Amérique États d'âmes Prendre le large Réflexions Voyager avec des enfants

Dix mois sur la route

1 septembre 2011

Ce matin, en me réveillant, j’ai lu mes messages sur Gmail, Facebook et Twitter comme à l’habitude. L’un d’eux a piqué ma curiosité. Lyne Dumas, que j’ai eu l’occasion de côtoyer alors que j’étais adolescente, m’a fait parvenir ce message:

Bonjour Marie-Julie,
En voyant le lien que tu viens tout juste de mettre en ligne, je me demandais si tu avais entendu parler du road-trip de Valérie et Camille. Toi qui est une passionnée des voyages, prends le temps d’aller visiter le blog de Valérie. C’est très touchant et très émouvant. Valérie est une fille de Normandin qui vit maintenant à Montréal, suite à la naissance de sa fille Camille il y a maintenant 7 ans… Elles ont dû se rapprocher des grands centres afin que Camille puisse recevoir tous les services que son état de santé demandait. (…)

Non seulement j’ai cliqué sur le lien, mais j’ai presque tout lu. J’ai été complètement happée par l’histoire de cette mère qui vient d’entreprendre un périple de dix mois à travers l’Amérique avec sa fille. Je n’ai pas pu m’empêcher de rédiger un billet pour EnTransit.ca.

Devenir mère est extrêmement angoissant pour une personne comme moi qui aime mener sa vie comme elle l’entend. Donner naissance à un enfant malade ou handicapé était ma hantise. Je continue de remercier le ciel de m’avoir permis d’avoir une fille avec tous ses morceaux et pétante de santé.

Les mots de Valérie m’ont touchée en plein coeur. J’ai «ressenti» au plus profond de moi la douleur des épreuves qu’elle a dû traverser et l’espoir qu’elle porte aujourd’hui.

Je ne suis pas encore remise de cette rencontre virtuelle. Alors j’en parle ici aussi. Pour qu’on soit encore plus nombreux(ses) à porter son histoire. Et qu’elle se sente un peu comme si elle faisait du body surfing dans un maudit bon show.

Vous pourriez également aimer

Aucun commentaire

  • Répondre Lyne Dumas 1 septembre 2011 - 20 h 31 min

    Chère Marie-Julie…..
    Je reconnais en toi la mère, la passionnée, la voyageuse, la fille qui veut……. Je te redis encore merci de l’intérêt que tu portes à cette famille. Comme tu le mentionnes si bien, plus il y aura de lecteurs, plus il y aura de gens sensibilisés qui porteront cette histoire.

    • Répondre Marie-Julie Gagnon 1 septembre 2011 - 21 h 08 min

      Valérie n’inspire pas la pitié, mais la compassion. On parle toujours de courage dans ces cas-là, mais le courage vient souvent quand on a pas d’autre choix. Ce que j’admire particulièrement chez elle, en plus, bien sûr, de son amour inconditionnel pour sa fille, c’est sa volonté d’aller plus loin, d’aider sa fille à repousser ses propres limites et de repousser les siennes. J’espère sincèrement qu’elle trouvera une certaine sérénité pendant ces dix mois de voyage.

  • Répondre Chris 7 septembre 2011 - 10 h 35 min

    Superbe histoire … J’ai aussi commencé à lire et … C’est le genre d’histoires de vie qui te donne le sourire, un sourire triste et fort, plein de vie, d’envie de vivre. Contrairement à toi, je ne peux que très mal imaginer ce qu’elle vit mais je partagerai à mon tour en espérant que d’autres puissent mieux la comprendre, la soutenir et la partager.

  • Répondre à Marie-Julie Gagnon Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :