Accessoires Costa Rica Voyager en famille

Rando au Costa Rica avec un enfant: la préparation

29 mars 2015

En février dernier, j’ai eu la chance de découvrir le Costa Rica avec Terres d’aventures, qui propose des voyages axés sur la randonnée avec un guide qui parle français. L’itinéraire de deux semaines, dans ce cas-ci destiné aux familles, nous a ravi ma fille de 8 ans et moi! Au cours des prochains jours, je vais partager avec vous mes coups de coeur et quelques observations qui, j’espère, pourront vous aider à planifier un éventuel voyage dans ce merveilleux pays. Premier volet: la préparation.

J’ai longtemps bourlingué avec une certaine insouciance. J’ai entre autres fait un trek de trois jours dans le nord de la Thaïlande avec de simples sandales Merrell aux pieds. Je me suis baladée dans les sentiers de l’île de Lantau, à Hong Kong, chaussées de tongs Havainas. Transporter beaucoup de bagage m’a toujours agacée. Et puis, des bottes de marche, c’est lourd!

J’ai eu de la chance: je ne me suis ni blessée, ni fait piquer par de vilaines bestioles. Je reconnais toutefois avoir été plutôt irresponsable. Surtout quand je repense à cette tarentule sur laquelle j’ai failli marcher… Shame on me: non, je n’applique pas toujours moi-même les conseils que je donne dans mes articles et mes chroniques! Question de personnalité: je dis toujours qu’un minimum de chaos et d’imprévus sont nécessaires, au quotidien comme en voyage. Mais bon, vaut quand même mieux prévoir l’équipement et les vêtements adéquats pour certaines activités, hein.

Si, quand je voyage seule, je laisse place à une certaine part d’improvisation, avec ma fille, je deviens celle qui pense à tout. J’ai tout un arsenal de médocs, pansements et accessoires pour les «au cas où». Je me préoccupe bien sûr de sa santé et de sa sécurité, mais aussi de mon propre bien-être, par ricochet. Le gel apaisant pour les piqûres de moustiques est aussi bon pour ma santé mentale que pour la soulager! Sans, je me farcirais d’interminables plaintes qui me rendraient complètement dingue…

Le budget

Pour s’équiper convenablement pour un voyage axé sur la rando en partant de zéro, pour un adulte et un enfant, il faut compter environ 1000$ (j’inclus là-dedans autant les bottes que les vêtements et les petits sacs pour une journée). Pour tout vous dire, pour ce voyage, Mountain Coop Equipement (MEC) nous a prêté bottes de marches et quelques articles. Malgré tout, j’ai dépensé plus de 800$ (incluant les taxes) en matériel supplémentaire: pantalons et shorts adaptés à la randonnée, t-shirts, serviettes qui sèchent rapidement, lampes frontales, comprimés pour purifier l’eau, savon multi-usage, trousse de premiers soins, anti-moustiques, tubes de crème solaire…

Il était déjà clair pour moi dès le troisième jour du voyage que j’allais acheter tout le matériel prêté au retour parce chacun des articles sélectionné s’est avéré d’une grande utilité. Il n’y a que les comprimés pour purifier l’eau dont je ne me suis pas servi (l’eau est potable au Costa Rica et nous nous sommes toujours débrouillées pour en trouver).

Pour une liste concrète de choses à prévoir pour un voyage de ce type, consultez section «Équipement» qui se trouve dans la Fiche technique du site de Terres d’aventure.

Les sacs à dos

Untitled

Nous sommes toutes deux parties avec un sac à dos contenant l’essentiel pour le voyage, et un petit sac à dos de jours (qui nous a aussi servi de bagage de cabine). Nous avions aussi, pour chaque sac, des housses imperméables.

C’est la première fois que Maya partait sans valise à roulettes. Au magasin, quand on lui a mis le sac sur le dos, elle est tombée à la renverse (oui, la scène était hilarante). Non, elle ne peut pas encore porter de lourdes charges. Mais  un sac de 30 litres contenant surtout des vêtements, ça va. Je ne vous mentirai pas, par contre: il lui est arrivé de râler parce qu’on changeait d’hôtel presque tous les jours et qu’il lui fallait chaque fois le porter. Mais au final, elle jure avoir adoré voyager de cette façon. Voyons ce qu’elle dira à l’approche du prochain voyage…

Je ne le répéterai jamais assez: demandez conseils aux employés des boutiques spécialisées. Un sac à dos, ça dure longtemps. Ce serait con d’en acheter un qui convient plus ou moins à sa morphologie!  Un bon ajustement est aussi essentiel.

Les bottes

Costa Rica

Ah! Le casse-tête! Vous dire à quel point je déteste magasiner ce type de chaussures… Pour moi qui ai les pieds très étroits et très sensibles (je suis la fille qui se retrouve les talons ensanglantés en portant des bottes Sorell l’hiver), c’est un calvaire. C’est pourquoi j’ai toujours besoin d’être bien informée quand vient le temps d’investir (même chose pour les chaussures de course).

Détail que je ne connaissais pas: le poids qu’on s’attend à porter pendant la randonnée est un facteur déterminant dans le choix. Pour ma part, je ne transporte qu’un petit sac à dos, dont pas besoin du support maximal. La grande gagnante: une paire de Salomon (229$). Je les ai portées presque tous les jours pendant le voyage et mes petons n’ont JAMAIS riposté. Un excellent choix pour moi!

Acheter des bottes de marche à un enfant dont les pieds semblent s’allonger à vue d’oeil (!) est toujours crève-coeur. On sait qu’on devra mettre le prix, mais qu’ils seront rapidement rangés dans le placard des chaussures trop petites. Je me suis donc assurée que Maya opterait pour un modèle qu’elle aurait envie de reporter, même pour jouer dehors. Elle est repartie avec une paire de bottes Keen (69$), qui s’enfilent en un clin d’oeil. Elle a, de son côté, eu quelques petits problèmes pendant le voyage, mais surtout parce qu’elle s’était légèrement blessée quelques jours avant le départ et qu’elle avait peu l’habitude de marcher autant pendant plusieurs jours d’affilé.

Nous avions également toutes deux emporté de bonnes sandales de marche qui peuvent être plongées dans l’eau. Je trimballe la même paire de Chaco (comme celles-ci) achetée il y a 10000 ans (bon, ok peut-être six;-). Maya, elle, a trouvé sandale Keen à son pied à la MEC (59$).

Les chaussettes

Untitled

Avoir les chaussures idéales, c’est bien, mais sans les bonnes chaussettes, à quoi bon? J’ai acheté pour une petite fortune de bas en laine de mérino qui monte au-dessus de la botte de marche.

Reconnu pour ses multiples propriétés (respirabilité, isolation, douceur…), le mérino s’avère supérieur aux tissus synthétiques quand il s’agit de pratiquer une activité soutenue. Un seul mot: WOW. Même en les portant deux ou trois fois sans les laver, nos chaussettes n’ont emprisonné aucune odeur (si si, je vous jure!). J’ai aussi apprécié la couture qui permet de prévenir les ampoules. On trouve différentes épaisseurs de chaussettes, selon le climat qui nous attend.

Les vêtements

Untitled

J’avais déjà deux capris de randonnée. Je me suis acheté un short et un pantalon convertible bien adaptés aux conditions du voyage en plus. Mon pantalon a sans doute été mon meilleur achat, surtout dans les régions où les moustiques sont le plus voraces! Aucune attaque de fourmi balle ou de serpent non plus. Pour le reste, j’ai surtout porté les camisoles que j’enfile pour jogger. J’étais par ailleurs très heureuses d’avoir emporté deux gros pulls et un imperméable parce qu’en montagne, l’air est frais! Tous mes achats me serviront lors de mes prochains voyages, randonnées ou pas.

De son côté, ma fille a trouvé ses pantalons convertibles, son nouveau short et son imperméable très pratiques. Comme la plupart de ses vêtements de l’été dernier étaient trop petits, je lui ai acheté des morceaux qu’elle pourra porter cet été.

Mes conseils

N’hésitez pas à demander conseil, justement. Les employés des boutiques spécialisées connaissent bien leur marchandise et ont généralement une bonne expérience «terrain» dans leur domaine respectif. Tout ce matériel coûte cher, alors vaut mieux que tout soit bien ajusté! De plus, bien ajuster son matériel permet d’éviter des blessures.

Costa Rica

Comme je suis loin d’être Miss Plein air, j’ai fait pour vous une sélection d’articles qui me semblent utiles (pas tous récents, mais toujours pertinents):

Bottes et chaussures de grande nature (MEC)

Le bas sort du placard (Géo Plein air)

S’équiper pour la randonnée (Légitime dépense)

Chaussures de randonnée, 12 conseils avant d’acheter (Journal du trek)

Les astuces pour bien randonner (Natures et découverte)

Choisir une botte ou une chaussure de randonnée (Club de marche ARETPA)

7 conseils pour se préparer à l’effort en altitude (Espaces)

Et pour vous inspirer, la section «Randonnée» de la revue Espaces, le Spécial rando de Gary Lawrence sur le blogue Art de vivre de L’Actualité: 4 parcours nature, 4 promenades pour épicuriens, 3 pour la famille, 10 randonnées mythiques et 9 villes qui se marchent vraiment bien.

Quelques blogues de passionnés de randos: I-Trekkings, 1001 pas, Journal du trek (plutôt un webzine), Collectif de blogueurs outdoor passionnés d’aventure (vous l’aurez compris par le nom, ce sont des Français!)

À venir bientôt: des tranches de route et des infos pratico-pratiques sur le Costa Rica en famille. En attendant, visionnez mes 10 cartes postales vidéos du Costa Rica sur YouTube.

Pour l’album de photos, par ici! Untitled

Vous pouvez me suivre sur TwitterFacebookInstagramGoogle+ et YouTube. Taxi-brousse a aussi une page Google+.

Vous pourriez également aimer

2 Commentaires

  • Répondre Mythique Arenal - Taxi-Brousse 11 juin 2015 - 21 h 14 min

    […] : Mythique Arenal. Si vous souhaitez lire les premiers articles avant (l’ordre importe peu): Rando au Costa Rica avec un enfant: la préparation, Quand le volcan Poás joue à cache-cache et Randonnée et […]

  • Répondre Le Costa Rica, destination familiale idéale? - Taxi-Brousse 9 février 2016 - 10 h 43 min

    […] LIRE ÉGALEMENT: Rando au Costa Rica avec un enfant: la préparation, Quand le volcan Poas joue à cache-cache, Mythique Arenal, Randonnée et […]

  • Répondre à Mythique Arenal - Taxi-Brousse Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :