Actualité Boulot Plogue(s)

Un baluchon pour deux… c’est parti!

27 juin 2011

Pour certains, voyager est un luxe. Tout est une question de point de vue. Je n’ai pas d’écran géant à la maison, nos meubles datent de l’âge de pierre, nous ne possédons pas de voiture et je n’ai pas la garde-robe de Victoria Beckham. Depuis mes premiers voyages en solo au début de la vingtaine, il a toujours été clair pour moi que voir du pays serait une priorité.

En choisissant d’avoir un enfant, mon conjoint et moi nous étions préparé à toutes éventualités. Et si le bébé naissait avec une maladie grave? Et si voyager devenait impossible?…

Notre fille est née en octobre 2006, pétante de santé.

Rapidement, mon quotidien s’est mis à ressembler à un perpétuel voyage sac au dos. Pendant que Chéri était au boulot, nous arpentions les rues de Montréal en poussette et allions rendre visite à mes parents au Lac-Saint-Jean dès que l’occasion se présentait.

Puis, l’appel de l’ailleurs est revenu. Entre l’âge de 11 mois et de quatre ans, Maya est montée à bord d’une trentaine d’avions. Après un séjour à Taïwan (c’est là où j’ai rencontré son père en 2002 – oui, je sais, c’est étrange de tomber amoureuse d’un Sénégalais en Asie) alors qu’elle avait 16 mois, nous sommes allés faire le tour du Canada en famille pendant quatre semaines.  Un périple épuisant, mais ô combien enrichissant! Depuis, nous partons le plus souvent possible, en famille ou sans papa, selon les vacances de ce dernier.

Quand ma puce me demande pourquoi nous n’avons pas de grande cour derrière la maison, je lui explique que notre terrain de jeux est la planète entière. L’ouverture sur le monde et aux autres: voilà l’héritage que je souhaite lui transmettre.

Je suis consciente de ma chance. Mon travail me permet de voyager régulièrement. C’est pourquoi j’ai eu envie de vous emmener avec nous le temps de quelques escapades mère-fille. Pour vous montrer que c’est possible. Que même s’il y a des moments difficiles, les souvenirs qu’on tricote sur la route valent toutes les voitures du monde.

À très bientôt!

P.-S.: Comme j’aime TOUS les types de voyages – sac au dos ET valise à roulettes, hôtels cinq étoiles ET auberges de jeunesse – attendez-vous à de la variété… ;-)

Ce billet était le premier du blogue Un baluchon pour deux, publié sur le site Coupdepouce.com en 2011. Le blogue n’est plus en ligne, mais on peut accéder à l’ensemble des billets grâce Wayback machine.

À lire également: Un nouveau projet, dans lequel je résume les grandes lignes de cette aventure.

Vous pourriez également aimer

9 Commentaires

  • Répondre Catherine Lefebvre 27 juin 2011 - 15 h 25 min

    Marie-Julie! Je suis tellement contente pour vous deux. J’ai si hâte de suivre vos aventures mère-fille. Tu m’inspires toujours autant. Et un jour, quand je serai aussi maman, je veux être comme toi et léguer ma grande passion pour l’ailleurs, l’autre et l’inconnu.

  • Répondre Marie-Julie Gagnon 27 juin 2011 - 15 h 34 min

    Oh! Merci! Ça me touche beaucoup! Je suis certaine d’une chose en tout cas: toi, tes enfants ne penseront pas que les bonbons constituent un groupe alimentaire à part entière… 😀

  • Répondre Claudia Guerra 29 juin 2011 - 21 h 53 min

    C’est tellement l’fun comme projet! Amusez-vous et découvrez plein de choses pour nous! Je suis moi aussi très contente pour vous deux. J’hâte de te lire. 😀

  • Répondre Chris 5 juillet 2011 - 12 h 36 min

    C’est vraiment un superbe projet. Rien que la photo … Le genre de pépite du web qu’on trouve un matin, et qui donne le sourire jusqu’à la fin de la journée :). Un énorme bravo, je suis d’ores et déjà fan de vos aventures à deux !

  • Répondre Sandra 3 mai 2013 - 23 h 20 min

    Bonsoir Marie-Julie
    Je suis une jeune maman ivoirienne francaise celibataire de 26ans ma petite Angelina a 7ans et termine son CP .
    Je n ai jamais vraiment voyagé et comme le dit Saint Augustin « Le monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n’en lisent qu’une page »
    Alors Après quelques année de travail acharné j ai pu mettre 12000euro de côté pour tenter l aventure mais jamais sans ma fille 🙂
    Car elle est ma seul famille.
    Je souhaiterai pour notre premier voyage a deux partir en australie 6 mois et si possible la scolariser et y travailler le temp de notre voyage.
    Mais voilà j ai peur..
    Peur de la mettre en danger dans un pays ou nous ne connaîtrons personne, ne parlons pas très bien anglais, et n’aurons les premiers mois pour seul maison qu un camping car..
    J enmenerai bien un garde du corp avec nous mais valise trop petite:)
    J ai vue ta photo avec ta maya… Elle me fait rêver cette photo… Je voudrais que ma Angie est la chance de voyager des sont plus jeune âge afin de s’ouvrir au monde, aux cultures différentes naturellement.
    Quelle serai tes conseils Marie Julie ? 🙂
    Merci du fond du cœur d avoir pris le temps de me lire.
    Sandra.

    • Répondre Marie-Julie Gagnon 4 mai 2013 - 0 h 43 min

      Bonjour! Un seul conseil… écoutez votre instinct! Osez! Vous seule connaissez vos limites. Rien ne vous empêche de tisser des liens avec des gens sur place avant de partir, c’est si facile aujourd’hui grâce à Internet! Je vous souhaite le plus fabuleux des voyages!

    Répondre à Chris Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :