Boulot Caraïbes Réflexions Sur la route

Ma Jamaïque so far

10 décembre 2008
rasata

Craig

J’aime:

– Les «Respect!» et «One love» lancés en guise de salutations

Le patoi, langue locale colorée 

– Les rastas, leur histoire, leur mode de vie si loin du mien…

– L’omniprésence du reggae

– Les robes et les chapeaux hyper-chics que les femmes et les fillettes portent pour assister à la messe le dimanche (la religion chrétienne est très présente ici et plus de 80% des gens y adhèrent).

– La langue. Le fait que tout le monde parle anglais facilite  beaucoup les contacts.

– Les Jamaïcains, pour l’ensemble de leur «oeuvre». Charmants, souriants, amicaux, affables, jamais déplacés (du moins, je n’ai vécu aucune mauvaise expérience depuis mon arrivée, même après avoir suivi un vendeur dans son «back stores» pour découvrir l’éventail de ses produits – CD et autres substances illicites)…

– L’héritage africain. J’ai demandé hier à une employée d’un des hôtels que nous avons visités ce qui en restait à son avis. «A lot», m’a-t-elle spontanément répondu. Un exemple: comme en Afrique, on garde toujours une portion supplémentaire aux repas au cas où quelqu’un viendrait manger à l’improviste.

stich-et-craig

Slick et Craig

Jusqu’à maintenant (après un gros trois jours!), j’ai l’impression que la Jamaïque a intégré le meilleur des cultures africaines, anglaises et caraïbéennes. Bien sûr, il y a la pauvreté. On ne la voit pas toujours en face, mais on aperçoit quelques petits bouts qui dépassent ici et là… Rien à voir toutefois avec la République dominicaine ou Cuba. La sécurité, aussi, reste préoccupante (je vais pousser les recherches en ce sens, tout le monde ici me répond que le pays est loin d’être l’endroit dangereux dépeint par les médias).

Que privilégier? Ce sentiment d’amitié spontané avec les gens ou la peur de quelques quartiers chauds et le souvenir de faits divers percutants? On y va pour les plus ou on l’évite pour les moins?

«Me a-go now»…

P.S.: Écrit très vite, pas le temps de me relire, le café ferme… Désolée si vous attrapez des fautes au passage!

Vous pourriez également aimer

Aucun commentaire

  • Répondre Julien 11 décembre 2008 - 3 h 31 min

    J’imagine que la notion de sécurité a aussi affaire avec l’expérience personnelle de chacun aussi…

    Nos perceptions changent selon où on vit et/ou où l’on est né et ce que l’on entend quotidiennement autour de nous. C’est d’ailleurs maintenant reconnu que les gens qui se sentent le moins en sécurité sont ceux qui écoutent le plus les nouvelles à la télévision !

    J’imagine que ça vaut la peine que tu creuses la question de la sécurité. Surtout du point de vu des gens qui vivent là. Je me demande ce qu’ils pensent de l’image que l’on donne de leur pays hors de leurs frontières…

    En même temps, comme tu le disais dans un poste précédent, ce n’est pas évident non plus de toujours trouver quelqu’un qui te répondra franchement sur la question.

    En tout cas, bonne continuation à ton séjour. C’est toujours un plaisir de te lire !

  • Répondre Julien 11 décembre 2008 - 3 h 32 min

    Mon orthographe me fait peur à cette heure tardive… désolé !

  • Répondre Pierre-Luc 11 décembre 2008 - 10 h 27 min

    Avec les bretelles qui dépassent, on dirait que Stich porte un mankini http://www.gadgetshop.com/media/gadgetshop/products/ProductGalleryImage1/322586.jpg !

  • Répondre Corinne 11 décembre 2008 - 18 h 01 min

    Sympas, toutes tes petites chroniques jamaïcaines. Ça réchauffe!
    🙂

  • Répondre à Julien Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :