Écriture États d'âmes Réflexions

Bientôt cinq ans de Taxi-brousse

12 février 2013

65090_10151170004646039_800175811_nJe me suis longtemps questionnée sur ma vie professionnelle. J’avais l’impression que mon plaisir à naviguer entre la presse écrite, la télévision, la radio et le Web déstabilisait autant que mes changements capillaires de jadis (pour l’anecdote, un producteur de télé qui souhaitait m’embaucher pour une émission estivale m’a déjà demandé quelle couleur je comptais arborer au cours des mois suivants après avoir visionné mon démo, où je passais de rouge à orange, puis de blonde et à brunette…).

Quand j’étudiais en communications, je me voyais faire les arts et spectacles soit dans un journal, soit à la télé. Mais je ne parlais pas anglais à l’époque, ce qui réduisait mes chances auprès des gros joueurs.

J’ai longtemps porté l’étiquette «techno», qui m’avait été accolée un peu par hasard. À 20 ans, je me suis retrouvée recherchiste et rédactrice du premier portail québécois (InfiniT, pour ne pas le nommer), puis chroniqueuse «Internet» dans une émission pour ado, Génération W, diffusée au Canal Famille. J’ai travaillé pour presque toutes les émissions liées à la technologie au cours des années suivantes, devant ou derrière la caméra: reporter à Double Clic à TQS, rédactrice Web pour Branché à Radio-Canada, reporter, chroniqueuse et recherchiste à La Revanche des NerdZ, à Ztélé… Et je ne parle pas des magazines: Guide Internet, Sympatico, chronique Web à Filles d’aujourd’hui, à ELLE Québec… Mon aisance avec le Web m’a amené plusieurs défis fantastiques, mais  j’ai rapidement eu l’impression d’être cantonnée dans le rôle de la techno girl de service (c’est d’ailleurs à ce moment que j’ai décidé de partir seule). Cela dit, la techno continue de faire partie de ma vie, particulièrement les réseaux sociaux. Pas pour rien que mon pseudo est «Technomade»!

À mon retour d’Asie, j’ai opté pour la polyvalence. J’ai eu un plaisir fou à travailler comme scripteure pour les émissions Réal-IT et R-Force et comme rédactrice en chef reportages au magazine Clin d’oeil. J’ai refait de la techno, mais pas que. Puis, il y a eu la naissance de ma fille. La publication de mes livres. Un peu de temps pour réfléchir.

557355_10151177144081039_460299219_nLe lancement de Taxi-brousse en mars 2008 a été le premier galet que j’ai lancé dans l’océan à souhaits. J’avais envie de faire du choc des cultures, du voyage et de l’exil mes sujets de prédilection. Je ne savais pas trop comment m’y prendre, mais je ressentais le besoin de m’exprimer, particulièrement après la publication de Cartes postales d’Asie. S’il avait coulé, je ne sais pas à quoi ressemblerait ma vie professionnelle aujourd’hui. Mais il a rapidement fait des bonds.

C’est grâce à Taxi-brousse que j’ai eu la force de monter des projets fous comme le Tour du Canada en 31 jours avec Canoë. Que je suis devenue la blogueuse voyage de MSN.ca (MÀJ: l‘aventure avec MSN s’est terminée à la fin de 2013). Grâce à Taxi-brousse, aussi, qu’on m’a contactée au fil des ans pour mille et un projets ici comme ailleurs. Grâce à lui que j’ai appris, évolué.

J’ai fait plusieurs tests ici avant de trouver vraiment ce que j’avais envie de faire avec ce blogue. Comment arriver à ne pas trop me répéter, alors que je blogue maintenant ailleurs? Comment conserver l’éthique professionnelle alors que je suis invitée un peu partout? Comment, aussi, trouver MA place, alors que tant de gens veulent travailler dans le domaine du voyage?…

Je ne prétends toujours pas être une «spécialistes» du tourisme. Mais après quelques années à effectuer une veille quotidienne sur le sujet, à décortiquer les tendances, à expérimenter, à lire, lire, lire et lire encore, je commence à avoir une meilleure perspective. Surtout, pour la première fois, j’ai l’impression d’avoir trouvé un créneau dont je ne me lasserai pas. Une étiquette que j’arbore fièrement, parfaitement assortie à mon «dehors» comme à mon «dedans».

J’ai décidé il y a déjà deux ans maintenant que ce n’était plus le média qui m’importait le plus désormais, mais le sujet. Je n’arriverai jamais à choisir entre la presse écrite, la radio, le Web et la télé (bon, d’accord, l’écriture restera probablement toujours numéro un pour moi, ne serait-ce que pour la mobilité qu’elle permet et toutes les raisons évoquées dans ce billet). Causer voyage sous différents angles, par écrit ou en paroles, voilà ce qui m’allume. Et je ne crois pas que la flamme est sur le point de s’éteindre.

J’ai compris récemment que Taxi-brousse constituait encore ma meilleure carte de visite. C’est aussi, comme je l’ai souvent répété, mon espace ultime de liberté. Le seul endroit où j’ai le contrôle total.

Ici, c’est 100% moi. Pas de contenu dilué pour m’assurer de ne pas déplaire à Madame Tartempion, la lectrice ou téléspectatrice type du magazine Machin. Ni de censure à cause des annonceurs.

Cinq ans après son lancement, j’ai décidé de créer une page Facebook pour en faire la promotion, partager des liens et des pistes de réflexions. Vous la trouverez ici: www.facebook.com/montaxibrousse. J’ai aussi pris la décision de consacrer plus de temps à Taxi-brousse, que j’ai un peu négligé au cours des deux dernières années. Non, je ne gagne pas d’argent en le faisant. Mais jusqu’à maintenant, je trouve qu’il a été plutôt payant mon blogue, sur des tas d’autres plans.

Alors, prêt à (re)partir?

P.S.: Si vous voulez rire de mes multiples changements de look au cours de ma vingtaine, je viens de rendre mon vieux démo public.

P.P.S.: Ironiquement, je n’ai pas de permis de conduire et je déteste les voitures. Pourquoi «Taxi-brousse» alors? Parce que j’aimais l’idée d’un transport en commun exotique, tout croche et qui roule malgré le chaos. On ne sait jamais dans quel état on sera à l’arrivée, mais on est sûr d’avoir mille et une histoires à raconter. C’est un peu ça, pour moi, voyager. 🙂

P.P.P.S.: Hier, j’ai publié mon 1200e billet!

À lire également: Le grand saut (mon premier billet, en mars 2008), Partir seule: la meilleure décision de ma vieLa pulsion du voyage, et Les coins de pays que j’aimerais visiter en 2013.

Vous pouvez aussi me suivre sur TwitterFacebook et Instagram.

Vous pourriez également aimer

7 Commentaires

  • Répondre Fabienne Papin 12 février 2013 - 11 h 53 min

    Beau parcours et la preuve que la techno mène à tout 🙂 Et c’est toujours un plaisir de te lire, depuis l’époque de Guide Internet, dans tes balades en tout genre

  • Répondre Sylvie Langlois 12 février 2013 - 13 h 01 min

    Merci de nous laisser voyager avec toi! Déjà cinq ans…!

  • Répondre Laila Héloua Auteur Jeunesse 12 février 2013 - 16 h 42 min

    Bravo Marie-Julie pour ta passion et pour tes cinq ans! À bientôt xx

  • Répondre Dominique Guertin 12 février 2013 - 16 h 48 min

    Je te suivrais au bout du monde Marie-Juju; j’ aime te lire, pour moi c’ est toujours un plaisir & une découverte ! Et bravo encore pour Taxi-brousse !

  • Répondre Roxanne Filion 12 février 2013 - 19 h 44 min

    Ça fait seulement quelques mois que je vous lis, et je m’en veux presque de ne pas vous avoir découvert plus tôt… Vos propos me rejoignent beaucoup, je n’ai pas voyagé autant que vous, et justement ce blog me permet de le faire par procuration 🙂 Vos mots sont si justes et émouvants! J’adore vous lire, c’est très inspirant! Bravo! 🙂 Longue vie à Taxi-brousse!

  • Répondre Kim Vallee (@KimVallee) 12 février 2013 - 21 h 28 min

    Félicitations pour les 5 ans de Taxi-brousse! Je suis bien contente que tu t’investisses encore plus dans l’aventure. Aux cinq prochaines années!

  • Répondre Taxi-Brousse a huit ans! - Taxi-Brousse 25 mars 2016 - 0 h 17 min

    […] À lire également: Le grand saut (mon premier billet!), Taxi-Brousse a enfin sa page Facebook, Mes (presque) neuf ans sur Twitter, Les coulisses de la vie d’une chroniqueuse voyage, Taxi-Brousse a six ans!, Bientôt cinq ans de Taxi-Brousse, […]

  • Répondre à Dominique Guertin Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :