Boulot États d'âmes Prof Marieju Réflexions

Ce que j’aurais aimé avoir le temps de vous dire…

2 octobre 2010

J’ai été invitée à parler aux étudiants de troisième année d’Arts et technologie des médias (journalisme), 16 ans après ma graduation (ouch!). Après les avoir quittés, j’ai réalisé les millions de choses que j’aurais aimé leur dire. Les choses que j’aurais aimé qu’on ME dise au moment où j’étais à leur place. Inspirée par la lettre de Robin Aubert aux étudiants en cinéma, voici une petite liste de notes, en vrac, destinée aux étudiants en journalisme (particulièrement à ceux qui souhaitent rester indépendants).

1- Il n’y a pas de «meilleur chemin». Il n’y a que le vôtre. Celui qui vous évitera de vous retrouver «dans le décor» après vous être endormi au volant.

2- Soyez conscient de votre valeur. À l’ère du personal branding, misez sur ce qui vous rend unique.

3- Apprenez à vous servir des réseaux sociaux adéquatement. Lancez votre propre blogue. Tous les outils sont là pour vous mettre en valeur. Toutefois, n’oubliez jamais que ces mêmes outils peuvent aussi révéler vos failles. Vous avez tout à gagner… ou à perdre. Appliquez sur le Web les mêmes règles que dans la vie réelle.

4- N’étiquetez personne. Vous ne savez jamais à qui vous parlez. Ni ce que l’avenir réserve, tant à vous qu’à lui.

5- N’ayez pas peur du ridicule. Les questions qui semblent les plus «niaiseuses» génèrent parfois les réponses les plus pertinentes.

6- N’oubliez JAMAIS que votre nom est votre carte de visite. Choisissez les publications où vous voulez le voir. Associez-vous à des médias – petits ou grands, tout est relatif de toute façon – qui vous ressemblent. (Bien sûr, il faut payer les comptes, mais dans les cas extrêmes, prenez un pseudonyme.)

7- Prenez votre pied. Si c’est quelqu’un d’autre qui le prend, il risque de trouver qu’il sent mauvais… Plus sérieusement, le plaisir est le meilleur allié du succès.

8- Ne jugez pas. Ça semble utopique, mais regardez au moins une situation sous tous les angles possibles avant de vous autoriser à le faire. Les évidences n’en sont pas toujours.

9- Établissez vos propres règles et n’en dérogez pas. Mieux vaut être pauvre et capable de se regarder dans le miroir que riche avec un goût de merde dans la bouche.

10- Restez humble. On apprend toute notre vie. Ceux qui pensent le contraire finissent par se retrouver «dans le décor».

11-  Ne faites pas semblant. Soyez vous, soyez vrai. En tout temps.

12- Restez éveillé. Voyagez. Ouvrez-vous. Désirez. Goûtez. Sentez. Jouissez. Indignez-vous. Vivez.

13- Fiez-vous à votre instinct. Ça sonne cul-cul comme ça, mais quand on ne «sent» pas un projet, il y a généralement des raisons.

14- Frappez aux portes, mais n’allez jamais jusqu’à les défoncer.

15- Ne signez pas n’importe quoi seulement pour «faire partie» d’un grand média.

16- Contrôlez le plus possible votre image en ligne. Avoir un blogue est une excellente manière d’influencer les résultats de recherche à votre sujet quand quelqu’un «google» votre nom.

17- Écoutez vos profs et vos mentors. Même s’ils n’ont pas raison. Vous leur serez reconnaissant de vous avoir confronté à votre manière de penser, de voir le monde. Ils ne possèdent pas la science infuse. Vous non plus.

18- Soignez votre orthographe en tout temps. Installez Antidote sur votre ordinateur.

19- Soyez solidaire, mais ne vous tirez pas dans le pied.

20- Si vous sentez l’ennui vous envahir, faites autre chose. Peu importe que vous reveniez au journalisme ou pas.

À lire également: journalisme à la pige 101.

Vous pourriez également aimer

24 Commentaires

  • Répondre Katerine-Lune 2 octobre 2010 - 16 h 48 min

    Très touchants de lire tes conseils Marie-Julie. C’est comme si tu leur transmettais un peu ton legs. Ta conférence devait être inspirante!

  • Répondre Sébastien Lavoie 2 octobre 2010 - 17 h 01 min

    21- Brossez vos dents. Vous ne savez jamais à qui vous allez parler aujourd’hui.

  • Répondre calliope27 2 octobre 2010 - 17 h 19 min

    Très bons conseils ! Je prends des notes et je fais passer.

  • Répondre Marie-Hélène COURTADE 2 octobre 2010 - 17 h 21 min

    Je suis enseignante en tourisme (DEC) et ce que vous partagez s’applique à n’importe quelle sphère d’activités…. je vais leur partager ces valeurs qui sont les miennes aussi !

    Bravo et merci !

  • Répondre Claudine :-) 2 octobre 2010 - 18 h 10 min

    J’aime 🙂

  • Répondre Caroline Friedmann 2 octobre 2010 - 18 h 16 min

    J’ai fait une copie de tes conseils pour me les rappeler car souvent nous oublions la base.

  • Répondre Eurotrip Tips 2 octobre 2010 - 21 h 12 min

    Merci de ces précieux conseils… j’essaie justement de faire de la pige de temps à autre pour éventuellement m’y dédier de façon permanente. Ce n’est vraiment pas évident ! Mais en vous ayant pour modèle, c’est plus inspirant. Merci d’être là!

  • Répondre ClaudeL 3 octobre 2010 - 6 h 37 min

    Si c’est que vous auriez aimé leur dire… on se demande ce que vous leur avez dit! hihihi Petite blague. Je crois aussi que ça vaut pour plusieurs domaines en écriture. En revanche, je me demande bien pourquoi cette insistance – une mode? – pour tenir un blogue. Je connais bien des journalistes ou bien des auteurs qui n’en tiennent pas, ne sont pas sur Facebook et s’en portent très bien. Conseil pour les jeunes futurs journalistes? Je rajouterais: “N’espérez pas être découvert via un blogue, comme l’actrice espère être découverte par Hollywood. Un océan de blogues. Une jungle de blogues. Il faudrait inventer deux répertoires: celui des amateurs et celui des professionnels. (J’aime bien le numéro 18, faudrait le dire à Michelle Blanc, entre autres)

  • Répondre teddiefromaher 3 octobre 2010 - 12 h 23 min

    1, 4, 5, 8 ert 13 sont mes points préférés dans votre article.
    Merci d’avoir partagé votre expérience.
    Bonne continuation!

  • Répondre Sophie 3 octobre 2010 - 14 h 29 min

    Je ne suis pas journaliste mais auteure (et enseignante) et ces bons conseils me rejoignent aussi! En fait, je crois qu’ils rejoignent une bonne partie des travailleurs! 🙂

  • Répondre Marie-Julie Gagnon 3 octobre 2010 - 22 h 11 min

    @Katerine-Lune: Merci miss! 🙂
    @Sébastien Lavoie : Hahaha! Toujours pertinent! 😉
    @calliope27 @Marie-Hélène COURTADE @Claudine @Caroline Friedmann @Eurotrip Tips : Merci!
    @ClaudeL: En ce qui concerne le blogue, voir le 16e point. J’ajoute que pour un étudiant qui cherche à décrocher des contrats, c’est une excellente manière de se présenter. Il ne faut pas lancer un blogue dans le but d’attirer l’attention, mais pour s’en servir comme carte de visite. Les rédacteurs en chef ont besoin de voir de quel bois se chauffe une recrue potentielle. Un blogue permet d’avoir une idée de sa plume avant édition et correction. De plus, le ton plus personnel du blogue nous permet de savoir à qui on a affaire.
    @teddiefromaher @Sophie : Merci!

  • Répondre aurelien leclerc 3 octobre 2010 - 22 h 53 min

    Merci beaucoup
    J’aime la passion, la confiance et la parole porteuse de sens. Nous entendons tellement n’importe quoi.

  • Répondre Jade 4 octobre 2010 - 9 h 51 min

    J’adore! Très inspirant!

  • Répondre Marie-Julie Gagnon 4 octobre 2010 - 13 h 43 min

    @Aurélien: Merci! Et merci pour l’invitation, c’était tellement étrange de me retrouver devant la classe… 🙂
    @Jade: Merci!

  • Répondre Marie l'urbaine 6 octobre 2010 - 22 h 45 min

    J’aime ! J’aime ! J’aime !
    xxx

  • Répondre Marie-Julie Gagnon 7 octobre 2010 - 9 h 42 min

    @Marie: Merci! Merci! Merci! XXX

  • Répondre Mademoiselle Istanbul 19 octobre 2010 - 4 h 15 min

    Merci pour tous ces précieux conseils.

    http://www.mademoiselleistanbul.com

  • Répondre mariejulieparent 22 janvier 2013 - 23 h 07 min

    De bons conseils pour les réalisatrices et réalisateurs aussi 🙂 merci, à méditer, à relire, à pratiquer, à appliquer!

  • Répondre à Mademoiselle Istanbul Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :