Actualité Boulot Plogue(s)

Noir Obama

11 novembre 2008
150

Crédit: Tristan Demers

Je sais, c’est con. Je n’arrête pas de penser à la mère de Barack Obama. Oui, elle est décédée il y a longtemps. N’empêche, chaque fois que j’entends que le 44e président des États-Unis est NOIR, je pense à la moitié qu’on annihile. Je le prends personnel. Comme toutes ces fois où je me fais demander « où je suis allée chercher ma fille » ou « si je suis bien la mère » de celle dont le teint est à mi-chemin entre le mien et celui de son père.

Deux ans après la naissance de Trésor, les questions et les commentaires des badauds m’enragent toujours autant. Non, elle n’a pas mes cheveux lisses ni mon teint clair. Mais elle n’en est pas moins ma fille biologique! Devrai-je toujours ainsi revendiquer ma place dans son profil génétique?

Ne vous méprenez pas : je suis hyper fière de ses racines africaines. Mais je suis aussi fière des miennes! Surtout, je suis remplie d’orgueil à l’idée qu’une partie de moi fasse partie d’elle. J’aurais sûrement ressenti la même ferveur si j’avais adopté un enfant, remarquez. Sauf que je l’ai portée pendant neuf mois, ma fille. Mon sang coule dans ses veines. En faisant part de mes réflexions à Chéri, j’ai cependant vite réalisé que nous ne voyions pas les choses sous le même angle.

Moi : Ça m’énerve qu’on rabâche qu’Obama est Noir! Il est MÉTIS, bordel!

Lui : S’il était un criminel, personne ne penserait à revendiquer son côté blanc. Maintenant, tout le monde veut se l’approprier. Laissez-nous au moins ça!

Moi : Là n’est pas la question! Obama n’est pas que Noir et ça, on a tendance à l’oublier. Ça m’agace de voir toujours les mêmes gros titres. « Premier président afro-américain ». Heu, allô? C’est parce qu’il est aussiblanc que noir!

Lui : Dès qu’il y a un mélange, ce n’est plus blanc. Quand tu n’es pas Blanc, tu es Noir! Noir inclut tous les dégradés possibles quand on parle de race. Colin Powell est plus pâle qu’Obama, mais il est quand même vu comme un Noir.

Moi : Es-tu en train de dire que notre fille est Noire?

Lui : Oui, elle est Noire.

Moi : Pour moi, elle est mulâtre. Ni Noire, ni Blanche. Mieux : elle est les deux! Dire qu’elle est Noire, c’est comme m’effacer de sa vie…

Lui : Tu crois que les gens la définiront comme « mi-Blanche, mi-Noire »? Ils opteront pour ce qui est le plus visible!

C’est là que ça m’a frappée. Trésor sera toujours une minorité VISIBLE. Qu’elle vive au Canada, au Sénégal, pays d’origine de son père, ou en ailleurs sur la planète, elle ne se fondra jamais à aucune foule. Elle sera toujours celle qui est un peu plus foncée ou un peu plus pâle. Jamais tout à fait « dans le ton ». Même sous son propre toit.

La suite sur Sympatico… (Chronique «Mama Cool»)

Vous pourriez également aimer

Aucun commentaire

  • Répondre Pierre-Luc 11 novembre 2008 - 11 h 14 min

    Ben.. Moi j’ai été adopté par deux Québecois et le fait que les gens soient présenté comme noirs, blancs ou mauve picotté, je m’en fou.

    Je pense que chercher à étiquetter les gens absolument parce qu’ils sont nés à une place ou que leurs parents sont de telle ethnie, c’est perdre pas mal de temps à s’enfarger dans les fleurs du tapis.

    Nous sommes tous des humains, la couleur de peau n’a rien à voir avec grand chose.

  • Répondre Milou 11 novembre 2008 - 12 h 53 min

    Je passe en vitesse, juste pour te dire que ce billet Mama Cool est un de mes préférés.
    Il fait réfléchir, il est sincère et très touchant.
    J’ai souvent réfléchi à cette question de “noir-blanc”, mais je ne vis pas “dedans”. Ta réflexion, plus celle de ton ché, c’est super intéressant.
    Et un jour, j’espère lire ou entendre celle de Petit Trésor 😉

  • Répondre Marie-Julie Gagnon 11 novembre 2008 - 13 h 12 min

    @Pierre-Luc: Toi-même, tu es blanc? Noir? Dégradé? 😉 Ton attitude est tout à fait admirable. Malheureusement, rares sont les gens qui pensent comme toi.

    @Milou: Merci! À la base, le ton de Mama Cool devait être humoristique. J’ai hâte que ça devienne un blogue pour savoir ce que les gens pensent des chroniques plus sérieuses. Perso, j’aime bien alterner entre l’humour et la réflexion. J’ai hésité à aborder ce sujet. C’est très «touchy», parce que je ne veux blesser personne. Je trouve aussi que c’est m’accorder beaucoup d’importance que de vouloir à tout prix être «reconnue» comme la mère de ma fille! Quelqu’un m’a dit un jour que faire un enfant était un acte très narcissique, puisqu’on veut se voir en eux. Il y a sûrement un peu de ça. Ma fille a beaucoup de caractère alors je ne m’inquiète pas vraiment pour les autres. C’est par rapport à elle-même que je me pose des questions. Même à 2 ans, on voit clairement qu’elle a hérité de ma sensibilité et de ma propension à me poser beaucoup de questions…

  • Répondre Milou 11 novembre 2008 - 15 h 45 min

    Je pense moi aussi que la recette gagnante comprend de l’humour et du “sérieux”. Ben en fait, qu’on sente l’authenticité peu importe le ton.
    J’aime beaucoup tes humoristiques, certains plus que d’autres, sois-en assurée 🙂
    Mais j’ai aussi aimé cette chronique pour son émotion, sa sensibilité. Tes lectrices et lecteurs n’ont pas à avoir un enfant métisse ou à l’être, mais je suis sure qu’ils se reconnaissent comme parents. Les préoccupations, l’anticipation de l’avenir de bébé etc… Je suis grippée je cherche mes mots loll.
    Et finalement, oui vivement le Blogue Mama Cool!

  • Répondre Pierre-Luc 11 novembre 2008 - 17 h 48 min

    Je suis né d’une mère colombienne et d’un père inconnu, ça fait de moi un latino, mais si je m’arrange d’une certaine façon, je peux avoir l’air arabe.

    Dis toi que si tu trouves que le teint plus foncé de ta fille te dérange, pour elle, tu seras toujours sa mère de toute façon et dans le fond, c’est tout ce qui compte. Même si c’est quelque chose d’apparent que je ne suis pas né ici, que mes parents adoptifs sont blancs, moi, je l’oublie vraiment souvent.

    Tiens, ça me fais penser à une anecdote. Je viendrais l’écrire ici lorsqu’elle sera écrite.

  • Répondre Marie-Julie Gagnon 11 novembre 2008 - 17 h 56 min

    @ Pierre-Luc: Le teint de ma fille ne me «dérange» pas, bien au contraire! Je trouve que c’est la fillette la plus magnifique de la terre. D’ailleurs, parlant d’anecdote, quand j’ai connu son père (qui est aussi noir que Corneille), nous vivions en Asie. Un jour où nous nous étions donné rendez-vous à l’intersection d’une rue, je me souviens avoir scruté la foule à la recherche du chandail rouge qu’il portait ce jour-là… Quand il est arrivé, j’ai éclaté de rire devant ma propre bêtise: ç’aurait été tellement plus simple de chercher le Noir à travers les Chinois! hi! hi! hi!
    Tout ça pour dire que j’adore le teint de ma fille et qu’en réalité, je ne vois ni sa couleur, ni la mienne, ni celle de son père. Je veux simplement qu’on oublie pas que je suis sa mère même si je suis beaucoup plus pâle qu’elle. C’est du pur orgueil.

  • Répondre JulieT 13 novembre 2008 - 5 h 27 min

    Quel excellent Mama cool cette semaine!

    Je n’avais jamais réalisé moi non plus que ta fille serait toujours une minorité visible… Je présume qu,on porte attention à ce concept quand on croise un inconnu d’une autre couleur dans une foule uniforme…

    Ceci dit, on a souvent entendu parlé des minorités visibles et des discriminitions qu’ils subissent mais peut-être il y aura-t-il pour Petit Trésor encore plus d’avantages que d’inconvénients à avoir la peau de couleur différente que celle de la majorité qui l’entoure? Obama marque peut-être ce tournant historique.

    Tu dis avoir souvent été déçue des commentaires des gens qui te demandaient naïvement oèu tu l’avais adopté… As-tu compté le nombre de fois oèu les gens t’ont dit qu’elle était particulièrement belle? Et ça, ce n’est rien d’autre que l’heureux mélange de la génétique de ton chum et de la tienne.

    Au plaisir de continuer à lire ta chronique!

  • Répondre Marie-Julie Gagnon 13 novembre 2008 - 8 h 26 min

    @JulieT: Merci! 🙂 Ce n’est pas de la déception, c’est plutôt de l’agacement. J’ai toujours envie de leur cracher: «De quoi j’me mêle?» et puis, comme je le disais, je suis super fière de ma fille et revendique ma participation à sa «création»! lol Bien sûr que ça fait plaisir d’entendre les gens dire qu’elle est belle. En même temps, tous les parents se font dire la même chose. Et puis, la beauté n’a pas empêché Halle Berry de subir de la discrimination raciale de temps à autres! Mais comme je le disais, c’est surtout la quête identitaire que je redoute… Remarque que je trouve ça plutôt positif en général, les crises identitaires… Merci en tout cas! C’est fou, c’est la chronique que j’ai le plus hésité à envoyer…

  • Répondre Aaliyah 14 novembre 2008 - 3 h 29 min

    J`aime beaucoup cette chronique que vous avez écrite. Et, c`est normale de se poser des questions au niveau culturelle ou raciale. Je comprends votre douleur au niveau de connaitre ses racines blanches ou de revendiquer l`autre moite qui est <>. Le problème de nos jours, c`est que les gens ont appris qu`il y a qu`une seule façon de voir les choses: Soit tu es noir; soit tu es blanc. Les gens oublie la vrai définition du mon métis. Mais pire encore, ont oublie l`essentiel: Être une bonne cause pour l`humanité. La meilleur des choses n`est pas de la faire découvrir ses origines ou de l`associée dans telle catégorie raciale, mais de l`entrainer à être une bonne personne et d`aller a l`au delà de l`apparence physique (Dans ce contexte la race). Cela n`a aucune importance qui tu es, ou d`ou vous venez, ni qui vous choisissez d`être (au niveau raciale). La chose la plus importante selon moi c`est Quesque tu peux faire pour être utile dans ce bas monde? A la fin, les gens s`habitue a la différence, ce qu`il retient c`est comment ont est a l`intérieur. Et Obama à opter pour la meilleure solution. Il ne voit l`Amérique blanche, ni noire, ni asiatique, ni amérindien, ni espagnole; mais plutôt l`Amérique en générale. Il simplifie ce que les gens compliquent.
    PS: Les blancs aussi souffrent de discrimination, ils n`y pas juste les minorités visibles. Comme je l`ai dis au début, les gens pensent trop d`une seule façon, ils n`ont qu`une seule vision des choses.

  • Répondre Corinne 14 novembre 2008 - 23 h 29 min

    Bah! L’important, c’est comment vous deux élevez votre fille.

    Je ne connais pas le papa, mais à en juger par le peu que je devine du tempérament de la maman, je pense que Petit Trésor sera bien armée pour la vie. Et ne sera pas du genre à se laisser emm… enquiquiner par les imbéciles.

    Reste confiante. Tu es sa mère, elle est ta fille. Voilà tout. Et la société évolue. Lentement, mais ça bouge. Je veux croire qu’elle aura moins à souffrir que les générations précédentes d’être une “minorité visible”. Je n’aime pas cette formule. Elle sera une femme, voilà tout. Avec un peu de vous deux en elle. Et beaucoup d’elle-même

    😉

    PS. À quand un petit frère, histoire d’assurer la parité?

  • Répondre Julien 15 novembre 2008 - 1 h 29 min

    Article très touchant et qui fait réfléchir…

    Sachant que ma femme est asiatique, je me pose souvent la question de savoir à quelle étape en sera rendu le monde le jour où nous aurons des enfants.

    Déjà que ce sera un capharnaüm linguistique à la maison 😛

  • Répondre à Aaliyah Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :