Europe Gourmandise

Ne touchez pas à mon Nutella!

29 juin 2010

Illustration: Tristan Demers

Diantre! On remet en question MON Nutella dans la communauté européenne! J’exige qu’on accorde le statut de réfugié extatique à cette mixture qui m’a procuré tant de bonheur (et permis d’écrire un bouquin entier). Chéri, t’es le bienvenu chez nous any time!

C’est une vieille histoire, le Nutella et moi. Ma mère ne voulait pas que je m’en approche. Banni de la maison. Je l’ai invité à vivre chez moi sitôt installée dans mon nid temporaire, aux résidences étudiantes du cégep de Jonquière. J’avais 16 ans et je venais de trouver celui qui accompagnerait mes délires gustatifo-inspirationnels (pendant que mes copains sniffaient des wake-up pills écrasées  la veille des examens). Bon, d’accord, il m’a bien fait prendre quelques kilos à l’époque (5, 6, 7… 10?), mais depuis, on a trouvé l’équilibre. Encore aujourd’hui, je peux me passer de café, mais difficilement de Nutella.

Je l’aime sur les crêpes, sur les gaufres, sur les fraises, à la cuiller… Jamais sur du pain. J’ai aussi cassé quelques manches en pigeant dans des pots réfrigérés (je sais, c’est mal). J’ai longtemps évalué à l’oeil les calories ingurgitées en cédant à sa texture veloutée. Puis, j’ai décrété qu’il aurait l’immunité dans mon assiette. Certains choisissent la bière. D’autres, les chips. Moi, j’ai fait mon choix bien avant que mes copines de résidence se mettent à confondre mon nom avec le sien*!

Je l’ai retrouvé en Asie, en Afrique et en Amérique. Quand je vais dans les vieux pays, j’ai pris l’habitude de piquer les formats d’une portion qu’on trouve au petit déjeuner dans plusieurs hôtels (chuuuut!)… Seulement pour les urgences, bien sûr.

Près des frontières françaises et italiennes, quelle ne fut pas ma surprise de tomber sur un format géant il y a quelques années! Ma soeur a immortalisé la scène de notre rencontre. (*Moment de recueillement*)

Alors cher Nutella, sache que même avec une étiquette «Attention danger, favorise l’obésité», tu auras toujours mon amour inconditionnel. Après tout, t’as tellement «une belle personnalité»! lol

Pour en savoir plus: Paris Match, Le Point, Le Parisien, Maxisciences

P.S.: Un goûté géant a lieu demain en guise de protestation. Les détails sur Facebook.

* À une certaine époque, on me surnommait «Julie-Nutella»…

(Merci à Nathaly Dufour qui m’a fait part de la gravité de la situation ce matin sur Twitter!)

MÀJ 30 juin: Eh bien malgré l’impressionnante couverture médiatique, semblerait que toute cette histoire n’ait été qu’une tempête… dans un pot de Nutella!

Vous pourriez également aimer

10 Commentaires

  • Répondre Nathalie Roths 29 juin 2010 - 0 h 53 min

    C’est tout un pot de Nutella que tu as dénichée (photo!). J’en ai jamais vue d’aussi gros dans les magasins Nord-Américain.

    Aie du plaisir à le déguster en accompagnemet avec ce que tu veux!

  • Répondre JCD 29 juin 2010 - 8 h 19 min

    Le plus gros format que j’ai vu en magazin ici c’est 1,4 kg!

  • Répondre lethnogourmande 29 juin 2010 - 9 h 06 min

    Je ne suis pas fan de nutella ici, mais bizarrement, quand j’habitais en Tanzanie, peut-être parce que c’est plus cher là-bas, j’en raffolais. C’est la première chose que j’ai demandée à ma mère quand elle est venue me visiter!

  • Répondre Etolane 29 juin 2010 - 9 h 39 min

    Chez nous, la famille a droit à un petit pot par mois. C’est pour ne pas le rendre illégal en notre maison mais en ce qui me concerne, je ne peux pas m’empêcher de penser à mes fesses dès que j’en mange! Cela dit, je dois admettre que je le trouvais meilleur quand j’étais petite. Et j’ai comme théorie perso que c’était le cas car il y avait moins d’huile de palme il y a 30 ans dans tous les ingrédients et surement dans le Nutella. Je ne peux m’empêcher de croire que le Nutella d’aujourd’hui n’est plus le Nutella d’antan… Et de gouter imperceptiblement l’huile de palme quand j’en mange maintenant…

  • Répondre Marie-Julie Gagnon 29 juin 2010 - 16 h 12 min

    @Nathalie Roths: Moi non plus je n’en avais jamais vu d’aussi gros et si je n’avais pas eu la photo comme preuve, j’aurais cru à une hallucination!
    @JCD: Ça fait combien de cuillerées, ça? 😉
    @lethnogourmande: Un grand classique! Moi, ce qui me manque toujours en Asie ou en Afrique, c’est la gomme à la cannelle et/ou (selon) les chips au vinaigre! lol
    @Etolane Ben moi, je n’avais pas le droit d’en manger quand j’étais petite, alors c’est peut-être pour ça que je ne me prive plus! (Attention à ta fille, peut-être deviendra-t-elle accro comme moi dans un acte de rébellion culinaire! lol). Pour ce qui est du goût, il y a aussi le facteur «raffinement du palais» avec l’âge… 😉

  • Répondre Marie l'urbaine 29 juin 2010 - 23 h 09 min

    Aaaah vive le Nutella ! Je crois que c’est pcq j’en ai abusé que j’ai eu de l’énergie en Europe avec mes 2 enfants ! Et la crème glacée au Nutella, à Barcelone… re-ahhh !
    Pff, faut que je me retienne pour ne pas aller en manger avant le dodo… je ne dors plus sinon !

  • Répondre l'Amoureuse des desserts 30 juin 2010 - 11 h 57 min

    Je suis comme toi… j’offre ma maison à l’exilé!
    Car il a été toujours là pour moi… lors de peine d’amour de mon adolescence, lors de choc post-traumatiques “travaux universitaires”, lors de mes rébellions face au système scolaire (je suis prof!) … Il est toujours là.

    Avec une banane à même le pot, nappé sur de la glace maison, à la cuillère…Quel réconfort.

    Bon, mes enfants en mangent sans restriction…ou presque. Si on qualifie de restriction la date mensuel que mon père mettait sur le pot, lors de ma jeunesse, quand il l’achetait.
    “Un mois” disait-il!
    OUF! que c’était long ce mois.

    J’avoue, je l’ai trompé avec quelques imitations poches mais j’y suis revenue … toujours.

    Donc svp, quoiqu’il arrive je serai là pour toi!
    C’est le retour des choses.
    ;0)

  • Répondre l'Amoureuse des desserts 30 juin 2010 - 14 h 49 min

    yesss… en tout cas bon coup de pub ;0)

  • Répondre à Marie l'urbaine Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :