Trouvailles

Les meilleurs sites pour trouver des aubaines

21 février 2013

La question qu’on me pose le plus souvent? Sans aucun doute: «Quels sont les meilleurs sites pour dénicher des aubaines?»… Ma réponse plate: ça dépend. De votre  flexibilité, surtout. Souhaitez-vous absolument partir de Montréal? Avez-vous déjà une destination en tête? Pouvez-vous partir n’importe quand?…

Je serai honnête avec vous: étant donné la nature de mon travail, je paie rarement mes billets d’avion. Quand j’ai à le faire, mon approche diffère selon le type de voyage que je prépare. Le prix n’est pas toujours mon critère numéro un. Si je pars avec ma fille de six ans, je privilégie les vols avec le moins d’escales possible (idéalement les vols directs). Quand je bourlingue seule, je choisis plutôt ceux qui me permettent d’accumuler le plus de points (ou «miles»). À prix égal, je préfère généralement acheter mes billets directement sur le site des compagnies aériennes. Je n’exclus pas la possibilité de faire affaire avec un agent de voyage, mais je n’ai pas encore trouvé le «match parfait».

Alors, quels sont les meilleurs sites pour dénicher des aubaines? Ça dépend! 😉 Si vous êtes maître de votre horaire, il vous sera beaucoup plus facile de partir à coût réduit. Les sites permettant de trouver de bons plans sont nombreux, mais la plupart sont américains ou européens.

En voici trois qui font le travail de recherche pour vous et se concentrent sur les départs de Montréal:

YulAirEn quelques mois seulement, YulAir s’est positionné comme un incontournable. Comme son nom l’indique, le blogue propose des aubaines au départ de la métropole québécoise (avec quelques exceptions depuis des aéroports américains accessibles en voiture). Fred, son créateur, est un consommateur et non un professionnel du voyage. Comme il chasse les aubaines pour lui, il a eu envie de partager ses trouvailles. YulAir est le site parfait si vous avez envie de partir, mais n’avez pas une destination précise en tête. Vous trouverez ici des billets d’avion pour vous rendre aux quatre coins de la planète (que vous pourrez acheter ensuite en vous rendant sur le site où l’offre a été repérée) et non des forfaits pour le Sud. Je vous préviens toutefois: le consulter quotidiennement donne dangereusement la bougeotte! Vous pouvez vous abonner pour recevoir l’aubaine du jour par courriel. Pour en savoir plus, lisez mon entrevue avec Fred.

Yuldeals.ca: Comme Fred, Chris Myden est un passionné de voyage et non un membre de l’industrie. J’ai eu l’occasion de le rencontrer en 2011 lors de son tout premier voyage de presse, en République dominicaine. Ce travel junkie, comme il se décrit lui-même, est basé à Calgary et travaille dans le domaine de l’informatique. Dans cette entrevue, il nous refile plusieurs de ses tuyaux.

TravelAlerts.ca: Je ne calcule pas le nombre de fois où j’ai recommandé ce site au cours des dernières années. TravelAlerts.ca a bien changé au fil du temps. Il appartient désormais à Torstar Travel Digital, aussi propriétaire de Jaunt.ca et TargetVacations.ca. On y déniche encore des aubaines pour des billets d’avion et des forfaits. L’équipe scrute le Web à la recherche des meilleurs prix. Au menu, en plus des meilleures offres: vols pas cher, vacances, croisières, voitures et hôtels. On peut s’abonner au bulletin hebdo pour recevoir les offres par couriel. MÀJ29 novembre 2013: la version française du site, que j’avais mentionnée ici, ne semble plus fonctionnelle.

Mon site chouchou quand j’ai une destination précise en tête? Google Flight. J’ai longtemps ragé contre les sites qui exigeaient de tout recommencer chaque fois qu’on voulait modifier un élément lors de la recherche. Avec Google Flight, je peux voir quels sont les meilleurs et pires moments pour partir grâce à un graphique. Exemple:

Capture d’écran 2013-02-21 à 12.02.31Capture d’écran 2013-02-21 à 12.02.49

Plusieurs adorent Kayak, Skyscanner et autres FareCompare, fort utiles également, mais je dois admettre que je reviens toujours à Google Flight, dont j’aime l’extrême simplicité.

À explorer également pour trouver des rabais destinés aux Québécois, les sections consacrées aux rabais de dernière minute des voyagistes: Vacances TransatNolitoursVacances Air CanadaSunwing et Vacances Tours Mont-Royal.

Notez qu’Airfarewatchdog permet aussi de faire des recherches à partir de la ville de votre choix. Expedia.ca propose par ailleurs ses «Meilleures offres du jour» (sur la page d’accueil).

D’autres questions? 😉

MÀJ 25 février, EN COMPLÉMENT: À lire avant d’acheter un billet d’avion en ligne.

À lire également si vous souhaitez voyager à moindre coût: Banc d’essai: Trivago.caBanc d’essai: l’application HotelTonigtProfession: chasseur d’aubainesLouer une maison… ou une cabane dans les arbres, Voyager avec une famille nombreuse, Moins chers à la dernière minute, les billets d’avion?, Paris pas cher, Où aller avec 1000$?, Une chambre d’hôtel 4 étoiles à Manhattan à moins de 200$? et Vivre à l’hôtel.

L’ex-vacancier Transat, Pierre-Luc Cloutier, a aussi écrit sur le sujet récemment.

Vous pouvez aussi me suivre sur TwitterFacebook et Instagram.

Vous pourriez également aimer

14 Commentaires

  • Répondre Jacinthe Bélisle 21 février 2013 - 21 h 44 min

    Marie-Julie,
    Vous devriez peut-être profiter de l’occasion que vous donne ce type d’article pour souligner que les Québécois qui réservent directement auprès d’une ligne aérienne ne sont en général pas couverts par le Fonds d’indemnisation des clients des agents de voyages du Québec. Je vous invite à consulter le site de l’OPC pour les détails: http://www.opc.gouv.qc.ca/WebForms/SujetsConsommation/Voyages/FICAV/Indemnisation.aspx. Seuls les clients ayant acheté leur billet auprès d’un agent de voyage détenteur d’un permis du Québec sont couverts si la ligne aérienne faisait faillite, ou si elle ne pouvait fournir le service payé.
    Jacinthe Bélisle, conseillère en voyages

    • Répondre Marie-Julie Gagnon 22 février 2013 - 13 h 52 min

      Commentaire très pertinent. Le sujet mérite un billet à lui seul! À suivre…

  • Répondre Jean-Francois Perreault 22 février 2013 - 13 h 42 min

    Google Flights. Je l’avais pas vu. Je Ca po te .

  • Répondre Lynda 22 février 2013 - 14 h 44 min

    Bonjour, pour faire suite au commentaire plus que pertinent de Jacynthe Belisle, j’ajouterais que tous les achats de voyages en ligne sur un site autre que Canadiens (Kayak-Skyscanner etc etc…) ne sont pas couvert par l’OPC. De plus, les assurances voyages conventionnelles offertes par soit les cartes de crédit ou bien par les assurances collectives étant toujours complémentaires avec l’OPC, ces assureurs refusent donc toutes demandes de réclamations en cas de pépin sur un voyage acheté sur le web. Bref, si il n’y a aucun problème…il n’y a pas de problème. Par contre, si problème il y a …..il y en aura un réel.
    Parlez en à ceux qui ont du annuler leurs vacances dernièrement à cause des nombreux vols retardés et même annulés dû à la tempête de l’Est des États Unis….Plusieurs qui avaient des prestations terrestres à destination ont malheureusement tout perdus 🙁 Seuls les billets achetés en agences de voyages ont pu être reprotégés sur d’autres lignes aériennes afin de rendre le voyageur à bon port. De plus, en sachant que l’achat via l’agence de voyage est très régulièrement à tarif identique et même souvent moins dispendieux que le WEB, est ce que ça vaut vraiment la peine de s’en passer pour les rares fois ou il en coute “quelques” $$$ de plus?

  • Répondre Lucie 24 février 2013 - 11 h 53 min

    Merci pour ces quelques sites! J’en ai quelques-uns à découvrir!

  • Répondre Anne Marie Parent 26 février 2013 - 1 h 15 min

    J’ai répondu ceci, sur la page Facebook de Marie-Julie (je ne suis pas agente de voyages, mais une journaliste spécialisée en tourisme, titulaire d’un bac en gestion et intervention touristiques de l’Université du Québec à Montréal, donc je suis neutre, mais je m’y connais en tourisme!):

    Ça fait des années que je le dis et l’écris, avec des exemples de compagnies aériennes ou d’hôtels qui ont fait faillite et des voyageurs malheureux d’avoir perdu leur argent, SAUF s’ils ont acheté leur prestation chez une agence de voyages du Québec détentrice d’un permis émis par l’Office de la protection du consommateur, instance gouvernementale qui applique la Loi sur les agences de voyages. VOICI CE QUE JE RECOMMANDE (et que je fais!): je fais comme toi, Marie-Julie, je magasine en ligne, je furète, je «coup de têtise», puis j’envoie le fruit de mes recherches par courriel à mes agentes de voyages, par exemple quand je suis allée à New York avec mes amis bretons l’été dernier, en achetant un forfait de l’agence Tourika. Non seulement j’obtiens ce que je veux, puisque je l’ai magasiné, mais parfois je me fais recommander quelque chose de mieux (après tout, les agents de voyages sont des professionnels du tourisme et ils s’y connaissent!). De plus, l’agente touchera une commission payée par les compagnies aériennes et les voyagistes, ET NON PAR NOUS, LES CLIENTS! L’achat me garantit une protection puisque je contribue au fonds d’indemnisation des agences de voyages du Québec pour la modique somme de 2 $ par 1 000 $ de services touristiques achetés d’un agent de voyages détaillant au Québec. Comme les agents de voyages sont très peu payés, pour le nombre d’heures qu’ils travaillent – les commissions des transporteurs et hôtels ont baissé au fil des années, sans parler des clients qui ne font plus affaire avec les agences puisqu’ils achètent en direct par Internet –, c’est la moindre des choses de contribuer à maintenir des emplois spécialisés en encourageant les agents de voyages. Le jour où vous perdrez votre billet d’avion, que l’hôtel ne pourra pas vous loger (surréservation, inondation, incendie…) ou que votre chum ou mère se cassera une jambe, vous serez content(e) d’avoir les coordonnées de votre agent(e) de voyages qui saura vous conseiller sur les démarches à suivre en cas de pépin à l’étranger. Un humain vs un site Internet, ça a plus de débrouillardise et de discussion! Attention, rien ne vous empêche de réserver en ligne sur un site d’une agence, si elle détient un permis d’agences de voyages du Québec! Assurez-vous cependant d’y trouver le numéro d’enregistrement de ce permis et de payer la contribution au fonds d’indemnisation. Ce fonds n’existe pas hors Québec, alors faites affaire avec un détaillant québécois.

    • Répondre Marie-Julie Gagnon 26 février 2013 - 9 h 57 min

      😉 Avais-tu lu ce billet Anne Marie? http://taxibrousse.wordpress.com/2013/02/25/a-lire-avant-dacheter-un-billet-davion-en-ligne/ Une toute petite nuance, par contre: d’après mes discussions avec les agents de voyage, ce ne sont pas tous les transporteurs, voyagistes, etc qui donnent des commissions aux agents de voyage. C’est pourquoi les «frais de services» varient.

      • Répondre Anne Marie Parent 26 février 2013 - 11 h 09 min

        De quels frais de service parles-tu? La contribution au fonds d’indemnisation, elle, est fixe. C’est toujours 2 $ sur 1000 $ d’achat. Si notre facture s’élève à 500 $, les frais pour le fonds seront de 1 $. Les agences de voyages font parfois payer (pas obligatoire) des frais de dossier. Ça c’est autre chose et ils sont variables en effet. C’est souvent pour s’assurer que les clients n’iront pas magasiner chez plusieurs agences en même temps et choisir celle qui leur ont fait un prix moindre, alors ces frais d’ouverture de dossier compensent pour le temps passé avec ces clients. On a souvent vu des gens poser plein de questions sur une destination, obtenir des tarifs aériens et d’hôtels, puis réserver en ligne ou aller chez une autre agence… parce que le prix était de… 10 $ moins cher!

  • Répondre Marie-Julie Gagnon 26 février 2013 - 11 h 23 min

    Je parlais des commissions qu’on leur donne, auxquelles tu faisais référence. Ça semble être la norme surtout pour les forfaits Sud. Pour le reste, tout à fait, c’est ce que m’ont dit tous les agents. Les frais de services (ou de dossiers) sont à la discrétion de chacun. C’est souvent du cas par cas. Certaines agences exigent même un montant avant de faire les recherches, qui sera remboursé si la personne achète avec eux, pour les raisons que tu mentionnes…

  • Répondre JFL 4 mars 2013 - 11 h 08 min

    Ce que j’aimerais savoir, c’est pas quel site est bon quand on a une destination en tête, mais plutôt quel site est bon quand on n’a PAS de destination en tête (mais qu’on a un prix et un range de date). Autrement dit, j’ai 500$ lousse cet été, qui me fait un deal et pour où.Ça ce serait cool. Je sais que Kayak a de quoi de la sorte, mais c’est moyen à mon avis.

  • Répondre À lire avant d'acheter un billet d'avion en ligne - Taxi-Brousse 28 décembre 2015 - 18 h 24 min

    […] à la publication de mon article sur les meilleurs sites pour dénicher des billets d’avion à bas prix au départ de Montréal, des agentes de voyages ont cru bon rappeler quelques […]

  • Répondre 10 tuyaux pour trouver des billets d'avion à moindre coût - Taxi-Brousse 5 février 2016 - 19 h 56 min

    […] découvrir également: Les meilleures sites pour trouver des aubaines, À lire avant d’acheter un billet d’avion en ligne, 10 raisons de faire affaire avec […]

  • Répondre à Jean-Francois Perreault Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :