Gourmandise Nomade sédentaire

Mes copains gourmands

29 mars 2011

Je n’ai jamais voulu vivre en banlieue. Pendant plus d’une décennie, j’ai été une «plateaupithèque» heureuse et assumée. Au point qu’après six mois à habiter dans un troisième étage avec notre bébé coin Berri et Marie-Anne, nous sommes déménagés quelques rues plus loin Chéri et moi, dans un rez-de-chaussée de la rue des Érables, exaspérés par les montées et descentes de poussette.

Ce qui m’a amenée à réviser ma position? Les voisins fous de ce même rez-de-chaussée de la rue des Érables. De vrais de vrais cinglés, qui nous cassaient les oreilles du matin… au matin. C’est simple: je n’ai pas dormi pendant les cinq mois où nous avons pataugé* dans ce cauchemar. Alors un beau jour, je me suis levée et j’ai dit à mon homme, qui rêvait de traverser le pont depuis longtemps: «Oui, je le veux».

Tant qu’à déménager à nouveau, achetons. Investir sur l’île? Hors de nos moyens. Sans compter que je n’avais aucune envie de vivre dans un chantier pendant des mois. Condo ou maison clé en main ce serait. J’étais même prête à m’expatrier à Laval, c’est tout dire! Le critère numéro un: l’insonorisation. Oui, j’étais complètement à bout de nerfs (et j’ai toujours rêvé de jouer du drum).

Ce qui nous a fait pencher pour le Vieux-Longueuil? D’abord, la proximité du métro et des commerces. Il m’a toujours paru inconcevable de passer ma vie à dépendre d’une voiture. J’ai psychologiquement besoin de savoir que tout est à distance de marche. À peine installés (et encore, nous n’avons toujours pas décoré), j’ai malgré tout eu besoin de mettre une date d’expiration à notre exil. Deux ans, pas plus. Après, retour en ville ou nouvelle aventure à l’étranger.

Alors pourquoi sommes-nous toujours dans les parages, trois ans et demi plus tard? Pour plusieurs raisons: la sagesse (!), les choix de vie pas forcément bons pour le porte-monnaie, les voisins sympa, les amis de notre fille, la garderie, la distance (nous restons plus proche du Plateau que si nous étions déménagé à Ahunstic!), la paresse…

Éric Courchesne et Jean-François Hogue y sont aussi pour beaucoup. Leur restaurant, Les Copains gourmands, fait le meilleur fondant au chocolat DU MONDE!!! 🙂

J’aimerais vous dire que j’ai goûté tous les plats qui sont sur la carte de ce bistro qui me réconcilie régulièrement avec ma vie de banlieusarde, mais c’est faux: j’y vais la plupart du temps avec une idée précise en tête. Tartare de saumon, Bout de côte de bœuf braisé (3hrs), Duo de pétoncles et crevettes, Mignon de boeuf au fromage québécois fondant… Leur boudin noir est, paraît-il, divin. Je ne l’ai jamais commandé, cependant, n’étant pas particulièrement friande de boyaux remplis de sang. Ah! Ai-je mentionné les soupes et la carte des vins?

Les copains ont récemment célébré leur quatrième anniversaire. Pour l’occasion, ils se sont offerts une nouvelle section. Il est donc plus facile d’y dénicher une table le midi et le week-end (non, je ne suis pas la seule à les vénérer!). Le lieu a gagné en espace, mais rien perdu de sa chaleur. Moi, je préfère encore y aller en famille en semaine, le soir, quand l’endroit est plus calme. L’été, c’est encore mieux: la terrasse permet de profiter du beau temps en toute intimité.

Bien sûr, ce n’est pas forcément le resto idéal avec une ribambelle de jeunes enfants, mais nous avons toujours senti que notre fille – qui nous y a accompagnée un nombre incalculable de fois avant, pendant et après son terrible two – était la bienvenue (même si, à quatre ans et demi, elle s’obstine à tremper encore son pain dans l’eau).

J’évoque le lieu, la bouffe et les proprios, mais que serait Les Copains gourmands sans Nathalie, Catherine, William, Christophe et les autres? Vous l’aurez compris, je les aime tous! Et puis, comment ne pas craquer pour un resto qui affiche cette citation de Guy de Maupassant sur son site Web: «De toutes les passions, la seule vraiment respectable me paraît être la gourmandise»?

(Photos prises avec l’application Hipstamatic de mon iPod Touch. Sur les clichés: mon potage de légumes, l’entrée de saumon fumée de ma fille – avec extra brocoli parce que le gentil Christophe s’est souvenu qu’elle en raffole – et les rognons commandés par mon homme.)

Pour plus d’infos (et consulter les menus), rendez-vous sur le site Web du resto. Les copains gourmands ont également une page Facebook.

* «Patauger» est ici vraiment le bon mot, puisque notre période «des Érables» s’est terminée par un refoulement d’égout et nous, sinistrés, à l’hôtel pendant quelques jours.

Vous pourriez également aimer

15 Commentaires

  • Répondre Isabelle Marjorie Tremblay 29 mars 2011 - 22 h 25 min

    Très agréable de lire ce petit récit de vie ! Salutations xxx

  • Répondre mamanbooh 29 mars 2011 - 22 h 26 min

    Mmmm…

    Tu nous donnes le goût d’y aller! Je comprends ton coup de coeur à lire ton billet et regarder les photos (tiens, je vais essayer cette application!).

    • Répondre Marie-Julie Gagnon 29 mars 2011 - 22 h 57 min

      Hipstamatic = addictif. (Mes amis sont tous sur le point de m’arracher le bras tellement je prends des photos!)

  • Répondre Katerine-Lune 29 mars 2011 - 22 h 42 min

    Bon, le meilleur fondant au chocolat du MONDE? Je dois y aller. Après Verdun, peut-être que je pourrais faire un roadtrip gastronomique à Longueuil?

    • Répondre Marie-Julie Gagnon 29 mars 2011 - 22 h 56 min

      @Katerine-Lune: Totalement! On a en plus un nouveau resto sénégalais dans le coin (approuvé par mon Sénégalais de mari)! Et à côté du resto sénégalais, il y a des sushis pas mal du tout… Y’a ça aussi: http://www.alatruffe.ca/
      Et le cassoulet de Chez Parra… miam! Et… et… j’aurais sûrement d’autres idées!
      Longueuil ROCK!!!!!!!!!! lol P.S.: Évidemment, si tu fais ce roadtrip, obligatoire de m’entraîner dans ton délire!

  • Répondre Yves Bouchard 30 mars 2011 - 8 h 24 min

    Cela donne le goût d’y aller déguster les bon repas qu’ils servent et se laisser aller à l’ambiance que tu y vis a chaque instant.
    Merci!
    Marie Julie

    • Répondre Marie-Julie Gagnon 31 mars 2011 - 15 h 09 min

      Tant mieux! Moi je veux que leurs affaires continuent de bien aller pour qu’ils restent TOUJOURS dans mon quartier! 🙂

  • Répondre Anouk 30 mars 2011 - 8 h 44 min

    C’est vrai que c’est bon! J’y suis déjà allée quelques fois…

  • Répondre Marie l'urbaine 30 mars 2011 - 22 h 06 min

    Bon, tu viens de créer chez moi le besoin pressant d’aller déguster un fondant au chocolat à Longueuil ! (Mon préféré jusqu’à présent : celui de la Pizzaiolle…) 🙂

    • Répondre Marie-Julie Gagnon 31 mars 2011 - 15 h 11 min

      Le fondant des Entretiens, sur Laurier, est pas mal non plus. Fais-moi signe quand t’auras envie d’une excursion dans le Sud! 😉

  • Répondre ratonnedebiblio 31 mars 2011 - 13 h 38 min

    Non mais wo ! Le fondant, le fondant, le fondant, c’est bien beau le fondant, mais la CRÊME BRULÉE des Copains, elle ? SUBLIME.

    • Répondre Marie-Julie Gagnon 31 mars 2011 - 15 h 12 min

      Il est bon, mais le fondant est TELLEMENT, TELLEMENT top! À force d’en parler, j’ai drôlement le goût d’aller en manger un. J’aurai bientôt besoin d’une nouvelle dose! lol

    Répondre à Yves Bouchard Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :