Actualité N'importe quoi

Quand les flash mobs deviennent des outils marketing

15 septembre 2008

Semblerait que les flash mobs, ces rassemblements éclairs qui faisaient fureur en 2003, soient maintenant utilisés à des fins promotionnelles. Communication Marketing et CampusFrance en organisent un demain, à midi, au Square Dorchester (coin René-Lévesque et Peel), à Montréal. Dans le communiqué de presse (communiqué de presse? Ouch!), on annonce pompeusement que ce sera «le premier véritable» à Montréal. On a plus les «véritables» qu’on avait! On nous invite même à nous  y inscrire via Facebook en annonçant que de nombreux prix seront offerts, dont un voyage à Paris… 

 

 

Pour ceux qui ne connaissent pas ce phénomène né à New York, voici comment Wikipédia le définit: «Un flash mob, terme anglais traduit généralement par foule éclair ou mobilisation éclair, est le rassemblement d’un groupe de personnes dans un lieu public pour y effectuer des actions convenues d’avance avant de se disperser rapidement. Le rassemblement étant généralement organisé au moyen d’Internet, les participants (les flash mobbers) ne se connaissent pas pour la plupart.» Pour l’historique, par ici.

 

Second souffle? On dirait bien, si l’on se fie aux observations de Houssein Ben-Ameur, qui s’y intéresse de près depuis les débuts. 

 

Quelques grands «classiques» qui me font sourire: les No-Pants missions et, bien sûr, les pillow fights! Dans certains cas, j’avoue que la «foule éclair» peut constituer un outil marketing intéressant, comme dans le cas de la campagne Free Hugs flash-mob, visant à dénoncer la discrimination envers les personnes séropositives.

 

À lire, un texte super intéressant sur le sujet sur The Art of the pranx.

Vous pourriez également aimer

Aucun commentaire

  • Répondre Gina Desjardins 15 septembre 2008 - 21 h 54 min

    Et maintenant, les Rickmob 😉
    http://sandrineplasseraud.typepad.com/marketing/2008/04/rickmob-flashmo.html

  • Répondre Marie-Julie Gagnon 15 septembre 2008 - 21 h 57 min

    Mouhahaha! Trop cool! J’adore!

  • Répondre à Gina Desjardins Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :