Aéroport EnTransit.ca

Les repas d’avion à travers le temps

27 décembre 2013

6a00e54f9164528834019afff10ccd970b

Saviez-vous que c’est le 11 octobre 1919 qu’a été servi le premier repas en vol? Nous mangeons donc en nous envoyant en l’air depuis 95 ans. Le tout premier plat consommé dans un avion entre Paris et Londres? Difficile de trouver des détails à ce sujet. On sait seulement que la boîte à lunch  était offerte au prix de trois shillings (monnaie utilisée jusqu’en 1967 – difficile de trouver l’équivalent exact en dollars canadien d’aujourd’hui, retenez seulement que même si c’était peu, on demandait aux passagers de payer).

The Telegraph s’est amusé à retracer les moments marquants de l’histoire des repas d’avion. Parmi ceux-ci, mentionnons les années 1950, époque fabuleuse où le voyageur était traité aux petits oignons. Cette vidéo promotionnelle de Pan Am fait rêver…

(Avez-vous versé une petite larme vous aussi?)

En 1969, le Concorde entre en scène. Champagne, truffe, caviar, foie gras… Rien de trop beau pour les rois du ciel! Pour vous faire saliver (ou pleurer lors de vos prochaines escapades aériennes), voici à quoi ressemblait le repas du dernier vol du Concorde en 2003.

Dans les années 1970, alors que le prix des billets d’avion chutent,le coût devient plus important que le service. C’est aussi au cours de la même décennie qu’on commence à comprendre que l’altitude altère notre sens du goût. Par ici les épices!

La suite n’est pas particulièrement réjouissante. Ryanair débarque en 1985 avec ses sandwichs et son thé vendus au gros prix. De notre côté de l’Atlantique, ce n’est guère mieux. Au moins, on ne paie pas (encore) nos repas (souvent infects) pour les longs-courriers.

Heureusement, les années 2000 ont permis l’apparition de sites qui donnent la parole aux consommateurs, comme AirlineMeals.net. On a pas grand contrôle sur ce qu’on met dans notre assiette, mais on peut au moins en rire un peu (et, accessoirement, se défouler).

Le 11 septembre 2001 a aussi eu un impact sur l’expérience culinaire à bord. Bonjour les ustensiles en plastique! Les difficultés financières traversées par les compagnies les mois suivants ont également entraîné quelques coupures. Huit ans plus tard, British Airways a cessé d’offrir des repas lors de court-courriers. Idem pour plusieurs autres compagnies.

Leurs d’espoir cependant: les collaborations avec des chefs renommés (souvent réservés aux privilégiés de la classe affaires, par contre) et la récente annonce d’Air France, qui ajoute une seconde prestation chaude et des gâteries, comme des confiseries ou des glaces, en classe économique.

Mon meilleur repas d’avion? Dur à dire. Je me rappellerai toujours de celui de mon premier surclassement, à bord de Sabena, dans les années 1990. Toujours en classe affaires, je me souviens aussi m’être régalée à bord de SWISS International Airlines lors d’un voyage chez les Helvètes.

En classe économique, Qatar Airways et Air France font partie de mes meilleurs repas d’avion récents. Si je creuse dans ma mémoire, il me semble que Japan Airlines était pas mal non plus. Par contre, j’aurais sans doute préférer jeuner qu’engouffrer l’horrible poulet PFK offert aux passagers pendant la période des Fêtes, en 2012! Pour le contexte, PFK est, semble-t-il, une option populaire au Japon à ce moment de l’année. Ah.

J’ai aussi le vague souvenir d’un repas hindouiste reçu par erreur… D’ailleurs, peut-être un tuyau: certains voyageurs réguliers optent pour l’un des (multiples!) repas spéciaux offerts, jurant qu’ils sont meilleurs que les réguliers (on doit en faire la demande au moment de la réservation et non une fois à bord). Et puis, ils sont servis avant les autres!

Vous, quels sont les meilleurs souvenirs culinaires en vol?

(Cet article a d’abord été publié sur le blogue EnTransit.ca le 11 octobre 2013.)

Vous pouvez me suivre sur TwitterFacebookInstagramGoogle+ et YouTube.

Vous pourriez également aimer

6 Commentaires

  • Répondre Rachel 1 janvier 2014 - 11 h 05 min

    Bonjour Marie-Julie!

    Un bon repas en avion? Malheureusement pas de souvenirs mémorables…
    J’essaie de manger avant ou après le décollage lorsque c’est possible et que je trouve un restaurant potable à l’aéroport.

    A ta connaissance, existe-t-il un site web répertoriant les bons restaurants d’aéroport?

    Merci pour cette intéressante chronique!

  • Répondre Olielo 24 septembre 2014 - 15 h 41 min

    Avec la pression sur les prix des billets, les repas d’avion ont tendance à être de moins bonne qualité qu’il y a une quinzaine d’année. C’est devenu très standardisé et sans grande surprise. Même dans les classes affaires, il y a un décalage entre le prix du billet et ce que l’on retrouve dans l’assiette.

  • Répondre à Olielo Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :