Canada

Un iceberg au petit déjeuner

17 avril 2014

6a00e54f9164528834014e8b441a9d970d
Imaginez vous lever un matin et apercevoir un immense bloc de glace à la dérive derrière chez vous. C’est le genre de scène observable dans les environs de St. Anthony, non loin de l’Anse aux Meadows, à Terre-Neuve.

J’ai été aussi étonnée qu’heureuse d’apprendre que des morceaux de l’iceberg surnommé «l’île de glace» à cause de sa taille (aussi gros que les Bermudes selon National Post) flottaient toujours le long de la côte lors de mon passage en août 2011. Généralement, dès juillet, ces mastodontes glacés ont eu le temps de se scinder, puis de fondre dans l’océan Atlantique.

«Ils ne reste presque plus rien», m’a lancé une dame qui les photographie tous les matins depuis sa fenêtre. N’empêche, ces «riens» ont fait forte impression sur la citadine que je suis. J’étais excitée comme une puce quand je les ai aperçus.

6a00e54f9164528834015391506f8d970b
6a00e54f9164528834014e8b425a28970d
6a00e54f9164528834014e8b426611970d6a00e54f9164528834014e8b426244970d

Je ne suis pas la seule: les curieux affluent chaque année pour les traquer. Les insulaires, eux, ramassent des blocs qui viennent s’échouer sur les berges et les gardent dans leur congélateur. Bien sûr, l’industrie touristique a récupéré le buzz.

On trouve toute une déclinaison de produits à leur effigie. L’eau de marque Glace Rare Iceberg Water se vend 18 euros la bouteille de 70 cl outre-Atlantique, comme l’a rapporté Le Figaro. Pfff! Moi, j’ai bu l’équivalent pour deux dollars…
6a00e54f9164528834015435238080970c

La bière Iceberg est en vente presque partout. Je l’ai aperçue sur la carte de tous les restaurants où je me suis arrêtée pendant mon séjour.
6a00e54f9164528834014e8b43e877970d

Je n’ai pas pu résister à l’envie d’en croquer un morceau moi aussi. Après tout, ce n’est pas tous les jours qu’on peut se mettre plus de 10 000 ans d’histoire sous la dent!
6a00e54f9164528834014e8b42561f970d

À propos des icebergs:

«Les icebergs se détachent principalement du front des glaciers de marée de l’ouest du Groenland, peut-on lire sur le site Patrimoine de Terre-Neuve et du Labrador. Ces montagnes de glace, transportées vers le sud par le courant du Labrador, présentent de graves dangers pour la navigation. En moyenne, plus de 2 000 icebergs croisent chaque année le cap Chidley, à l’extrémité nord du Labrador. De ce nombre, moins de 300 atteindront le secteur du Grand Banc. Il arrive que des icebergs parviennent jusqu’à 40o de latitude N., soit la même latitude que Madrid (Espagne) ou Philadelphie (États-Unis).»

À lire également: Cap sur Terre-Neuve!, Randonnée dans les TablelandsRoad trip à Terre-Neuve, Excursion géologique à Terre-NeuveMJ chez les Vikings

Ce voyage a eu lieu en août 2011. J’étais l’invitée de Newfoundland Labrador Tourism. Toutes les opinions émises ici sont les miennes. Une première version de ce billet a été publiée sur le défunt blogue EnTransit.ca (MSN.ca) en septembre 2011.

Vous pouvez me suivre sur TwitterFacebookInstagramGoogle+ et YouTube. Taxi-brousse a aussi une page Google+.

Vous pourriez également aimer

2 Commentaires

  • Répondre Alexandra / 9kyline 18 avril 2014 - 6 h 32 min

    Intéressant ! Et ce morceau de glace flottant au milieu de la baie alors qu’on a l’impression que la végétation alentours se met à l’heure du printemps… Et alors il avait quel goût ce gros glaçon ??

  • Répondre à Alexandra / 9kyline Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :