Actualité Europe Tendances

Prison break – the sequel

24 avril 2008

Je vous parlais des hôtels-prisons la semaine dernière… Le journal Métro a publié un papier similaire, hier. Parmi les établissements cités dont je n’avais pas fait mention, notons Malmaison, à Oxford (construit par Guillaume le Conquérant en 1071), The Liberty Hotel, à Boston, The Four Seasons, à Istambul (où l’on peut même se marier !) et The Langholmen, à Stockholm (à la fois hôtel, auberge de jeunesse et centre de conférence).

 

The Liberty Hotel, à Boston 

Sur le toit de The Liberty Hotel, à Boston… 

 

The Four Seasons, à Istambul 

The Four Seasons d’Istambul est à deux pas de la Mosquée bleue et du palais de Topkapi

 

Vous pourriez également aimer

Aucun commentaire

  • Répondre Marie l'urbaine 24 avril 2008 - 21 h 33 min

    Quels beaux souvenirs tu me fais vivre ! La Turquie est dans mon “top three” des pays coups de coeur. J’oserai même écrire que c’est mon numéro un ! Et Istamboul… Notre petit hotel était à deux pas du Four seasons et de notre chambre on voyait aussi la Mosquée bleue et Aya Sofia-Sainte-Sophie (sur la photo en arrière-plan). Imagine les appels à la prière du vendredi matin… Il y a eu un tremblement de terre lors de notre première nuit et on n’a même réalisé le danger – c’était en 2000, un an après le séisme qui a fait des milliers de morts. Nous étions comme ensorcelés par la beauté de la ville. Du toit de l’hotel, on voyait d’un côté la mosquée et Sainte-Sophie, et de l’autre, la mer de Marmara et les immenses cargos qui la sillonnent !
    Ahh, le pays des cerises, des pistaches et des loukoums ! Et je ne te parle pas de la Capadocce !!!!
    Un autre sujet pour mon blogue (soupir)

  • Répondre Marie-Julie Gagnon 24 avril 2008 - 21 h 45 min

    Je te le dis, ce n’est pas un blogue qu’il faut que tu fasses, mais tout un bouquin! 😉 Tu me donnes encore plus le goût d’y aller, moi qui n’ai jamais vu ce coin du monde… Tu crois qu’on a assez d’une vie pour visiter tous ces pays qui nous appellent ?

  • Répondre à Marie l'urbaine Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :