Ciné

Les films qui donnent envie de voyager

20 avril 2008

En lisant ce billet de Ben Hancock, je me suis demandée à mon tour quels films pouvaient constituer mon petit palmarès perso. Pas facile. Je réalise que l’origine de mon envie de voir le monde vient autant des dessins animés de mon enfance (moi, la première fois que je suis allée à Paris, ce sont les décors de Rémi sans famille que je voyais !) que des livres et des films. Lesquels choisir ? Plutôt que d’établir un palmarès, je les classe donc par catégorie. Voyons voir…


Ma série culte : Les mystérieuses cités d’or. J’ai TELLEMENT rêvé de voir le Machu Picchu que je ne m’y suis pas encore rendue. Il fait partie des évidences, des choses que je sais que je vais voir un jour, alors je remets toujours ce projet au profit des voyages-impulsions (parenthèse pour dire que j’aurais voulu appeler ma fille Zia, mais Chéri s’y est violemment opposé)… Mention spéciale à Belle et Sébastien (toujours des enfants en quête, sur la route…), qui m’a fait découvrir les Pyrénées. J’avais même baptisé mon chien Pucci en l’honneur d’un des compagnons de Sébastien !


Un souvenir flou : Indochine. Quel film ! Dire que je n’ai pas encore vu la Baie d’Ha Long « en vrai » (Marie de la Terre a publié un billet très inspirant sur le tourisme responsable dans ce coin du monde)… Je dois le relouer (l’acheter ?), ça fait trop longtemps…



Coups de coeur : Kabhi Kushi Kabhi Gham (La famille indienne). C’est LE film qui a déclenché ma passion pour Bollywood (comment ne pas craquer pour ça, ça ou ça ? lol). Idem pour Drunken Master II, qui a révélé le jeune Jackie Chan en 1978 (et son drunken boxing: allez voir cet extrait)… et le Hong Kong (en partie en carton-pâte) d’une certaine époque (God ! I miss Anita Mui…).


Mon film thérapie : L’auberge espagnole, que j’ai vu au moins 10 (20 ?) fois en revenant de mon long séjour en Asie, en pleurant aux mêmes passages visionnement après visionnement (au début, quand Xavier parle de ces rues qui deviendront familières parce qu’on y aura vécu… À la fin, bien sûr, quand il revient à Paris et se met à fréquenter les lieux que fréquentent les touristes… voyez, je me remets à chialer, là ! lol). J’ai eu l’occasion d’interviewer Cédric Klapisch lors de la sortie des Poupées russes (l’entrevue intégrale est ici). J’ai bien aimé ce second opus aussi, pour cette impression de retrouver une bande de vieux copains (j’adore que le romantique fini soit l’idiot de service du premier film).


Films chocs : Cidade de deus (Cité de Dieu) et The constant gardener, bien loin de la carte postale touristique, mais oh combien saisissants. Le genre de films qui nous secouent suffisamment pour ne plus faire sentir la distance et nous rappeler que là, tout près, dans des lieux magnifiques, des gens vivent dans des conditions pas possibles. Ni l’un ni l’autre ne m’a quittée. Ces deux films, je les porte toujours en moi, des années plus tard.


Mon Asie animée : Perfect Blue. J’ai vu et revue les « décors » du film dans les rues de Tokyo, de Taipei… Le premier thriller animé que j’ai vu. Intense.





La Chine que je veux voir : ex-equo, Tigre et Dragon et Balzac et la petite tailleuse chinoise. Non, je n’ai pas encore parcouru la Chine continentale. Mais ça ne saurait tarder ! 





Un fantasme : L’Amant. Quoiqu’en disent les puristes, l’adaptation du livre de Marguerite Duras reste pour moi l’un des films les plus sensuelo-inspirants que j’ai vus dans ma vie. 





Top-quétaine : L’Australienne (impossible de retracer le titre original), vu en français à la télé quand j’étais enfant. Je me souviens vaguement des bateaux à aubes, de Melbourne, des robes à volants… Ben quoi, je vous avais prévenus : top-quétaine ! lol


Il y aurait aussi, livres, dessins animés et films confondus : La Vallée secrète (je n’ai trouvé que la version espagnole du générique) et Skippy, qui se déroulaient en Australie, Diarios de Motocicleta, Aladdin et autres dérivés des Contes des mille et une nuits, The Beach (j’ai adoré le livre mais plutôt détesté le film, même si j’avoue le regarder de temps à autres à cause des images idylliques de la Thaïlande), Singles (Seattle, l’époque grunge…) Le Diable vertLost in translation, Thelma and LouiseLes aventuriers du timbre perdu (lol)Les Trois mousquetaires, L’Île au trésor (je voulais TELLEMENT devenir mousquetaire ou pirate quand j’étais petite !) et Tom Sawyer (pour la soif de liberté, l’aventure en radeau, le Mississippi, le mystérieux Joe l’Indien…)Il y avait aussi cette série qui passait sur Canal Famille et qui se déroulait en Nouvelle-Zélande, avec des Maoris… ça dit quelque chose à quelqu’un ?

 

P.S. : Désolée, le charme de Jack Kerouac n’opère pas du tout sur moi. Ni de Easy Rider, ni de Zabriskie point…

P.P.S. : J’oubliais Crossroad… Mais non, c’est une joke !

P.P.S.: Et la Bible ? Ça fait voyager, ça, non ? Moi, Zachée dans l’arbre, je le trouvais cool ! lol

Vous pourriez également aimer

18 Commentaires

  • Répondre Julie T 20 avril 2008 - 6 h 54 min

    J’ai pas mal les mêmes références que toi… sûrement l’âge et notre passion commune pour les voyages. J’ajouterais Le Château de ma mère et la Gloire de mon père de Pagnol pour avoir si bien dépeint la douceur de la vie provençale…

  • Répondre Marie-Julie Gagnon 20 avril 2008 - 9 h 19 min

    Oui ! Moi aussi j’ai tripé sur les films de Pagnol !

  • Répondre Milou 20 avril 2008 - 10 h 12 min

    Si tu veux je te prête le coffret des Cités d’Or 😛
    Tu y retrouveras en prime, la “qualité” de son et d’image de jadis 😉

  • Répondre Martine 20 avril 2008 - 11 h 40 min

    Bien, bien d’accord avec toi pour l’Amant. Ouf…

  • Répondre Vero Shapiro 20 avril 2008 - 14 h 11 min

    Entièrement d’accord pour l’Amant. Et je rajouterais aussi Kudun.

    Mais THE film qui m’a fait voyager: Un thé au Sahara. Après l’avoir regardé un soir de février, je me suis juré d’y aller le boire, ce thé au Sahara. Et 6 mois plus tard, je m’embarquais dans un projet qui m’emmenait au Maroc où j’ai bu le meilleur thé de ma vie. Mais ce n’était pas suffisant, j’ai aussi fait le White Desert en Égypte et le Thar en Inde. Maintenant, je rêve du désert de Gobie… Et tout ça à cause d’un film!

  • Répondre Marie-Julie Gagnon 20 avril 2008 - 15 h 42 min

    J’aurais tellement aimer Un thé au Sahara… La vérité ? Je n’ai pas embarqué du tout !

  • Répondre Paula 20 avril 2008 - 19 h 16 min

    L’Amant, L’Amant, L’Amant… J’ai eu ce film dans la peau pendant des jours.
    L’Auberge espagnole, je te comprends tellement!
    Diarios de Motocicletta, un must, tout comme Y Tu Mama Tambien.
    J’ajouterais aussi:
    Le Grand bleu pour le rêve, Gadjo Dillo pour la liberté et la musique, Himalaya L’enfance d’un chef pour ce peuple des montagnes, Baraka pour la poésie, L’odeur de la papaye verte pour l’impression que j’en garde… Et ce film dont j’oublie le nom: ça se passe en Asie, c,est une jeune femme qui tient un tout petit resto… ça vous rappelle quelque chose?
    Et mon plus récent coup de coeur: The Darjeeling Limited.
    Et tant d’autres…

  • Répondre Marie-Julie Gagnon 20 avril 2008 - 20 h 04 min

    @ Paula: Chungking Express? À Hong Kong, j’ai cherché le resto où une partie du film a été tourné pour me rendre compte que c’était dans un endroit hyper-touristique où j’étais allée prendre un verre la veille!

    L’odeur de la papaye verte m’a profondément ennuyée, à l’époque. J’ai beaucoup de mal avec les films lents…

    J’avais oublié Ai ni ai wo (Betelnut Beauty: http://www.imdb.com/title/tt0275902/) dans ma liste, qui se passe à Taipei et qui parle d’un aspect culturel très particulier à Taïwan… (http://www.webzinemaker.com/admi/m12/page.php3?num_web=13202&rubr=2&id=221437).

  • Répondre Josie 20 avril 2008 - 20 h 20 min

    Out of Africa.
    J’étais toute jeune (j’avais quoi, 11 ans ?!!) et déjà, je serais partie en safari avec Robert Redford n’importe quand !!!

  • Répondre Marie l'urbaine 20 avril 2008 - 23 h 05 min

    Trop cool comme sujet !

    Plein de coups de coeur en commun. Zia, quelle bonne idée de prénom 🙂 Je connais un Étienne qui veut être appelé Esteban. Je crois que nous ne sommes pas seulement la génération Pase-Partout, les cités d’or nousont marqués aussi ! Attends de voir (un jour…pffff) nos photos du Macchu sur mon blogue… Faire le Chemin des Incas c’est hallucinant, je te le souhaite. ! Et merci pour la référence c’est vraiment super sympa de ta part 🙂

    Quoi d’autre ?

    Bizarrement, le film Kandahar. Pas qui donnent envie de voyager, mais qui rappelle les voyages. Oui, je sais, bizarre.

    Le film El Viaje, en Amérique du Sud. Quand on voit la Plaza de armas de Cuzco, je capote.

    As-tu vu Le Masaï blanc ou qqchose du genre ? Moi non mais ça a l’air incroyable (une Scandinave épouse un Masaï et vit dans sa communauté…)

    Mon film coup de poing : Va, vis et deviens (de l’Éthiopie à Israël).

    Un autre coup de poing : El Norte (des Guatémaltèques fuient la guerre civile vers la Californie).

    Le film du fils qui accompagne son père de Marseille jusqu’à la Mecque ? C’est quoi déjà ? Un road movie incroyable.

    Bon, j’ai les idées en bouillie, je suis sûre qu’il y en a plein d’autres… tant pis ! Merci pour ce post !

    🙂

  • Répondre Marie l'urbaine 21 avril 2008 - 21 h 45 min

    Ah oui !
    Pour le Brésil, il y aussi Gare centrale. Génial, et c’est un “voyage” en même temps.
    Pour le Mexique, un MUST : Como agua para chocolate (Une saveur de passion). Trop génial ! Frida aussi…

  • Répondre Julie T 22 avril 2008 - 6 h 31 min

    Paula parlait peut-être de Tampopo… En tout cas, si c’est pas ça le film est digne de mention. Puis, je partage tout à fait ses coups de coeur pour Himalaya L’enfance d’un chef et Baraka.

  • Répondre Marie-Julie Gagnon 22 avril 2008 - 23 h 24 min

    Tampopo… effectivement ! Baraka aussi… Himalaya, je l’ai en version originale, mais sans sous-titres! lol

    Côté bouffe/Asie, un incontournable à mon avis est God of Cookerie avec Stephen Chow. Complètement absurde!

    Merci pour vos listes, je saurai quoi voir lors de la prochaine «crise de voyage»! 🙂

  • Répondre Vincent 9 mai 2008 - 18 h 15 min

    Je suis tombé sur cet article avec un lien sur un autre blog et je le regrette pas.
    Ca va me faire beaucoup de films à voir pour moi qui reviens juste d’un tour du monde…
    Merci

  • Répondre ashin 11 juillet 2009 - 5 h 22 min

    et Into the Wild, il est où le Into the Wild ?, faut dire qu’il y en a tellement de ces films qui nous font voyager!
    Oh et aussi … My Blueberry Nights de Wong Kar Wai, c’est le genre de film qui laisse une sensation bizard dans le bide et des frissons dans les orteils de pied après les avoir vue…
    et aussi, si tu as aimé Balzac et la petite tailleuse chinoise tu DOIT voir Les Filles Du Botaniste, c’est du même réalisateur (Dai Sijie) et les paysages sont…y’a pas de mots….

  • Répondre Marie-Julie Gagnon 11 juillet 2009 - 9 h 06 min

    @ashin: J’ai parlé de My Blueberry nights quelques semaines plus tard (http://taxibrousse.wordpress.com/2008/08/25/deux-films-deux-visions-de-new-york/)… J’ai tellement aimé ce film! Par contre, je n’ai pas encore vu Les filles du botaniste. Je mets ça sur ma liste de films à louer cet été! Merci! 🙂

  • Répondre guillaume 17 juin 2012 - 16 h 47 min

    Du même avis pour “Indochine” dans la même veine je rajouterais “Beyond Rangoon” (hélas introuvable en DVD je crois) même si l’action du film se passe en Thaîlande non loin de la fronitère birmane. “The beach” m’avait profondément ennuyé au cinéma, je l’ai revu dernièrement en DVD et j’ai apprécié (mais ça ne m’aurait pas fait le même effet sans les paysages j’avoue), “L’auberge espagnole” parle à beaucoup de personnes, on ressent les émotions de Romain Duris lorsqu’on partage la même expérience à l’étranger. Je rajoute pour ma part: “Orgeuil et préjugés” (le film) pour la majestueuse campagne anglaise, la nature et les châteaux, “Pierrot le fou” (le Sud de la France, “La gloire de mon père/Le château de ma mère” (pour la magnifique Provence, les paysages varois), “Respiro” (la Sicile) et “Le grand bleu” (voyage entre Grèce, Sicile et Pérou).

  • Répondre 47 films pour voyager par procuration - Taxi-Brousse 21 août 2015 - 23 h 50 min

    […] billet d’Amandine du blogue Un sac sur le dos, je me suis dit qu’il était peut-être temps de rafraîchir ma liste de films qui font voyager. Deux semaines plus tard, le hasard fait que Jeff de l’équipe de […]

  • Répondre à 47 films pour voyager par procuration - Taxi-Brousse Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :