Amérique

Quelques heures à Chicago

18 octobre 2014
Chicago

Vue depuis 360 Chicago

Une simple mention de Chicago au détour d’une conversation permet de voir un sourire se dessiner sur le visage des initiés.  Pas de doute : la ville natale de Michelle Obama a la cote. La beauté de la chose ? On s’y rend en 2h30 de vol depuis Montréal (moins au retour à cause des vents).

Alors que New York nous happe dès la première seconde, «Windy city» séduit tout doucement.  Il suffit de s’attabler à l’un de ses réputés restaurants, d’écumer les boîtes de blues et de jazz ou, simplement, de flâner dans l’un de ses 570 parcs pour se laisser gagner peu à peu par sa chaleur et par la gentillesse de ses habitants. On se surprend à se promettre d’y revenir avant même de l’avoir quittée.

Chicago

Le Green Mill est probablement la boîte de jazz la plus connue de Chicago

Les incontournables

La sélection des attractions peut rapidement se transformer en séance de torture. Il y a tant à faire, à voir, à goûter ! Chose certaine, pour se faire une tête, il faut la prendre de haut. Cap sur 360 CHICAGO ou la Willis Tower (anciennement Sears) pour des prises de vue à couper le souffle (je n’ai eu le temps de tester que la première option – magnifique vue sur les plages à 310 mètres au-dessus du lac Michigan!).

Détour obligatoire également au  Millennium Park  afin de découvrir l’œuvre «Cloud Gate» de l’artiste britannique Anish Kapoor. Surnommée «The Bean»,  l’installation reflète le ciel et la silhouette des buildings environnants.  Plusieurs autres espaces verts valent aussi le détour, tel le Lincoln Park, le plus grand de la ville. Les amateurs d’art ne sont pas en reste : de nombreux musées pourront les rassasier. The Art Institute of Chicago fait partie des classiques.

ChicagoChicago

Des visites guidées

Si, comme moi, vous disposez de peu de temps, prendre part à une visite guidée est à considérer. La plus courue est sans doute la croisière de la Chicago Architecture Foundation (37,85 $US avant taxe par personne), qui permet d’avoir un bon aperçu de l’histoire des principaux bâtiments en 90 minutes. Les mordus d’architectures opteront quant à eux pour l’une des visites consacrée à l’architecte culte Frank Lloyd Wright.

Chicago Detours est à conseiller aux gens qui ont envie de découvrir l’architecture en marchant plutôt qu’en voguant, mais aussi aux adeptes de jazz, de blues et de bars (plusieurs visites possibles – tarifs variables). La compagnie propose également des excursions privées. Perso, j’ai beaucoup aimé ma visite sous le thème du jazz et du blues.

Chicago

La Chicago Architecture Foundation propose une croisière de 90 minutes. Parmi les activités les plus courues !

Plutôt foodie ? Un survol de la scène culinaire est possible avec Chicago Food Planet Tours (à partir de 45$US avant taxe pour un adulte).

Alors, on (re)part quand?

Le saviez-vous ?

Air Canada propose plusieurs vols quotidiens directs.

• Chicago est la deuxième ville qui possède le plus de parcs aux Etats-Unis après New York.

Plusieurs lieux sont liés à Al Capone. L’incontournable Green Mill, boîte de jazz très connue, en fait partie.

De nombreux films ont été tournés à Chicago. Pas étonnant qu’on ait constamment l’impression de reconnaître certains lieux ! Quelques titres : Man of steel, Spider-Man 2, High Fidelity, The Dark Knight, The Untouchables et Ferris Bueller’s day off.

Il est possible de faire des visites personnalisées avec un «greeter», bénévole prêt à partager sa passion pour sa ville. Info : chicagogreeter.comé

• Pour les gens qui souhaitent voir plusieurs attractions, il existe une CityPass, qui permet d’économiser, mais aussi d’éviter les files d’attente aux guichets. Infos : fr.citypass.com/chicago.

Quelques boîtes de jazz et de blues réputées : Green Mill, Buddy Guy’s Legends, Rosa’s Lounge et Kingston Mines. (Merci à Marc Desjardins pour ses recommandations!)

• Autre incontournable aux dires de plusieurs, mais que je n’ai pas eu le temps de visiter: The Art Institute of Chicago.

• Deux compagnies qui proposent des visites guidées Frank Lloyd Wright: www.flwright.org et www.allwrightoakparktours.com.

• L’accès aux bars de jazz et de blues n’est pas gratuit. Tarif à vérifier avant de vous y rendre !

• Guide pratique : Escale à Chicago, des éditions Ulysse. Particulièrement utile si vous disposez de peu de temps !

• Pour plus d’info sur Chicago et toute autre destination aux Etats-Unis : www.discoveramerica.ca/fr

Une première version de ce reportage a été publié dans PAX magazine (Vol. 1, no 2, juin 2014).

À lire également: mon reportage dans Le Huffington Post Québec.

 Merci à Air Canada, à IPW 2014 et Choose Chicago grâce à qui ce voyage a été possible.

Vous pouvez me suivre sur TwitterFacebookInstagramGoogle+ et YouTube. Taxi-brousse a aussi une page Google+.

Vous pourriez également aimer

1 commentaire

  • Répondre Une escapade à Chicago - Taxi-Brousse 20 octobre 2015 - 9 h 47 min

    […] À lire également: Quelques heures à Chicago. […]

  • Répondre à Une escapade à Chicago - Taxi-Brousse Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :