelle raison va dans la colonne des «bonnes» ou celle des «mauvaises»? Et si la «mauvaise» raison pouvait s’en avérer une maudite bonne pour soi ? Oui, j’en ai marre des juges improvisés qui se croient au-dessus de tout. «Ma vérité est meilleure que la tienne…» Sure, dude.

Qu’on parte ou qu’on reste, une chose m’apparaît claire: c’est la négation de ses désirs profonds qui constitue la réelle prison de laquelle on souhaitera s’évader tôt ou tard.

Certains vont chez le psy. D’autres se mettent à fumer de la luzerne et se jettent dans le yoga.  Ou le pot de crème glacée…  (Oui, moi aussi je les connais, les clichés.) Et si, au fond, on cherchait tous à fuir quelque chose, chacun à notre manière? Parfois, on a juste besoin d’un break. Qu’on regarde une série en rafale ou qu’on aille prendre une marche à l’autre bout de la Terre, nous bénissons ces moments d’évasion.

Alors, même si le voyage était une fuite, so what?

La suite sur Avenues.ca!

Suivez-moi sur TwitterFacebookInstagram, VineGoogle+ et YouTube!

À lire également:  Et si le voyage rendait plus heureux que les biens matériels?La pulsion du voyage, La bêteQuand un voyage change une vieLes voyages qui changent la vieQuand le voyage trace la voieCe que le voyage en solo m’a apprisLe voyage pour les filles qui ont peur de tout, Être une fille en voyageVoyager seule: aller au bout de son rêvePartir seule, la meilleure décision de ma vie,

Vous pourriez également aimer

2 Commentaires

  • Répondre storiesbyprisca 5 juillet 2016 - 15 h 20 min

    Très bel article, je ne peux que plussoyer 🙂

  • Répondre Demain, je repars au Cambodge - Taxi-Brousse 24 mars 2017 - 14 h 34 min

    […] m’a enseigné à ne jamais rien prendre pour acquis. À ne pas juger, non plus. Pourquoi ma vérité serait-elle meilleure que celle des autres ? J’aime me faire secouer les puces. Découvrir d’autres cultures m’a appris […]

  • Répondre à Demain, je repars au Cambodge - Taxi-Brousse Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :