Canada

Le Village illuminé: des lutins, des beignes et des spectacles!

18 décembre 2013

photo-15

Ne cherchez plus les lutins: ils sont au Village québécois d’antan de Drummundville! Nous en avons croisé, du moins, quelques-uns en nous baladant sur le site lors de l’ouverture du Village illuminé, vendredi dernier, ma fille et moi.

Après un copieux souper traditionnel, nous sommes même allées leur rendre visite dans leur atelier. Ajoutée cette année, l’attraction risque de faire fureur avec la frénésie qui entoure les coquines créatures depuis quelques semaines. En tout cas, en voyant les étoiles dans les yeux de Maya, sept ans, je me suis dit que l’équipe avait frappé fort.

photo-3

En pénétrant dans l’atelier, on discute d’abord avec le lutin responsable des listes. Fiston a-t-il été sage cette année? Voyons voir… Jouets en construction et cadeaux attirent ensuite inévitablement notre attention. Avant de quitter l’atelier, impossible de manquer le Père et la Mère Noël! Jetez un coup d’oeil derrière le poêle à bois avant de sortir: un lutin coquin s’y cache… Chut!

photo-8

photo-9

photo-14

photo-13

photo-12

La table des lutins

photo-10

Parmi les nouveautés, mentionnons aussi le carrousel de poneys, qui permet aux tout-petits de monter l’animal. Non loin de là se trouve une grande glissoire de bois qui fait fureur (ma fille ne voulait plus partir, même si elle ne sentait plus ses orteils à cause du froid!) et du hockey bottine. On peut aussi se réchauffer au coin du feu ou entrer boire un chocolat chaud dans l’école, qui se trouve tout près.

Autre nouveauté cette année: un spectacle présenté en collaboration avec le Mondial des cultures, Noël autour du monde. Bien que de courte durée (environ 30 minutes) et malgré mes multiples pelures, j’avoue avoir trouvé difficile de rester assise dans les estrades alors que le mercure frisait les -20 degrés (probablement moins…).

Présenté seulement deux soirs, l’événement mettait en vedette un conteur (Marc-André Fortin) qui voit tour à tour défiler dans son salon des choristes, des percussionnistes tout droit sortis de Casse-Noisette, des lutins acrobates, des rennes et une danseuse qui l’envoûtera.

photo-17

Si les représentations sont terminées, d’autres spectacles (gratuits – Noël autour du monde n’était pas inclus dans le forfait de base) attendent les visiteurs pendant le temps des Fêtes. Les 20, 21 et 22 décembre, les jeunes de la Maison Marie-Rivier et la relève Gospangels proposent la pièce Le Père Noël prend sa retraite à la Salle communautaire. Les Gospagnols offriront quant à eux trois concerts qui vous feront passer du gospel au répertoire populaire le 27 décembre, à la Chapelle du village. Le conte Le lutin vlimeux sera également présenté au même endroit à plusieurs reprises (23 et 24, puis du 28 au 31).

Arrêt obligatoire avant de repartir: la beignerie! Maya et moi avons craqué pour les beignes à l’érable (MIAM!). J’ai regretté de ne pas en avoir acheté au moins deux douzaines pour le temps des Fêtes…

photo

photo-18

Ce que nous avons le plus aimé (en plus des beignes)? «La glissoire!» répond spontanément Maya. L’atelier des lutins, où elle a eu une loooongue discussion avec le Père Noël, n’était pas très loin derrière. Faire un tour de carriole, lors de notre arrivée, lui a aussi accroché un sourire au visage.

De mon côté, mon coup de coeur a été l’enthousiasme de tous les gens croisés pendant la soirée. Tous les comédiens qui incarnent des personnages – même ceux dehors – semblaient prendre un plaisir fou à jouer leur rôle. Le directeur général du village, Éric Verreault, m’a raconté que la plupart des employés sont aussi là pendant la belle saison. La Mère Noël, par exemple, devient la commère du village l’été venu.

photo-5

Des images sont projetées sur la chapelle

Visiter les différentes maisons – la Maison B. Jutras, où on en apprend plus sur les traditions québécoises du temps des Fêtes, la Maison Roy, où l’on prend part à une veillée d’antan avec musique traditionnelle (les visiteurs se mettent spontanément à danser), les boutiques où l’on découvre différents produits régionnaux – permet de se réchauffer entre deux activités extérieures.

Alors, ça vaut le déplacement ou pas? Oui! Une charmante activité familiale qui donne un bon aperçu des Noël d’antan tout en offrant suffisamment d’activités pour amuser les enfants.

Horaire: du 20 au 31 décembre 2013 (sauf le 25 décembre) de 17h à 22h.

Tarifs:  variables selon le forfait choisi. À titre d’exemple, le coût est de 31,31 $ pour une famille de deux adultes et deux enfants. Il existe aussi un prix «famille intergénationnel» qui inclut les grands-parents (47,84 $ pour deux grands-parents, deux parents et enfants de 17 ans et moins). Les détails sont ici. À noter que les Drummondvillois bénéficient d’un rabais de 50% de rabais le 20 décembre.

Ma fille et moi étions les invitées du Village québécois d’antan et de Tourisme Centre-du-Québec. Merci! Un merci particulier à Eric Verreault, qui a pris le temps de nous faire visiter le site. Toutes les opinions émises ici sont bien sûr les miennes. 

À découvrir également: 12 expériences hivernales à vivre au Canada.

Vous pouvez me suivre sur TwitterFacebookInstagramGoogle+ et YouTube.

Vous pourriez également aimer

3 Commentaires

  • Répondre Valérie 18 décembre 2013 - 17 h 21 min

    Je me rappelle d’y être allée durant l’été, il y a quelques années déjà, et d’avoir tout de suite remarqué à quel point les gens qui travaillaient là aimaient leur travail; rafraîchissant!

  • Répondre Marc André fortin 20 décembre 2013 - 12 h 20 min

    Il y avait certes de la fraidure à givrer la lune .. Mais ce fut un plaisir de braver ces temps d’autrefroid !
    Merci pour votre présence et votre courage !

    Marc André Fortin
    Conteur

  • Répondre à Marc André fortin Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :