Caraïbes Gourmandise Vidéo

Le ti-punch martiniquais: de la théorie à la pratique

14 mai 2013

6a00e54f9164528834017ee501a3bd970d-500wi

En septembre 2012, j’ai eu l’occasion de bloguer et d’animer les médias sociaux de Martinique gourmande. Une bonne occasion pour moi de découvrir non seulement la culture, l’histoire et la gastronomie de cette île fabuleuse que j’ai pu visiter quelques semaines après l’événement, mais aussi d’en apprendre davantage sur l’un de ses incontournables: le rhum agricole.

J’ai eu droit au meilleur professeur en la matière: le journaliste en tourisme Paul Simier, grand passionné de rhum. Il a accepté de répondre à mes (nombreuses) questions chez Barraca rhumerie & tapas.

Pourquoi dit-on «rhum agricole», au fait? Sa réponse:

Un peu d’histoire maintenant… Pourquoi produit-on du rhum agricole en Martinique et quelles sont ses particularités?

Et maintenant, la recette de ti-punch!

Travaux pratiques. La première chose que j’ai faite en arrivant en Martinique, en novembre dernier? Me concocter un ti-punch, bien sûr! Bon, d’accord, j’avoue: j’ai eu UN PEU de mal avec les quantités… 😉

Capture d’écran 2013-05-14 à 16.08.20Capture d’écran 2013-05-14 à 16.06.19

P.S.: Désolée pour le bruit ambiant! Pas évident de tourner dans un bar.

À lire également: Le bonheur est dans un hamac en MartiniqueBons baisers de Martinique,  La Martinique en 15 clichés Instagram, et mes (courtes) vidéos tournées là-bas.

Vous pouvez aussi me suivre sur TwitterFacebook et Instagram.

Vous pourriez également aimer

2 Commentaires

  • Répondre Jack 15 mai 2013 - 9 h 37 min

    Et bien allons essayer tout ça ! Vive le rhum !

  • Répondre 5 destinations soleil qui sortent des sentiers battus | Guides Ulysse | Blogue des Copines en cavale 10 novembre 2015 - 16 h 19 min

    […] Au resto, on se délecte des incontournables accras de morue, de féroces (délicieuses boulettes à base de morue, d’avocat et de farine de manioc, de piment et d’oignons hachés), de colombo de poulet, de fruits de mer et de poissons tous plus savoureux les uns que les autres… À la Baignoire de Joséphine, c’est le baptême du rhum qui est à l’honneur.  On s’envoie un petit verre d’eau-de-vie dans ces hauts fonds où il fait bon se prélasser. Avant de partir, il faut absolument apprendre à maîtriser l’art du ti-punch. […]

  • Répondre à Jack Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :