Canada

Au pays des bélugas et des ours polaires

3 mars 2017
C’est un coin du monde dont on ne revient pas indemne. En une vingtaine d’années de voyage, Churchill m’a procuré plus de frissons que n’importe quelle destination. D’abord parce que même en plein été, on grelotte si l’on est pas chaudement vêtu. Mais aussi pour l’émotion suscitée par la rencontre avec les bélugas et les ours polaires. Impossible de ne pas être ému en apercevant ces animaux du nord «en vrai», tout près de soi.
J’avais eu la chance de me retrouver entourée des premiers il y a trois ans lors d’une tournée de presse. À bord d’un zodiac, j’étais aussi excitée qu’une ado dans un spectacle de Justin Bieber, oscillant entre le rire et les larmes. Puis, en kayak, j’ai eu la frousse de ma vie: des taquins s’amusaient à mordre le gouvernail et à donner des coups sous la coque. Lors de ce premier voyage, je n’avais pu voir des ours polaires que de très loin. Le trajet en train depuis Winnipeg, qui permet de voir le paysage se transformer au fil des quelque 44 heures de trajet, m’avait aussi ravie, tout comme me retrouver devant la mythique baie d’Hudson.

Selfie avec les bélugas, 2014

L’été dernier, quand on m’a proposé de participer à un épisode de la websérie Infiniment Canada, présentée dans le cadre du 150e anniversaire du pays, j’étais emballée à l’idée de revoir Churchill. En compagnie de mon amie Maude Carrier, j’ai eu, cette fois, l’occasion de réaliser un grand rêve: plonger avec les bélugas. J’étais terrifiée – les bélugas sont beaucoup plus gros de près! – mais déterminée à vivre cette expérience jusqu’au bout.
Je me suis jetée à l’eau la première. Suspendue au bout d’une corde, j’ai flotté quelques minutes, entourée de baleines blanches. Malgré la buée qui m’empêchait de bien voir, j’ai pu distinguer la silhouette des baleines qui passaient en-dessous. C’était incroyable! En visionnant l’épisode, j’ai constaté qu’il y en avait aussi de chaque côté!
Quelques heures plus tard, c’est en kayak que nous avons rendu visite à nos nouveaux potes. Pour tout vous dire, j’ai davantage profité de cette expérience que de la plongée. Toutes proches de la surface de l’eau, Maude et moi pouvions vivre pleinement l’émotion de la rencontre, sans le stress d’être dans l’eau froide. Notre guide nous ayant dit que chanter les attirait, nous avons spontanément entonné «Frère Jacques». En quelques secondes, nous avons vu apparaître des bulles à la surface. Le mot «magique» n’aura jamais été aussi approprié que pour décrire cet instant.

L’incontournable photo devant le premier panneau d’ours polaires aperçu!

Arrivée à Churchill. (Photo: Brent Callis)

À la conquête de Churchill! (Photo: Brent Callis)

Enfiler la combinaison: tout un défi! Photo: Brent Callis

Nous n’aurons jamais été aussi sexy! (Photo: Brent Callis)

Photo: Brent Callis

Avec Maude sur le bateau, après la plongée. (Photo: Brent Callis)

En kayak avec les bélugas! (Photo: Brent Callis)

Des bélugas!!!! (Photo: Brent Callis)

Le lendemain, nous avons pris un bateau pour aller voir des ours polaires qui se trouvaient près du lieu historique national du Fort-Prince-de-Galles. Comme la première fois où j’ai vu des bélugas, je me suis retrouvée en larmes.
Un séjour à Churchill n’est ni économique, ni reposant. Mais l’intensité des rencontres va bien au-delà de tout ce qu’on peut imaginer.

– T’as d’la neige là. – T’as un trou dans ta mitaine. #Infinimentcanada #farandwide #explorecanada

Une publication partagée par Marie-Julie G / Taxi-Brousse (@technomade) le

Pour voir l’épisode, rendez-vous sur Voyage Voyage! Pour lire le billet de Maude, par ici.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce voyage, mais aussi sur mes voyages au Canada, je vous invite à vous procurer mon récit de voyage Cartes postales du Canada (éditions Michel Lafon), qui sera en librairie en France et au Québec dès la mi-avril!

J’étais l’invitée de Travel Manitoba et Destination Canada.

À lire également : Maudit nord!, Lettre à Winnipeg

Suivez-moi sur TwitterFacebookInstagram et Snapchat (@Technomade) !

Vous pourriez également aimer

6 Commentaires

  • Répondre And so my dreams came true 3 mars 2017 - 10 h 47 min

    Que d’émotions dans cet article, j’en ai eu des frissons à imaginer tout ça !!

  • Répondre Itinera Magica 3 mars 2017 - 14 h 41 min

    Quelle aventure extraordinaire… j’ai des envies de grand nord, d’ours, de baleines, d’icebergs, de vie sauvage…. tu m’as fait rêver !

  • Répondre Victor 4 mars 2017 - 3 h 42 min

    Très sympa ce petit trip!
    Ils allaient se battre ou se faire un calin les ours là ? ^^
    En parlant du 150 e anniversaire du Canada, pour le fêter, on peut commander gratuitement un pass pour avoir l’entrée gratuite dans tous leurs parcs nationaux! (J’ai déjà le mien haha 😉 )

  • Répondre Caroline 5 mars 2017 - 10 h 10 min

    Wouah!!! C’est fou la capsule! C’est officiellement une destination sur ma liste. 😉

  • Répondre Lauriane 13 mars 2017 - 19 h 13 min

    Voir des ours polaires est un petit rêve pour moi. C’est accessible aussi en Europe dans le Svalbard, mais je crains que ce soit aussi un petit budget 🙂
    Une belle expérience que tu relates là en tout cas !

  • Répondre Demain, je pars au Cambodge - Taxi-Brousse 24 mars 2017 - 15 h 35 min

    […] compagne de route sera Maude Carrier, alias MC Globetrotteuse, avec qui je me suis rendue à Churchill, au Manitoba, l’été dernier. Deux autres duos de blogueurs seront aussi de la partie : Jennifer Doré Dallas de Moi mes […]

  • Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :