Boulot Tuyaux

10 raisons de faire affaire avec un conseiller en voyages

24 novembre 2013

6a00e54f9164528834017d414232eb970c-500wi

Réserver un billet d’avion ou un forfait en ligne est maintenant un jeu d’enfant. Alors pourquoi faire affaire avec un agent de voyages en 2013? Dix bonnes raisons.

1- Nous pouvons faire des erreurs en réservant en ligne Et ces erreurs ne sont pas forcément réversibles… «J’ai des clients qui reviennent me voir parce qu’il leur est arrivé de se tromper de date, par exemple, raconte Jacinthe Bélisle, conseillère chez Voyages Aqua Terra à Sherbrooke. Ou qu’ils ont réservé un billet avec trop d’escales.»

2- Le prix est souvent inféreur ou équivalent à ce qu’on trouve en ligne. «C’est une croyance populaire de penser que c’est plus cher dans une agence de voyages, affirme Lynda Leblanc, conseillère chez Club Aventure à Québec depuis 25 ans. Nous avons des contrats avec des tours opérateurs, alors nous ne réservons pas sur le Web. Très régulièrement, c’est égal ou moins cher. Il peut arriver à l’occasion que des vols au Canada ou aux États-Unis soient plus chers avec nous, mais généralement de quelques dollars seulement.»

3- Nous n’avons pas accès à tout sur Internet. Les agents de voyages cherchent sur des réseaux où les consommateurs ne peuvent pas acheter.

4- Nous ne pouvons pas faire tous les types d’opérations en ligne. «Le panachage (NDLR: partir d’une ville et revenir d’une autre), par exemple, souligne Mme Bélisle. Pour quelqu’un qui souhaite faire un arrêt en route, c’est aussi très complexe.»

5- Quand nous réservons par l’entremise d’un site Web qui ne détient pas de permis du Québec, nous ne sommes pas couverts par le Fonds d’indemnisation des clients des agents de voyage de l’Office de protection du consommateur. Dans le cas d’une faillite ou de l’annulation d’un vol à cause d’une intempérie, il pourrait être difficile (voire carrément impossible) d’obtenir un remboursement.

6- Un agent de voyage a plus d’un tour dans son sac. «Des gens trouvent parfois des choses sur le Web auxquelles je n’ai pas accès, raconte Mme Leblanc. Par exemple, un vol entre Katmandou et Delhi ou un hôtel à Bangkok. Par contre, moi, je peux aller le chercher pour lui et lui charger un frais d’OPC (frais de dossier), ce qui lui permettra d’être couvert. C’est du cas par cas.»

7. En achetant notre billet en ligne, nous sommes laissés à nous-mêmes en cas d’annulation ou de retard. Nous l’avons vu avec le volcan islandais et les récentes tempêtes de neige, nous n’avons pas le contrôle sur tout. Un bon agent de voyage se chargera de trouver un autre vol si nécessaire. Il sera là pour vous aider.

8. Ils nous évitent des maux de tête. Dès qu’une situation sort un peu de l’ordinaire, il peut être ardu de trouver ce qu’on cherche soi-même. Pour organiser un voyage intergénérationel, pour les familles nombreuses ou les destinations plus exotiques, nous pouvons passer beaucoup de temps à scruter le Web et ne pas trouver chaussure à son pied. Les agents de voyages connaissent les fournisseurs et savent précisément où chercher. Ils offrent aussi un service personnalisés. Au fil du temps, ils connaissent nos goûts.

9- Le service après-vente. Un agent de voyage peut confirmer les vols pour vous et faire des modifications si nécessaire. «Moi, je charge environ 60$ de frais pour un billet d’avion, confie Mme Bélisle. Cela inclut la recherche, la facturation et le service après-vente.» Du côté de Lynda Leblanc, les frais d’administration varient. «Faire affaire avec un agent de voyage, c’est comme avoir une police assurance supplémentaire.»

10. Ce sont des experts. «C’est comme pour le plombier, illustre Jacinthe Bélisle. Plusieurs personnes s’occupent elles-mêmes de leur plomberie. Mais on a encore besoin de spécialistes. C’est la même chose pour le voyage.»

À nous maintenant d’évaluer jusqu’à quel point nous sommes prêts à prendre des risques.

(Cet article a d’abord ete publie sur EnTransit.ca le 23 février 2013).

Vous pouvez me suivre sur TwitterFacebookInstagramGoogle+ et YouTube.

Vous pourriez également aimer

1 commentaire

  • Répondre Chers agents de voyages... - Taxi-Brousse 21 août 2016 - 18 h 35 min

    […] Les Éclaireurs (Radio-Canada Première), dans le Huffington Post, sur ce blogue (ici, là et là)… Je ne crois pas que tirer sur une allié serve particulièrement votre […]

  • Répondre à Chers agents de voyages... - Taxi-Brousse Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :