Gourmandise Montréal

Le Salon du Bonheur

8 novembre 2008
pointg1

Thierry Andrieu et Julien Reigner de la boutique Point G

C’est Eza Paventi qui me l’a fait découvrir dans le cadre de la webémission D’est en ouest. J’avais complètement craqué pour le personnage. Aujourd’hui, j’ose affirmer: j’ai trouvé mon équivalent gourmand! «À la fin de la journée, si je fais le décompte de ce que j’ai mangé, il y a 70 % de sucre», m’a confié Thierry Andrieu au Salon passion chocolat & cie ce matin. Youppiiiiiiii! Je ne suis pas la seule de mon espèce!

Avec sa mèche rose, le copropriétaire de la boutique Point G, qui a pignon sur l’avenue Mont-Royal, s’agençait parfaitement avec les macarons colorés qui ornaient le présentoir de ce royaume épicurien. Et quel présentoir! Il faut absolument goûter le chocolat aux noisettes à tartiner (un genre de Nutella haut de gamme), qui figure parmi mes coups de coeur de cette quatrième édition (la première à laquelle j’assistais), où je me suis rendue avec ma fille de deux ans.

cidreglace
Cidres de Val Caudalies

Notre matinée a débuté par une dégustation de cidre de glace de Val Caudalies (enfin, la mienne: Trésor a plutôt attaqué une sucette chocolatée en forme de chien en guise d’entrée). Quelques heures plus tard, nous rencontrons ma copine Gina, qui me glisse qu’elle vient de goûter à un délicieux cidre de glace, elle qui n’en est pas friande d’habitude. «Il n’était pas sucré comme ceux que j’ai bus auparavant», me dit-elle. Nous nous rendons rapidement compte que nous avons succombé au goût liquoreux de la même bouteille, Humeur d’Éole. Détails: cinq variétés de pommes – Cortland, MacIntosh, Empire, Liberty et Spartan – composent cette boisson «obtenue par cryoconcentration des moûts de pomme sous l’action naturelle du froid hivernal» (dixit le site Web de la cidrerie). Résultat: «On obtient un cidre légèrement moins sucré et à teneur plus faible en alcool que le cidre de glace.» Mes papilles sont encore en émoi!

defile2
Oui, la jupe et les jambières sont bien en chocolat!

10h30. Ma puce et moi nous dirigeons vers la scène pour le défilée de chapeaux et de robes faits de chocolat. «N’agresse pas les mannequins!», m’avait lancé Chéri avant que nous quittions la maison. (Ha. Ha. Ha. Très drôle.) Mon commentaire? É-pous-tou-flant! Malgré quelques problèmes techniques (disons que le chocolat n’est pas le matériau le plus résistant! lol), les créations présentées étaient étonnantes et oui, appétissantes. Les designers Anne de Sahlla, Yves Jean Lacasse, Helmer Joseph et Joëlle Giroux ont uni leurs forces à celles de quatre des chocolatiers les mieux cotés au Québec: Geneviève Grandbois, Christophe Morel, Marc Chiecchio et Ludovic Fresse. Ma création favorite? La première, d’inspiration péruvienne (celle qu’on peut apercevoir sur la photo ci-dessus), qui a été ajoutée au programme à la dernière minute (je n’ai malheureusement pas noté le nom du tandem qui l’a conçue because la gestion bébé/photos).

mayachoco

Une fillette comblée!

Nous mangeons ensuite tellement de sucreries et de chocolat que la sieste quotidienne de bébé passe rapidement au rayon des choses aussi probables qu’une réconciliation entre Madonna et Guy Richie. Précisons-le: le Salon passion chocolat & cie ne présente pas que le délice des dieux. Entre les calissons de la confiserie française Fruidoraix, les thés de la boutique Un amour des thés, les mariages audacieux de Trucs et truffes (chocolat et pâté au poivre, chocolat et fromage…) et les multiples producteurs de vins fruités (oui, ils sont de plus en plus nombreux à utiliser bleuets, fraises et autres fruits des champs), nous n’avons pas vu le temps passer. Malgré un nombre d’exposants somme toute assez restreint (une soixantaine), le Salon nous aura gardé captives pendant trois bonnes heures!

defilegina1

Gina et ses bottes «bonbons»

Après, il fallait rentrer et essayer de convaincre bébé de faire dodo… je dis bien «essayer». Malgré tout, j’irais bien le faire, ce tour du monde chocolaté

P.S.Gina: Merci de m’avoir «forcée» à goûter au «Nutella» du Point G! lol

 

Pratico-pratique: au Palais des congrès de Montréal (Hall 220A) le samedi 8 novembre de 10h à 20h et le dimanche 9 de 10h à 18h. Prix d’entrée: 14$ (adultes), 4$ (enfants de moins de 12 ans). Des passeports sont aussi disponibles.

Vous pourriez également aimer

Aucun commentaire

  • Répondre Martine 8 novembre 2008 - 12 h 43 min

    Je le rate à chaque année. Merci de me rappeler l’existence de ce salon! Je crois que je vais tenter d’y aller demain…

  • Répondre Gina Desjardins 8 novembre 2008 - 12 h 51 min

    Vive mes bottes!!!! ; )

    J’ai l’impression d’être en sevrage de chocolat ce matin. Je crois que le seul moyen que je me sente mieux serait d’en manger.

    Maudit, pourquoi j’ai laissé mon sac de chocolats à Julie 😉 ?

  • Répondre Marie-Julie Gagnon 8 novembre 2008 - 16 h 48 min

    @ Martine: ça vaut le coup, mais je trouve le prix d’entrée un peu élevé…
    @ Gina: Hi! Hi! Nous, en est en train de passer à travers tous nos cadeaux… sans compter nos achats! lol

  • Répondre yesil kart 17 novembre 2008 - 6 h 44 min

    Pourquoi ce site Web n’ont pas l’autre appui de langues ?

  • Répondre à Marie-Julie Gagnon Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :