Boulot Nomade sédentaire Réflexions

Superstitions à la carte

28 mars 2008

 

Taipei 101
 Taipei 101
 

Je chronique sur les superstitions dimanche matin à Pseudo-Radio et ça m’a amenée à réfléchir sur le sujet. Que font par exemple les Chinois quand ils se retrouvent au 4e étage d’un hôpital  occidental alors que ce chiffre est associé à la mort (sa sonorité en chinois est la même que le mot « mort ») ? À Taïwan, je me souviens qu’on bannissait les 4e étages, un peu comme les 13e en Amérique du nord (d’ailleurs, quelqu’un peut me dire où l’on trouve de ces fameux buildings sans 13e ?).

 

On connaît l’obsession des Chinois pour les chiffres. Alors que pour nous, le chiffre 7 est chanceux, au pays de Mao, il est lui aussi associé à la mort. Le chiffre 9 serait positif parce qu’en cantonnais, il se prononce comme « suffisant ». Le 8 étant associé à la prospérité, pas étonnant que la cérémonie d’ouverture des jeux olympiques de Beijing ait lieu le 08/08/08…

 

Pour les gens qui souffrent de « supertitionnite » aiguë comme moi, on peut facilement se taper de bonnes petites crises d’angoisse si l’on ajoute les croyances d’ailleurs à celles d’ici. Perso, j’opte pour la formule « à la carte ». Comme pour les religions, je prends ce qui m’interpellent le plus. Le feng shui par exemple. Simple ensemble de superstitions pour la plupart des Occidentaux, cet « art chinois millénaire » est un véritable mode de vie en Asie. Taipei 101 a été conçu en respectant ses règles, tout comme les plus importants bureaux de Chine ou de Hong Kong.

 

Selon Van Minh, « le feng shui est aux bâtiments ce que l’acupuncture est au corps ». Pourtant, l’acupuncture a la cote en Occident depuis quelques années ! Je ne peux pas m’empêcher de me dire qu’il y a une certaine logique dans les principes du feng shui. Ne faisons-nous pas partie d’un tout malgré les apparences ?  Si nos gestes de consommation ont un impact à l’autre bout du monde, qu’un battement d’ailes de papillon au Brésil peut déclencher une tornade au Texas (ou l’empêcher, comme l’a précisé le météorologue Edward Lorenz après avoir vu sa question interprétée de 1001 manières), pourquoi la façon dont nous positionnons nos meubles n’aurait-elle pas d’impact sur notre bien-être ? Je suis peut-être la seule de ma gang, mais j’y crois pareil (remarquez, ça ne m’empêche pas d’être hyper-bordélique alors que ça va complètement à l’encontre des fondements du feng shui ! Comme je le disais, on prend ce qu’on veut…;-) ! J’aime l’idée que l’énergie peut être « harmonisée ». Que tout est lié, que ce soit concret ou pas.  Que boire ma tasse de café équitable permettra à un paysan d’envoyer son enfant à l’école. Que sourire à un inconnu apportera un peu de soleil dans sa journée, puis dans celle d’une autre personne, à qui il aura souri à son tour…

 

Je ne crois pas que briser un miroir m’apportera sept ans de malheur ou que passer sous une échelle changera le cours de ma vie. Par contre, si placer la tête de mon lit dans la « bonne » direction peut m’aider à bien dormir, je veux bien mettre toutes les chances de mon côté !

Vous pourriez également aimer

Aucun commentaire

  • Répondre Vero Shapiro 14 avril 2008 - 8 h 18 min

    Mes parents ont déjà acheté un immeuble d’appartements d’une vingtaine de logements et il n’y avait pas d’appartement #13!!!

  • Répondre Marie-Julie Gagnon 14 avril 2008 - 8 h 43 min

    C’était où?

  • Répondre à Marie-Julie Gagnon Annuler la réponse.

    %d blogueurs aiment cette page :