Prendre le large

Le pingouin qui n’aimait pas le froid

7 janvier 2014
pingouin11

Source image: Coin des petits

«Le pingouin qui n’aimait pas le froid», c’est le titre d’une histoire que ma mère me lisait souvent quand j’étais enfant. Moi qui vivais au Lac-Saint-Jean, région qui reçoit chaque hiver suffisamment de neige pour se transformer en merveilleux terrain de jeux, je m’identifiais totalement à Pablo, qui passait ses journées à se réchauffer près du poêle.

J’adorais les stratagèmes du pingouin – tous aussi inefficaces les uns que les autres! – pour tenter de rejoindre une contrée tropicale tout en se gardant au chaud.

Un jour Pablo se dit: Pourquoi avoir froid ?
Je vais aller où il fait toujours chaud.
Il chaussa ses skis et mit son poêle sur son dos.
Salut, les gars ! dit-il aux autres pinguoins
On se reverra !

Quelques décennies plus tard, je me reconnais toujours autant dans ce personnage frileux. La différence? Si, comme lui, j’ai trouvé des manières d’apprécier certains aspects de l’hiver (en testant différentes activités qui sortent de l’ordinaire, notamment, et en prenant part à des festivals), je vais par contre au bout de mes envies d’évasion. Prendre une pause du froid me requinque jusqu’au retour des beaux jours. Je fais le plein de bonne humeur les deux pieds dans le sable!

C’est pourquoi j’ai accepté avec enthousiasme d’être porte-parole de la campagne «Évasion hivernale» d’Expedia.caMC lancée aujourd’hui. Selon un sondage réalisé en décembre, un Québécois sur quatre (25 pour cent) ressent comme moi le besoin de  passer des vacances à la plage, au chaud, pendant l’hiver.

D’autres chiffres qui ont retenu mon attention:

Près du tiers des Québécois (32 pour cent) qui ont pris des vacances à la plage affirment être «plus aventureux» quand ils s’éclatent au soleil. Par contre, le mot «aventureux» n’a pas la même signification pour tous: 65 pour cent disent «déguster des plats exotiques»  (hou! so wild!) et 25 pour cent, «essayer des sports aquatiques extrêmes».

Les photos de vacances les plus partagées par les Québécois sur les réseaux sociaux? Des paysages (69 pour cent), des excursions d’un jour (62 pour cent) et des moments de plaisir passés à la plage (41 pour cent). Seulement le cinquième d’entre eux (28 pour cent) publieront des égoportraits (selfies) en maillots de bain.

• Selon les résultats du sondage, le Mexique, la Floride et la République dominicaine sont les destinations préférées des Québécois parmi celles offertes par Expedia pour des vacances à la plage.

• Les hommes québécois (40 pour cent) affirment être plus aventureux que les femmes (34 pour cent) à la plage. Par contre, dans les faits, sauf en ce qui concerne les aventures sexuelles, les femmes passent plus à l’action que les hommes (toujours selon le sondage, hein).

Le quart des Québécois sondés (28 pour cent) avouent «devenir fringants» (en clair: plus propices à avoir des aventures) à la plage lorsqu’ils sont en vacances.

• Le cinquième (22 pour cent) affirme oser se dénuder complètement sur une plage de nudistes, soit le double du taux de réponse de 11 % enregistré aux quatre coins du Canada.

Les résidents de la belle province sont également plus susceptibles de porter un Speedo ou un autre type de maillot de bain révélateur, soit 17 % contre 10 % des personnes qui déclarent en faire de même à l’échelle du Canada.

Source image: Coin des petitsJe demande de quoi aurait l’air Pablo en Speedo.

(Pour obtenir plus d’information sur la campagne d’Expedia.ca ou une entrevue, communiquez avec Annie Martineau de Veritas Montréal, Martineau@veritasinc.com / Tél. : 514 947-4522. Le communiqué de presse est ici.)

Vous pourriez également aimer

4 Commentaires

  • Répondre JCD 7 janvier 2014 - 14 h 43 min

    Moi aussi ma mère me le lisait!

  • Répondre A. Racine 20 février 2014 - 9 h 13 min

    Ça me rappelle des souvenirs aussi, Pablo le pingouin qui n’aimait pas le froid! Félicitations pour ton blog. Très inspirant.

  • Répondre à A. Racine Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :