Tendances

Les guides bénévoles, de bons ambassadeurs pour leur ville

30 décembre 2013

Mercedes, notre «Cicerones», au café Tortoni

Un nombre grandissant de villes proposent les services de guides bénévoles. Qu’on les appelle «greeters», «Cicerones» ou autres, leur objectif est le même: vous faire découvrir leur coin de pays à leur manière, de façon personnalisée et adaptée à vos intérêts.

Lors d’un voyage éclair à Buenos Aires en novembre 2009, j’avais du mal à déterminer les endroits à privilégier. Comme je ne connaissais personne sur place, j’ai contacté Cicerones, qui offre les services de guides bénévoles. Deux jours après mon arrivée, j’ai fait la connaissance de Mercedes, avec qui l’organisme m’avait mise en contact par courriel quelques jours avant mon départ. «Montre-moi ton Buenos Aires, lui avais-je demandé. Les endroits que tu préfères, dont celui où il est possible de manger la meilleure crème glacée au dulce de leche

 Après nous avoir fait découvrir les principaux lieux touristiques de la ville, ma compagne de voyage et moi, elle nous a emmenées manger dans l’un de ses restaurants favoris, Cumaná. Jamais je ne serais entrée dans ce petit établissement du quartier Recoleta spécialisé dans les plats autochtones, qu’on remarque peu depuis la rue. Mais quelle découverte! Mon Pastel de calabaza y lomo al bum (plat à base de bœuf et de citrouille qui ressemble à une grosse bouillie orange) m’a ravie. La glace au dulce de leche tentación que je me suis offerte ensuite chez Volta aussi! Si le second est mentionné dans les guides de voyage, je ne sais pas comment j’aurais pu découvrir le premier autrement que par un initié.

Pourquoi devenir greeter? Pour partager l’amour de sa ville. Pour Mercedes, sociologue de formation, c’est aussi l’occasion de voir comment les étrangers perçoivent sa ville.

Dans plus de 50 villes

J’ai, depuis, fait quelques recherches pour savoir dans quels pays je pourrais renouveler l’expérience. L’association The Global Greeter Network m’apprend que plus d’une cinquantaine de villes offre ce type de service. Les premiers greeters ont vu le jour à New York en 1992. Lynn Brooks, la fondatrice, souhaitait que les touristes puissent découvrir la Grosse Pomme à travers le regard de ses habitants afin d’oublier son caractère intimidant. Aux États-Unis, les bénévoles sont aujourd’hui légion tant à Boston qu’à Houston ou Chicago.

L’Europe n’est pas en reste. À Bruxelles, Tourisme autrement a mis en place son réseau en 2010, soutenu par l’Office de tourisme.

À Paris, Parisien d’un jour existe depuis quelques années. «Les “Paris greeters” sont des parisiens bénévoles qui souhaitent partager la connaissance qu’ils ont de Paris en général et d’un quartier en particulier, indique le site Web. Ils vous feront découvrir des lieux insolites et souvent cachés, vous raconteront leur histoire, la grande comme la petite, et vous indiqueront leurs bonnes adresses.»

Chaque cellule est indépendante. Si certains détails diffèrent d’une ville à l’autre, l’esprit reste le même: visiter un endroit comme on le ferait avec un ami.

(Une première version de cet article a d’abord été publiée sur Canoë en août 2010.)

À découvrir également: Prendre un café avec l’histoire à Buenos AiresHeureuse d’un printemps… argentin et autres billets sur l’Argentine.

Aussi: Louise Gaboury de Planet Monde a aussi écrit sur les Greeters (à Bruxelles) récemment. Par ici!

Vous pouvez me suivre sur TwitterFacebookInstagramGoogle+ et YouTube.

Vous pourriez également aimer

6 Commentaires

  • Répondre Laurence 5 août 2010 - 13 h 56 min

    Nous ferons l’expérience la première fois à Paris le 8 aout…c’est Antoine qui nous fera visiter Belleville.

  • Répondre Pèlerine 5 août 2010 - 15 h 25 min

    Sais-tu si un tel organisme existe à Montréal? J’emmenerais bien quelques touristes visiter mon Montréal à moi… 🙂

  • Répondre Marie-Julie Gagnon 5 août 2010 - 15 h 47 min

    @Laurence: Venez me dire ici comment c’était!
    @Pèlerine: Pas à ma connaissance. Faudrait poser la question aux gens de Tourisme Montréal.

  • Répondre Eurotrip Tips 6 août 2010 - 8 h 55 min

    J’avais entendu parler de ces services… toutefois je regrette de ne pas m’en être servie, visiblement c’est une expérience unique.

  • Répondre pexman 6 août 2010 - 20 h 05 min

    Good !! J aime vraiment

  • Répondre Paris des Parisiens : voyager par la culture, la gastronomie et les bars - Taxi-Brousse 2 octobre 2015 - 19 h 44 min

    […] lire également: Les guides bénévoles, de bons ambassadeurs pour leur ville, Mon chez-moi à Paris, À la recherche du meilleur chocolat chaud de Paris, Paris littéraire: […]

  • Répondre à Marie-Julie Gagnon Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :