Actualité Dans les médias Réflexions

Devrais-je m’excuser d’avoir du succès?

15 décembre 2009

Je reçois de plus en plus de messages par l’entremise de mes blogues (Taxi-brousse et EnTransit.ca) de jeunes femmes qui m’en veulent d’avoir accès à autant de tribunes pour mousser ma candidature au concours. Je les comprends. J’aurais peut-être dit la même chose à une certaine époque. En même temps, je tiens à leur rappeler que The (second) best job in the world est avant tout une offre d’emploi! Qui dit offre d’emploi dit qualifications…

Chronique à l'émission de Christiane Charette (Photo: Christian Côté)

Oui, j’ai l’expérience nécessaire pour accomplir le boulot, même si j’ai davantage misé sur l’humour tout au long de ma campagne. Et après? Je ne l’ai pas volée, ma place! J’ai bossé dur pour parvenir à frayer mon chemin dans le monde des communications. Je ne connaissais absolument personne quand je suis débarquée à Montréal à l’âge de 19 ans dans l’espoir de gagner ma vie comme journaliste et chroniqueuse. Je n’ai jamais hésité à frapper aux portes. J’ai écrit, écrit, et écrit encore. Parfois bénévolement. Quand j’ai décroché mon premier contrat de chroniqueuse télé, à 21 ans, c’est parce que j’ai passé une audition. Avec des gens que je n’avais jamais vus et qui ne me connaissaient ni d’Eve, ni d’Adam. Je me suis cassé la gueule parfois, aussi. Mais je n’ai attendu après personne, et surtout pas après «une chance».

Lors de mon tout premier voyage en solo, à Lisbonne

Même chose pour les voyages. Je n’ai jamais voyagé avec mes parents, qui sont des sédentaires dans l’âme. J’ai pris l’avion pour la première fois au début de la vingtaine! Je n’ai pas hésité à sauter dans le vide non plus quand, à 26 ans, j’ai pris le risque d’aller vivre 15 mois en Asie (que ceux qui croient que c’est «parce que j’étais riche» lisent Cartes postales d’Asie!). Une trentaine de pays plus tard, ma passion ne s’est pas atténuée.

L'Halloween à Pseudo Radio (oui, c'est moi, à droite! lol)

Je fais aujourd’hui un (en fait, plusieurs!) métier que j’adore. Communiquer est ma passion. Je suis parvenue à publier trois livres et j’en suis très fière. Concours ou pas, ça, ça ne changera pas.

Si jamais je décroche ce contrat d’un mois, ce sera un bonus extraordinaire pour moi. Pas l’occasion de «voir ma vie changer» comme par magie! Je l’aime, ma vie, parce que je l’ai choisie. Quand on me demandait ce que je voulais faire plus tard alors que j’étais adolescente, je répondais: «faire de mes rêves ma réalité»…

À Hong Kong, portant l'une des créations de la designer Renee K, que je venais d'interviewer

Oui, j’ai eu l’occasion de rencontrer pas mal de gens au fil des années. J’ai aujourd’hui un bon réseau de contacts. J’ai participé à plusieurs émissions de télévision et écrit pour plusieurs médias. Mais vous savez, la plupart des journalistes et des recherchistes qui m’ont contactée à propos du concours ne sont pas des amis. Je suis très facile à retracer: mon courriel est bien indiqué dans la section «Qui suis-je?» de ce blogue. Je souligne aussi au passage que l’une des mentions qui a entraîné le plus de visionnements de ma vidéo est celle du site LeMonde.fr… On parie qu’ils n’avaient jamais entendu parler de moi avant?

Devrais-je être gênée de toute l’attention médiatique que j’ai reçue, alors que la capacité à créer un buzz fait justement partie des critères évalués pour le concours? Devrais-je refuser les demandes d’entrevue sous prétexte que d’autres jeunes femmes «voudraient avoir ma chance»?

Mesdemoiselles, je vous souhaite à toutes d’avoir le guts nécessaire pour parvenir à faire votre place en croyant en vous-même et non en criant à quel point le monde est injuste. Si je m’étais dit ça, alors que je partais de zéro, je serais encore en train d’écrire des poèmes noirs dans le sous-sol de mes parents au Lac-Saint-Jean!

Tournage de la première émission de La Revanche des NerdZ de la saison 2009-2010 (Photo: Pascal Forget)

J’ai choisi de foncer. D’avoir du plaisir. Le plaisir a été et reste toujours mon leitmotiv pour tous mes projets. Et ce qui est bien, avec les années d’expérience qui s’accumulent, c’est qu’il peut prendre toute la place qui lui revient parce qu’on a moins besoin de dépenser d’énergie à convaincre. Je ne cherche plus prouver quoi que ce soit à quiconque. Je veux avoir du plaisir à faire mon travail, point.

Pour ceux (et celles) que ça intéresse, une journaliste du Soleil m’a contactée hier pour parler du concours hier. Et non, je ne la connaissais pas personnellement! 😉

P.S.: Sans rancune!

P.P.S.: Puisque je suis encore loin d’avoir gagné, merci de cliquer sur le pouce en l’air (et en vert!) sur le site pour me «sauver» (lol)!

MÀJ: Je n’ai finalement pas remporté le concours, même si ma vidéo a été la plus visionnée et que j’ai reçu le plus grand nombre de vote.

Vous pourriez également aimer

Aucun commentaire

  • Répondre Les (Z)imparfaites 15 décembre 2009 - 8 h 47 min

    Non! Ne t’excuse pas, surtout pas! Fonce!! Nous, on n’arrête pas de cliquer… 😉

  • Répondre Olivier 15 décembre 2009 - 8 h 53 min

    Oui tu devrais t’excuser de respirer, de manger, de dormir.

    Même de parler et d’écrire aussi tiens…

    Non mais sans blague… 😀

  • Répondre lMarie-Lyse 15 décembre 2009 - 8 h 55 min

    moi je le rappel de la 1ère fois que je t’ai vue à la télé j’étais tellement fière pour toi Ton gost est enviable et tu mérite ta réussite
    lache pas Marie-Julie à chaque fois que je t’ai vue à la télé tu pensait l’écran t’es formidable continue

    Marie-Lyse Lagueux

  • Répondre Pierre-Luc 15 décembre 2009 - 8 h 56 min

    J’approuve!

    Ça fait partie de la game d’un concours de popularité.

  • Répondre lMarie-Lyse 15 décembre 2009 - 8 h 59 min

    et non ne t’excuse pas tu as forger ta place!

  • Répondre Marie-Julie Gagnon 15 décembre 2009 - 9 h 07 min

    @Les (Z)imparfaites: Merciiiiii! XX
    @Olivier: 😉
    @Marie-Lyse: Allô! Merci! Ça me touche beaucoup…
    @Pierre-Luc: Merci!

  • Répondre Gina Desjardins 15 décembre 2009 - 9 h 07 min

    Pour savoir à quel point tu travailles fort, tu peux donner mon email à quiconque te fait ce genre de commentaires!

    Par rapport aux médias intéressés par le concours, ils ne peuvent faire autrement que remarquer l’énorme buzz autour de ta candidature! C’est donc normal de vouloir en parler.

    Et puis, si ton réseau a le goût de t’aider autant, c’est parce que tu es vraiment généreuse avec tout le monde, tes amis, tes collègues et même des personnes que tu ne connais pas!

    En plus, il me semble que tu es une des premières à avoir déniché ce concours. Si tu n’en avais pas parlé sur ton blogue MSN, Twitter et Facebook, je ne sais même pas si ça se serait rendu jusqu’ici!

    Tu serais tellement hot pour nous dénicher des trucs originaux!! Et toujours faire des capsules dynamiques et drôles!

    Moi je vote Marie-Julie!!!!!! C’est la meilleure pour combler ce poste!!!

    Si jamais tu fais des macarons “votez Marie-Julie”, je vais fièrement en porter un! 😉

  • Répondre M 15 décembre 2009 - 9 h 10 min

    Ton message est très positif et je te félicite de rester la tête bien haute devant ces indignations. C’est si typiquement féminin que de jalouser le succès de l’autre fille à côté! Il faudrait avoir peur d’avoir du succès maintenant? Car si on l’atteint, c’est qu’on l’a certainement volé à quelqu’un d’autre, n’est-ce pas? Pas d’accord. C’est pourquoi je t’approuve et je te souhaite beaucoup de succès (et la job qui va avec!)! Tu as tellement l’air de t’amuser qu’à mes yeux, tu l’as déjà la meilleure job du monde! Tu fais ce que tu aimes faire! Bravo!

  • Répondre myriam 15 décembre 2009 - 9 h 14 min

    La place que tu occupes sur le paysage médiatique et la blogosphère tu l’as tracé toute seule à grand renfort d’heures incalculable de boulot. Tu mérites tout le bon qui t’arrive!

    Bonne chance!

  • Répondre Cecile Gladel 15 décembre 2009 - 9 h 18 min

    Ah que ce genre de reproche m’énerve et m’agace. En lisant ton billet, je sentais la moutarde me monter au nez.

    Maudite jalousie, maudite envie. Quand on postule pour un emploi, quand on veut un contrat, on doit s’attendre à se battre car personne ne nous fera jamais de cadeaux.

    Chaque fois que quelqu’un a du succès, au lieu de s’en réjouir, trop se plaignent. Mais bon dieu, bougez-vous au lieu de pleurer et de geindre.

    Marie-Ju, tu ne devrais pas avoir à t’expliquer et te justifier. Mais bon c’est une bonne mise au point qui montre un peu à quel point on travaille fort pour bâtir sa vie professionnelle.

    Quand on récolte les lauriers et les fruits de ce travail de longue haleine, il y aura toujours quelqu’un pour nous remettre en question. Et pourtant.

    Alors Marie-Ju, dis-le et redis-le que tu ne voles rien à personne et que tu mérites tout ce qui t’arrive. Et puis même si tu connaissez les journalistes et recherchistes qui t’appellent, ça ne t’enlève rien !

    Continue à voguer ainsi car vraiment tu m’inspires chaque jour. Tu me donnes de l’énergie. Go Marie-Ju, go. J’ai tellement hâte de lire le livre de ton aventure de magasinage autour du monde :-))

  • Répondre Marie-Julie Gagnon 15 décembre 2009 - 9 h 20 min

    @Gina Desjardins : Merci super-Gina!!! XX (Des macarons… Ah! Ces macarons-là, pas ceux qui se mangent… lol)
    @M: Mille mercis, c’est super gentil! Et c’est vrai que je m’amuse beaucoup… même si je travaille aussi très fort!
    @myriam: Merci bella! 🙂

  • Répondre Marie-Julie Gagnon 15 décembre 2009 - 9 h 23 min

    @Cecile Gladel: hi! hi! Je ne suis pas encore partie… 😉 Merci pour ton petit mot. Et sache que tu m’inspires aussi!

  • Répondre MissK 15 décembre 2009 - 9 h 29 min

    Je suis tellllllllement d’accord avec toi ! Primo, quand on aime ce qu’on fait, peu importe ce que c’est, ça paraît puis ça inspire et énergise les gens qui nous côtoient et ceux avec qui nous travaillons.

    Tout petit, mon frérot rêvait d’être pompier. Il “s’amuse” à éteindre des feux et à tenter de sauver des vies, des maisons et des chats (!) depuis maintenant plusieurs années. La petite lueur dans ses yeux quand il parle de son job, bien ça suffit à nous faire croire que c’est le plus beau métier au monde et que nous aussi, on a envie d’embarquer dans le camion et de monter dans la grande échelle… Jusqu’à ce qu’on se pince et qu’on sorte de son rêve éveillé à lui 😉

    Toi, tu dis que tu aimes ce que tu fais, bien ÇA PARAÎT! Et c’est ça qui est inspirant. S’il y en a que ça frustre, c’est peut-être parce qu’ils ou elles ne sont pas dans une période heureuse de leur vie. Mais ça, toi, tu n’y peux rien. Comme tu le dis si bien, c’est pas en imitant Calimero et en dépensant notre énergie à crier que la vie est trop inzzzzzzzusssste qu’on arrive à construire…

    Et puis l’important, c’est qu’en parallèle, tu fais sourire et rire ceux et celles qui, comme toi, ont envie d’avoir du fun et ont envie que les gens qui les entourent en aient. Résultat? Grâce à toi, on a envie de tous s’unir virtuellement et de militer pour ta victoire ;-). Côté perso, grâce à toi, j’ai aussi pris le temps d’écrire à tout mon carnet d’adresses pour les inviter à aller voter… ce qui m’a permis, en même temps, de leur piquer une jasette par courriel ;-).

    Et grâce à toi, j’ai appris plein de choses ces derniers jours! Parce que vois-tu, j’ai lu pas mal tous les quotidiens dernièrement : en allant voir les articles sur toi, ben j’accrochais sur d’autres titres et je me “perdais” dans les sites… 😉

    Cela dit, j’ai aussi très hâte de lire ton recueil de poèmes noirs… |o|

    Pour terminer… GO, GO, GO! Je te souhaite de tout coeur de l’avoir! Parce que t’es hot et que tu es LA meilleure pour ce job là! Mais aussi parce que comme ça, grâce à toi, j’aurai des bonnes raisons de partir sur un coup de tête pour aller te faire des “coucou” un peu partout 😉

  • Répondre Nicolas Lacroix 15 décembre 2009 - 9 h 34 min

    Maudite manie québécoise de rabaisser les gens au niveau le plus bas. C’est la dictature du cave.
    Les élèves ont des mauvaises notes? rabaissons le niveau du programme. Toujours par le bas… une chance qu’il y a des gens qui n’acceptent pas cette façon de faire et qui cherchent, toujours, à s’élever le plus haut possible. Continuez s.v.p.

  • Répondre Marie l'urbaine 15 décembre 2009 - 9 h 37 min

    Dire qu’hier soir je réagissais à une personne qui se plaignait justement parce que tu avais voyagé sous ton billet “Billy, épouse-moi !” !!! Tu as bien fait de répondre. Y’en a marre !

    Je me souviens d’un beau-frère qui avait une voiture depuis ses 16 ans, une caméra vidéo, un cellulaire, plein de gadgets (ça coûtait cher ces bidules dans les années ’90 ! LOL) et qui m’engueulait presque parce que je voyageais. Wô les moteurs !

    Un jour, alors que je terminais mon bac, j’ai osé dire à 2 connaissances que je partais au Sri Lanka (où j’ai de la famille et suis hébergée dans la capitale, en passant.) L’une a dit : “On n’a plus les étudiants qu’on avait !” et l’autre en a rajouté : “Ne t’en fais pas, nous on a chacun une belle maison, pis ça vaut pas mal plus cher qu’un voyage !”

    Ben c’est ça, assumez vos choix, bordel !

    Marieju je te suis depuis un bout de temps et ton énergie, ton plaisir, ton enthousiasme, tout cela, ça t’appartient ! Délecte-toi de ce qui t’arrive et on espère FORT que tu vas gagner ! (En plus tu prends la peine de nous demander de ne pas aller voter contre les autres candidats ! Que peut-on te reprocher ? Je l’ignore !)

  • Répondre traitdemarc 15 décembre 2009 - 9 h 41 min

    Bravo! On attribue trop souvent le succès des gens à des principes de chance ou de circonstances favorables. Je suis de ceux qui croient fortement que nous sommes les seuls tributaires de notre « chance ». Où certaines personnes abandonneraient, d’autres persistent. Quitte à se casser la gueule. On juge trop facilement les résultats sans y voir tous les efforts consentis pour y arriver. Ce qu’on appelle de la facilité est de l’expérience… durement acquise quelques fois.
    Aux personnes qui me considèrent « chanceux » de partir en voyages, 3 fois par année n’ont qu’à prendre des sans-soldes, elles aussi. Y a rien de gratuit dans la vie, et encore moins de facile…
    Excellent billet qui remet les pendules à l’heure!

  • Répondre Sylvain(B) 15 décembre 2009 - 9 h 48 min

    Avoir du PLAISIR en travaillant est Ze Best… Ça crée des jaloux/ses ? Tant pis pour eux/elles ! Voilà.

    Alors GO, va de l’avant et laisse les jaloux derrière à ronger leur frein… et leur vie !… pendant que tu vis la tienne 🙂

  • Répondre Tamy Emma Pepin 15 décembre 2009 - 10 h 01 min

    Marie,

    Je suis tellement contente que tu aies écrit ce billet, puisque je ressens le même feeling.

    Tu sais, il y aura toujours des gens pour nous dire qu’on déplace trop d’air, qu’on prend trop de place, qu’on a trop d’ambition.

    Laisse les autres critiquer tant qu’ils veulent. Nous on avance. Dans la vie on récolte ce que l’on sème. Tu travaille fort et tu récolte, jamais tu ne devrais même penser à t’excuser pour ça!

    Je vis la même chose et donc ton billet résonne tellement avec moi. C’est un couteau à deux tranchants desfois le web, car on examine tes moindres mouvements et ton évolution un tweet à la fois.

    Moi avant Facebook, y’a personne qui savait à combien de portes de boîtes de prod j’ai cogné en me faisant fermer la porte au nez. Et combien de CV envoyés aux diverses chaînes de TV ont du se ramasser dans la poubelle.

    Mais ça ne m’a jamais empêché de continuer, car j’ai toujours su ce que je voulais faire dans la vie, alors tu te retrousse les manches et tu persiste, et tu finis par réussir.

    Bravo pour ton succès Marie. Tu es ma compétitrice et je prends le temps de te dire que je te supporte dans ce que tu fais, car c’est trop facile de chier sur la tête des autres, surtout quand chacun veut sa part du gâteau.

    Or si on vivait dans un monde solidaire et positif, on se porterait tous, en tant que collectivité, beaucoup mieux.

    Et à mon avis, les femmes devraient vraiment se serrer les coudes et s’encourager, se féliciter, au lieu de jouer aux mesquineries. Perte de temps. Laisse les faire et continue ton beau parcours!

    Alors bisous, et encore une fois Bravo!

    Tam-Tam
    -xoxo-

  • Répondre Esther 15 décembre 2009 - 10 h 11 min

    De tout ceux que je connais qui ont du succès dans leurs affaires, aucun n’est resté assis chez lui en espérant que ça arrive. Action=résultats.
    Un concours ça implique des perdants, faudrait pas l’oublier. C’est louable d’être positif et convaincu qu’on va gagner, mais être réaliste ça aide aussi. Des fois on a pas tout ce qu’il faut pour gagner. 🙂
    Ne t’excuse pas de ton succès. Jamais. Parce que tu en mérites chaque once and some more. Parce que tu fais, tu agis, tu bouges, il est normal que tu récoltes aussi parfois!

  • Répondre Julie 15 décembre 2009 - 10 h 14 min

    Tu ne devrais pas avoir à te justifier mais tu le fais très bien!
    C’est tellement emmerdant des mauvais perdants.
    Drôle que ce soit juste des filles qui prennent mal ta réussite. ;D
    Laisse-les pas gruger ta belle énergie surtout!
    Et bon succès (moi je dis que tu n’as pas besoin de chance, tu as tout ce qu’il faut)!

  • Répondre Violaine 15 décembre 2009 - 10 h 15 min

    Ma foi, tu as tout ce qu’il faut pour être heureuse, avec une belle attitude comme ça! Et je revote encore et encore… 🙂

  • Répondre Myl 15 décembre 2009 - 10 h 21 min

    J’adore cet article! ça m’inspire!

  • Répondre specialk13 15 décembre 2009 - 10 h 36 min

    Ahhhh je ne comprends pas! C’est tellement génial de te voir aller pourtant, comme dit Myl, tu es inspirante!
    Si tu gagnes le concours par exemple, j’espère que l’on va pouvoir en entendre parler via ton blogue 😛
    On vote et on croise les doigts pour toi!

  • Répondre Mme Sans Coeur 15 décembre 2009 - 10 h 45 min

    Tu l’as bien mérité ton succès, et ne laisse personne te dire le contraire! Et un gros MERDE pour le dernier droit de ce concours!!!

  • Répondre Annie Bacon 15 décembre 2009 - 10 h 56 min

    J’ai été profondément marquée par une entrevue de J.K. Rowling pendant laquelle le journaliste lui demandais: “do you feel lucky f?” Et elle a répondu: “Having the idea was lucky”… ce qui sous-entendais: le reste, c’est du travail, du talent, du courage, et encore plus de travail!

    Ton billet est d’une justesse merveilleuse! Ta vidéo et ton succès actuel sont la somme de tout ce que tu as accomplis avant!

    Go get’em girl!

  • Répondre Annie F 15 décembre 2009 - 10 h 57 min

    Ton post m’a beaucoup touché parce que je me vois en toi (arrivé de la campagne pas de contact) mais surtout parce qu’il évoque un mal profond du “réussis mais pas trop”.

    C’est culturellement qu’on s’est toujours fait dire de ne pas voir trop grand, on est né pour un petit pain.

    Mais faut pas t’en faire, il y aura toujours quelqu’un pour lever le nez sur ton succès et que toi pour connaitre les véritables sacrifices que tu as fait pour arriver où tu es.

    Changement de sujet : ta grande force dans le concours n’a pas été tes contacts directs, mais ton habileté à te servir des médias sociaux. Tu as su créer un buzz ! Tu te ferais engager demain matin par n’importe quel boite qui veut s’établir dans le web 2.0! Et Dieu sait que c’est in ces temps-ci.

    Alors je dis Go Marie-Julie Go! Sans ambition, Céline chanterait encore dans son sous-sol et Guy Laliberté ferait des échasses à Baie-St-Paul! 😉

  • Répondre @etvlan 15 décembre 2009 - 11 h 02 min

    Ne te laisse pas ralentir par ceux ou celles qui sont jaloux.

    Ne te laisse pas atteindre par ceux ou celles qui envient ton succès.

    Tu mérites amplement ce qui t’arrive, car tu es partie de zéro et tu as foncé pour y arriver.

    Pourquoi les gens ne peuvent reconnaître et encourager ceux qui ont le cœur et l’ambition de toujours vouloir avancer (et par le fait même, faire avancer les choses).

    Je continue de t’encourager, ne te laisse pas atteindre et regarde droit devant.

    Je clique pour toi 😉

  • Répondre Etolane 15 décembre 2009 - 11 h 15 min

    Un beau billet qui remet les pendules à l’heure! Bravo. Ton succés, tu le mérites amplement et tu as le droit de le savourer. Quant aux jaloux, pffff, laisse glisser! D’ailleurs je dois dire que j’adore ton attitude envers le succès que tu as, il ne te monte pas à tête et cela ne t’en rend que plus méritante… Pis j’espère bien que t’auras la job car tu es parfaite pour l’emploi! 🙂

  • Répondre India 15 décembre 2009 - 11 h 26 min

    Bravo, Marie-Julie!

    Et tu oublies de dire que tu es toujours gentille avec tout le monde, toujours prête, toi aussi à aider les autres! C’est le juste retour des choses, Marie-Julie! Tu es une personne généreuse, toujours positive et tu mérites ta place non seulement parce que tu as travaillé fort pour te la faire, mais aussi parce que sur ton chemin, tu as pris plein de gens par la main pour gravir les échelons avec toi.

    Cette job, c’est toi qui la mérites! Et j’ai voté pour toi autant de fois que j’ai pu!

    Go, Marie-Julie, go!

  • Répondre Annie 15 décembre 2009 - 12 h 09 min

    Allo Marie-Julie,

    je me joins aux 25 commentaires précédents et à tous ceux sur Facebook et sur Entransit pour t’encourager dans ce dernier droit de ce concours. Depuis le début que je te suis (et que je vote !) et je me croise les doigts pour toi. Cela serait amplement mérité !

    Et pour répondre à ceux et celles qui te jalousent, hé bien, je trouve leurs commentaires très tristes et même emmerdants. Ben voyons ! Tu n’as pas à t’excuser pour cette belle visibilité.

    Profites-en et je t’envoie mes pensées positives pour le dénouement du concours !

  • Répondre Educatrucs 15 décembre 2009 - 12 h 56 min

    Je n’ai pas lu tous les commentaires donc je vais peut-être en répété certains mais voilà: Bravo pour ton ”guts”. Un certain livre à fait fureur car il promettait la vie rêvée à tous de façon facile. Les gens ont oublié que pour avoir cette vie il faut TRAVAILLER. Toi tu l’as fait et maintenant tu récoltes les fruits. BRAVO, surtout ne t’excuse pas, surtout ne leur donne pas ce pouvoir!

    Une sage personne m’a déjà dit: Les gens ne peuvent endurer des gens plus heureux qu’eux.

    Alors, continue ton excellent travail (tes excellents travaux), bonne chance pour cet emploi et continue de vivre tes rêves de vie!

  • Répondre Julie Gagnon 15 décembre 2009 - 14 h 33 min

    Un mot de plus d’une relationniste qui te suit depuis plusieurs années… Faut pas t’envier mais bien te voir comme un modèle, pour tous ceux et celles qui, comme toi, comme moi, et bien d’autres que nous connaissons, ont décidé de fuir le 9 à 5 entre 4 murs, de créer notre job, et peut-être ainsi d’apprécier mieux ce que la vie nous offre jour après jour. Bravo, une fois encore, et au plaisir de te voir encore continuer longtemps par écrit, à la radio, à la télé…

  • Répondre sylvain robert 15 décembre 2009 - 15 h 37 min

    Marie, j’adore ton texte. Ton succes, tu le dois à toi et à toi seule!! Tu en as fait du chemin depuis cette fameuse soirée froide d’automne dans une ruelle de Montréal ou tu faisais du bénévolat pour un film étudiant!!
    Je t’ai perdu de vue pendant quelques années mais quand je t’ai revu cet été, j’ai vraiment été content de voir que tu n’avais rien perdu de ta passion.
    Tu es parfois difficile à suivre (de ce coté, je dirais que nos caracteres sont totalement à l’opposés!!), mais tu es une femme formidable!! Chaque fois que j’ai la chance de te voir ou de t’entendre, je suis fier de dire que tu es une amie!!
    Alors, ne laisse personne venir ternir ton bonheur, sous pretexte qu’il (ou elle) est jaloux (se)!!
    Continues à foncer et à défoncer les portes!
    Je t’admire Marie !! xx
    P.S: Pour les grognons et les chialeux, peu importe ce que vous faites ou dites, la vie sera toujours un pléonasme d’irritations!!!

  • Répondre lisegiguere 15 décembre 2009 - 16 h 35 min

    Marie-Julie
    Ceux qui prennent de leur temps pour t’écrire et te critiquer devrait plutôt l’utiliser, comme tu le fais, pour faisre preuve d’originalité, de créativité et regarder un peu tout ce que tu accomplis et le bonheur que tu sèmes autour de toi.
    J’ai appris à te connaître et à découvrir et surtout apprécier ton immense disponibilité, ta grande générosité et surtout ton énergie hors du commun. Il m’est souvent arrivé de me demander, moi qui sait très bien la somme d’énergie que prend le travail que tu fais (que l’on fait) comment tu y arrivais. Surtout en étant maman d’une petite fille adorable que tu sais intégrer dans tes activités.
    Tu as le feu en toi, la passion et cette dernière, c’est bien connu, est contagieuse. On aime se coller aux gens qui nous étonnent, nous surprennent, nous font vibrer, nous allument. C’est la séduction.
    Qui aurait envie de faire un article sur quelqu’un qui ronge son frein en jalousant ceux qui bougent et font changer les choses ? Les journalistes, les chroniqueurs sont comme tout le monde. Ils vibrent à la passion et aiment les gens qui se grouillent le c… oups, le popotin !
    Bravo Marie-Julie. Je te souhaite de tout mon coeur de gagner le concours. Ce serait vraiment génial qu’une petite fille de chez nous partent à la découverte des grandes villes du monde entier pour un shopping échevelé.
    En bout de ligne, c’est nous qui serions gagnants, par les entrevues que tu accorderais, les billets que tu signerais, le livre que tu écrirais, le film que tu ferais, etc…
    Et tu sais quoi ? Je parie que celles qui te dénigrent, bien que vertes de jalousie, seraient les premières à te suivre avec intérêt.

  • Répondre Milou 15 décembre 2009 - 17 h 02 min

    Que dire de plus que tout ce qui a été mentionné avant moi?
    Super billet, 100% vrai ( Si jamais des jaloux-râleurs passent par ici!)
    Une belle inspiration pour qui voudra se laisser inspirer au lieu de victimiser dans son coin.
    De beaux souvenirs pour moi, qui te connais depuis l’époque sous-sol et poèmes noirs 😉
    Me souviens, quand je t’ai vu monter sur le toit de l’école pour une entrevue, t’avoir dis que tu finirais à la télé… Tu disais ne pas me croire loll.
    Et bien voilà ma belle! T’es rendue là parce que tu t’es donnée à fond et sans jamais dénigrer d’autres personnes pour faire ta place, à la différence de bien d’autres.
    Et tu as beau faire partie de mes amies ( virtuelles et réelles) si je ne croyais pas que tu étais la personne désignée pour ce job, je ne voterais pas pour toi! Donc j’ai voté, on a voté et voilà!
    PS: Je t’aime tout plein chère “star” 🙂 xxxx

  • Répondre suzanne 15 décembre 2009 - 19 h 43 min

    Pas besoin de se justifier à ces personnes qui ne sont que jalouses après tout!
    Vous avez fait votre chance! et vous méritez le rayonnement qui se passe autour de votre candidature….
    On a hâte de connaitre le résultat!

  • Répondre Josianne 15 décembre 2009 - 20 h 46 min

    Voilà un excellent billet! Celles qui te jalousent montrent qu’elles n’ont rien compris, et montrent surtout qu’elles ne méritent pas de gagner! Plus j’apprends à te connaître à travers ton travail et plus je t’apprécie. Tu m’inspires beaucoup, autant au plan professionnel que personnel. J’espère qu’on aura un jour l’occasion de se rencontrer «en vrai»! Bonne chance pour le concours, tu le mérites!

  • Répondre Marianne 15 décembre 2009 - 23 h 16 min

    J’ai déjà eu à faire face à ce genre de situation… Ce qui me désarme le plus, c’est que ce sont souvent des jeunes femmes qui réagissent ainsi (envie? jalousie? manque de confiance en soi? sabotage?) Come on les filles! Suffit de se botter les fesses! 🙂

    Quoi qu’il en soit, tout le succès que tu as, tu le mérites! Montre-le au grand jour, c’est inspirant!

    You rock girl!

  • Répondre Marie-Pier 15 décembre 2009 - 23 h 45 min

    Je joins ma voix (mes mots, du moins…) à celle des autres. Je ne peux même pas concevoir que des gens aient pu te réprimander ton succès… Tu le mérites amplement!!! Continue à faire ton bon travail. Je suis assurée que tu es une source d’inspiration pour plusieurs personnes!
    Encore un gros merde pour le concours! J’ai hâte d’avoir les résultats! 😛

  • Répondre reveusedecalee 16 décembre 2009 - 8 h 48 min

    Je viens juste d’ouvrir un blog sur wordpress et j’ai ce billet qui m’interpéle. pour en avoir déjà fait les frais, j’dit qu’une seule chose : les oreillettes pour les mauvais sons de cloches et on fonceeeeeee !!!
    Non parce qu’à ce rythme, demain, on ne pourra plus respirer sans provoquer des commentaires ou pseudo reproches sans fins qui ne sont enfin de compte inutiles.

    Allez courage !! Surtout si vous pensez le mériter.

  • Répondre eve 16 décembre 2009 - 15 h 16 min

    Bravo pour cette attitude positive, ça fait du bien de lire ça. Non mais, elles sont culottées ces dames qui te reprochent ton succès!

  • Répondre Cynthia 16 décembre 2009 - 16 h 55 min

    Accuser les autres de son insuccès permet de ne pas se remettre en question! Tant pis pour les jalouses 😉

    Sinon, ce billet m’a permis d’aller voter pour toi 🙂

  • Répondre Marie-Julie Gagnon 16 décembre 2009 - 17 h 36 min

    @MissK: Merciiii! Trop cute l’histoire de ton frérot pompier! 😉 Pour le recueil de poèmes noirs heu… non! lol
    @Nicolas Lacroix: Moi aussi cette attitude m’énerve!!! Merci…
    @Marie l’urbaine: Oh! Merci! T’es fine! Et t’as bien raison: «Wô les moteurs!» lol
    @traitdemarc: Merci!!!
    @Sylvain(B) : Yes sir!
    @Tamy Emma Pepin: Merci super-compétitrice! 😉 Je le redis: unissons nos buzzz! XX
    @Esther: Action = résultats. J’achète!
    @Julie: Oh! Merci! Le pire, c’est que j’ai basé toute ma campagne électorale sur l’humour et non sur mon c.v….
    @Violaine: Merci bella! 🙂
    @Myl : Merci, c’est gentil!
    @specialk13 : Merci! C’est SÛR que je vais publier tout plein de posts sur mon blogue si je gagne! 😉
    @Mme Sans Coeur: Par superstition, je ne réponds pas au mot de Cambrone (mais tu l’entends, hein?)! 😉
    @Annie Bacon : C’est drôle, je me souviens de cette citation-là moi aussi… 😉 Merci!
    @Educatrucs: Merci…
    @Julie Gagnon: Merci de prendre deux minutes entre tes 4 murs pour m’écrire ça! XX
    @ sylvain robert: Si tu savais à quel point ton petit mot me touche… Merci mon ami!!! Pourquoi ai-je l’impression d’avoir déjà entendu «Pour les grognons et les chialeux, peu importe ce que vous faites ou dites, la vie sera toujours un pléonasme d’irritations!!!» quelque part? 😉
    @lisegiguere: Lise, t’es vraiment la sweet des sweet! Je t’envoie un gros «hug» virtuel! Merci, tellement! XX
    @Milou: Je t’aime!!!!! (Et je pense que le pauvre caméraman m’en voudra à tout jamais pour le toit de l’école à -30… lol)
    @suzanne: Merci! Et moi donc!!!
    @Josianne: Merci! Oui, faut vraiment qu’on se booke quelque chose bientôt!!!!!!!
    @Marianne: Merci! Tu sais, je me souviens moi aussi des pensées qui me traversaient l’esprit à 20 ans… Je pensais tellement détenir la vérité absolue! WRONG!!!! Le bon côté des années qui passent, c’est qu’une fois la confiance installée, on peut regarder les autres tels qu’ils sont, sans lunettes déformantes… You rock too! 😉
    @Marie-Pier: Merci pour tes mots!!!!!!!
    @reveusedecalee: Merci!
    @eve: Tant pis pour elles! Savourer est beaucoup plus agréable et profitable que détester…

  • Répondre Sophie 16 décembre 2009 - 19 h 04 min

    Sans farce, je pense exactement comme toi. Présentement je monte ma carrière petit pas par petit pas et ça demande beaucoup d’efforts. Quand on est rendu avec ton expérience, les gens ont l’impression que tu l’as facile, mais ne réalisent pas tous les efforts que t’as mis à bâtir ce que tu voulais faire. Moi je te dis bravo Marie-Julie et tu es un exemple pour moi. Sincèrement ! (Tu l’es encore plus depuis que je t’ai vu au Salon du livre 😉 Au Québec on est pas supposé d’avoir du succès et de réussir. C’est triste, mais je dis *&?%*&?$ you à ceux qui pensent de même. Bravo

  • Répondre Marie-Julie Gagnon 16 décembre 2009 - 19 h 17 min

    @Cynthia: Merci beaucoup!
    @SophieL: Merci!!!! On s’en reparle dans qq années? 😉

  • Répondre Dino 16 décembre 2009 - 22 h 20 min

    “J’ai choisi de foncer. D’avoir du plaisir. Le plaisir a été et reste toujours mon leitmotiv pour tous mes projets.”

    “Mais je n’ai attendu après personne, et surtout pas après «une chance».”

    Et je pourrais en ajouter d’autres de tes propres quotes.

    Le succès, et notre chemin, on le fraie nous-mêmes, avec nos mains pleines de pâtes. 😉

    Continue de faire ce que tu fais, et d’être ce que tu es.

    Et bonne chance pour la job, je veux que le Qc entier puisse te suivre dans cette aventure !

    Cheers 😀

  • Répondre MSBe 16 décembre 2009 - 22 h 49 min

    Wow!

    Je découvre simultanément une plume rafraîchissante et déterminée ainsi qu’une personnalité entière et sympathique. Il ne faut pas s’excuser d’avoir du talent et de la persévérance.

    Bravo à toi Marie-Julie.

    Au plaisir!

  • Répondre Urbania 17 décembre 2009 - 11 h 35 min

    En tout cas Urbania a été ravi d’avoir eu un échantillon de ta vie par ton entrevue ! si tu en as le goût nous serions également enchantés de te croiser ce soir à notre 5 à 7 /exposition rétrospective dans les locaux d’Urbania (tes lecteurs y sont également conviés).
    Continue comme ça et au plaisir de te rencontrer !

  • Répondre anso 17 décembre 2009 - 12 h 13 min

    Elles sont gonflées, tu serais bien sotte de ne pas te servir de tous les moyens à ta disposition pour gagner, c’est ça le jeu, non?!

  • Répondre Mariève Paradis 18 décembre 2009 - 15 h 31 min

    Marie-Julie,
    Je ne t’ai jamais rencontré (dommage) et je te suis que depuis peu (désolée 🙂 Grâce à mon amie Cécile Gladel, j’ai pu depuis découvrir une audacieuse enivrante.
    J’ai vécu le même genre de malaise après certains commentaires de journalistes autour du buzz de Michael Jackson à L.A. et je peux complètement comprendre comment tu peux te sentir.
    Je tiens à te dire de garder la tête haute devant les commentaires moins gentils. Tu n’as rien volé à personne. Que les autres qui te jalouses prennent les risques que tu as pris, qu’ils aillent vivrent en Asie (pas toujours une vie facile), qu’ils fassent preuve de curiosité et de créativité comme tu le fais…
    Tu m’inspire beaucoup. Chaque fois que les blues de l’imposteur me pollue l’existence, je lis Entransit.ca. Ça me recentre vers ce que je veux accomplir comme journaliste.

  • Répondre Marie-Julie Gagnon 19 décembre 2009 - 12 h 10 min

    @Urbania Allô! Votre commentaire s’était retrouvé dans les indésirables, je viens juste de le voir!!!! Désolée! 🙁 J’aurais adoré être des vôtres, mais j’avais aussi un autre party ce soir-là… Any time! 🙂
    @anso: 🙂
    @Marieve: Pour se rencontrer, il faut y remédier dès que tu repasseras dans le coin!!! Merci pour tes petits mots d’encouragement et tes commentaires, ça me touche beaucoup! XX

  • Répondre Claudia Guerra 19 décembre 2009 - 20 h 11 min

    Non, tu ne devrais pas t’excuser. Je ne connais personne qui ne mérite mieux sa place que toi! Bravo pour ton audace et ta créativité. Tu en inspires plusieurs, moi la première!

  • Répondre Patrice Ultrafictionist Saucier 21 décembre 2009 - 14 h 48 min

    Et vlan! Bravo pour ce post coup de poing. On a combien de vies à vivre déjà? En temps qu’athée qui s’assume, nous n’en avons qu’une. Il n’y a pas de “tu l’emporteras pas au paradis” ou “dans ma prochaine vie, je serais une actrice”. Que non!!!! Ne t’excuse pas. Au Québec, dès que nous avons du succès… bref, vous connaissez tout la rengaine, n’est-ce pas? Go chère collègue, go!

  • Répondre Marie-Julie Gagnon 31 décembre 2009 - 10 h 40 min

    @Claudia: Merci bella!
    @Patrice: Je vis déjà plusieurs vies en même temps! hi! hi! Sérieusement, merci pour ton petit mot! 🙂

  • Répondre Nelly et Michel 16 janvier 2010 - 6 h 58 min

    Faisons “Fi” des critiques!
    Conduis ton projets tel que tu le sens.
    Amitiés de Michel…..un bressan jurassien de par là!!!!

  • Répondre à Julie Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :