Une image vaut mille mots

Je l’aime

4 novembre 2008

barack_obama

Merci pour l’espoir.

Vous pourriez également aimer

Aucun commentaire

  • Répondre Milou 5 novembre 2008 - 1 h 29 min

    😉

  • Répondre Alimata 5 novembre 2008 - 17 h 20 min

    C’est au pied du mur…
    Qu’on voit le mieux…
    Le mur !!

  • Répondre Les (Z)imparfaites 5 novembre 2008 - 18 h 34 min

    Ici aussi!

  • Répondre Marie l'urbaine 7 novembre 2008 - 0 h 03 min

    Et comment !

    Moi qui suis restée de glace pendant toute la campagne (et avant cela, pendant tout le duel avec Hillary), depuis mardi soir que je suis happée par l’émerveillement, l’espoir, l’inspiration. Malgré le fait que ce ne sera pas facile, que c’est une grosse machine les USA et même que mes idées à moi sont plus à gauche que lui. Oublie ma dernière phrase : je suis tombée sous le charme. Sa petite famille qui s’avance sur scène à Chicago, ça m’a sciée.

    OUAH ! 🙂

  • Répondre Marie-Julie Gagnon 7 novembre 2008 - 16 h 25 min

    Moi je me souviens encore des frissons provoqués par son discours d’il y a quatre ans… Je suis plutôt allergique aux campagnes électorales (peu importe lesquelles) et j’ai beaucoup de difficultés à m’intéresser sincèrement aux candidats, mais dans ce cas-ci, comme plusieurs, j’ai été complètement séduite par son histoire et son parcours. «I have a dream…» Je craque pour l’homme bien avant le politicien. C’est d’ailleurs ce qui me fait peur. Il me décevra forcément (il m’a déjà déçue en jouant la game «je suis le meilleur», obligatoire en période électorale, je sais, mais c’est contradictoire avec ce que j’admire chez lui). J’aime le fait qu’il soit l’incarnation parfaite du «rêve américain». Qu’il soit «multiple», avec toutes ses «vies» dans différents coins du monde. Qu’il soit contre la guerre. Il me touche. Aucun politicien ne m’a jamais touchée auparavant. Ce n’est pas rien pour quelqu’un qui a tourné le dos à la politique depuis longtemps.

  • Répondre à Marie-Julie Gagnon Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :