Amérique Boulot Une image vaut mille mots

La princesa aux pieds nus

31 août 2009

enfants guada

Elle m’a semblé surgir de nulle part. Un petit oiseau au vol chancelant. Elle a traversé le cadre de cette photo prise au hasard à Guadalajara quelques secondes avant que je fasse «clic».

Des cheveux en bataille. Les joues barbouillées. Les pieds couleur charbon. Des haillons gris comme le ciel ce jour-là.

L’âge de ma fille.

Le choc, au moment où je m’y attendais le moins.

Je me suis demandée quelle était la nature du lien qui l’unissait aux deux garçons qu’on aperçoit sur la photo.

Puis, j’ai détourné les yeux.

Ses yeux. Je ne voulais pas voir ses yeux…

Elle me hante.

Si c’était une mise en scène, c’était réussi.

Vous pourriez également aimer

Aucun commentaire

  • Répondre Milou 31 août 2009 - 23 h 11 min

    Je suis sans mot…

  • Répondre Cecile Gladel 1 septembre 2009 - 2 h 09 min

    C’est toujours ce qui m’a surpris au Mexique mais c’est ainsi, pas de DPJ qui ramassent les enfants dans la rue. C’est une autre vie…

  • Répondre Vero Shapiro 1 septembre 2009 - 8 h 37 min

    Très émouvant. Autant le texte que la photo…

  • Répondre Grande-Dame 1 septembre 2009 - 10 h 27 min

    Ouf. Comment ne pas vouloir ouvrir ses ailes. Trop petites, évidemment.

  • Répondre à Cecile Gladel Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :